Zhenjiang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zhenjiang (homonymie).

Zhenjiang
镇江市
Zhenjiang
L'un des trois temples de Zhenjiang
Image illustrative de l’article Zhenjiang
Localisation de Zhenjiang au sein du Jangsu
Image illustrative de l’article Zhenjiang
Carte indiquant la localisation du Jiangsu (en rouge) à l'intérieur de la Chine
Administration
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Province ou région autonome Jiangsu
Statut administratif Ville-préfecture
Secrétaire du PCC Yang Xingshi (杨省世)
Maire Zhu Xiaoming (朱晓明)
Code postal Ville : 212000[1]
Indicatif +86 (0)0511[1]
Immatriculation 苏L
Démographie
Population 3 113 384 hab. (2013)
Densité 809 hab./km2
Population 3 113 384 hab. ()
Densité 809 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 12′ 00″ nord, 119° 26′ 00″ est
Superficie 384 700 ha = 3 847 km2
Superficie 384 800 ha = 3 848 km2
Divers
PIB total 2928 milliards de yuans (2013)
PIB par habitant 92 366 yuans (2013)
Localisation
Localisation de Zhenjiang

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte administrative de Chine
City locator 14.svg
Zhenjiang

Géolocalisation sur la carte : Chine

Voir la carte topographique de Chine
City locator 14.svg
Zhenjiang
Liens
Site web www.zhenjiang.gov.cn

Zhenjiang (chinois : 镇江市 ; pinyin : zhènjiāng shì) est une ville-préfecture du sud-ouest de la province du Jiangsu en Chine, au sud du fleuve Yangtsé. Sa population était de plus de 3,1 millions d'habitants en 2013.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Zhenjiang est située, en Chine, à l'est de Nanjing, à l’ouest de Changzhou au sud du fleuve Yangzi Jiang, celui-ci la séparant des villes de Yangzhou et Taizhou.

Zhenjiang est située dans un emplacement géographique clé, près du delta du fleuve Yangtsé au nord-ouest ; au sud-est, les terrains sont plats, le réseau d'eau dans la plaine de Taihu, et un grand espace en lui-même fait partie de la ville plutôt vallonné. Deux grandes chaînes de montagnes traversent la ville de Zhenjiang : en effet, jusqu'à 100 km de montagnes pour la chaîne de Ningzhen; et 140 km pour la chaîne de montagne de Maoshan.

La ville est traversée par deux grands cours d'eau: le fleuve Yangtsé et le Grand canal Pékin-Hangzhou. La longueur du fleuve Yangtsé à Zhenjiang est de 103,7 km. La longueur du segment du Grand canal Pékin-Hangzhou de 42,6 km, a toujours été une valeur importante en ce qui concerne l'expédition au fil de l’histoire.

Environnement et pollutions[modifier | modifier le code]

En 2009, des rejets d'eaux contaminées par l'industrie du titane dans le Yangzi Jiang ont été observés[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Zhenjiang est le siège de domaines féodaux au VIIIe siècle av. J.-C., sous le nom de Yi et plus tard de Zhufang et Guyang. Elle est conquise en 221 av. J.-C. par Qin Shi Huang, premier empereur chinois, et devient un chef-lieu de comté sous le nom Dantu, puis le siège d'une division administrative supérieure. Conquise par la dynastie Sui en 581, une garnison y est établie pour garder l'entrée du fleuve Yangtsé, d'où son nom qui signifie « Garnison de la Rivière ». En 595, Zhenjiang devient un district de la province de Jiangsu. Son importance grandit avec la construction de ce qui deviendra le Grand Canal, car elle devient un centre de collecte et d’expédition de l'impôt agricole payé par les populations de la région du delta du Yangtsé.

La ville atteint son apogée sous la dynastie des Song (960-1279), lorsque la région se spécialise dans la production de la soie fine, du satin, et de la ferronnerie pour les empereurs[3]. À la périphérie de Zhenjiang dans un jardin, le scientifique et homme d'État Shen Kuo (1031-1095) a vécu le reste de ses jours dans l'isolement, où il a écrit ses célèbres Meng xi bi tan (“Discussions de pinceau depuis un petit ruisseau de rêve”, 1088).

En 1300, un recensement indique que des chrétiens d'Orient vivaient à Zhenjiang. Marco Polo dit qu'il avait « deux eglises de crestiens nestorins » depuis l'an 1278, qu'un gouverneur chrétien y avait fait construire[4].

Prise de la ville par les troupes britanniques le .

La ville a souffert de troubles pendant la Première guerre de l'opium (1839-1842) lorsqu’elle a été conquise par les Britanniques à la bataille de Chinkiang le , et de nouveau pendant la Révolte des Taiping (1850-1864). La ville a décliné économiquement avec la fermeture de la partie nord du Grand Canal dans les années 1850, et après l'obstruction de l'entrée du canal sud au XXe siècle.

De 1928 à 1949, pendant le régime nationaliste (Guomindang) de Tchang Kaï-chek, Zhenjiang a été la capitale de la province du Jiangsu, tandis que Nanjing (capitale actuelle de Jiangsu) a servi de capitale de la Chine. Aujourd'hui, Zhenjiang est toujours l'un des ports les plus actifs de la Chine pour ce qui est du commerce intérieur, servant de plaque tournante pour le commerce entre le nord du Jiangsu, les provinces d’Anhui et la ville de Shanghai. Le commerce se compose essentiellement de céréales, de coton, d’huile et de bois. Les autres principales industries concernent la plupart du temps le domaine de la transformation des aliments et de la fabrication de pâte à papier. La ville est renommée parmi les Chinois pour sa résistance héroïque contre les Britanniques (en 1842) et les Japonais (dans la Seconde Guerre mondiale).

Démographie[modifier | modifier le code]

À la fin de Janvier 2014, selon les statistiques de la ville de Zhenjiang, la population résidente de la ville était de 3,16 millions.

Selon le sixième recensement national (en) en 2010, la population résidente de la ville était de 3 113 384 personnes, par rapport au cinquième recensement national, une augmentation totale sur une période de dix ans de 216 368 personnes, soit une augmentation de 7,47 %.

Le taux de croissance annuel moyen est de 0,72 %. Parmi eux, la population masculine est estimée à 1 595 672, soit 51,25 % de la population totale. La population féminine quant à elle est de 1 517 712, ce qui représente 48,75 %.

Administration[modifier | modifier le code]

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La ville-préfecture de Zhenjiang exerce sa juridiction sur six subdivisions - trois districts et trois villes-districts :

Quartierd : Zone Jingkou, Runzhou, Dantu district, Zhenjiang New Area

Villes au niveau du comté: Danyang, Yangzhong, Jurong

Carte Subdivisions Hanzi Pinyin 2010 (en) Superficie (km2) Densité
Ville
District de Jingkou 京口区 Jīngkǒu Qū 601 671 115 5 231,92
District de Runzhou 润州区 Rùnzhōu Qū 296 453 133 2 228,96
Banlieue
District de Dantu 丹徒区 Dāntú Qū 302 276 749 403,57
Villes-district
Danyang 丹阳市 Dānyáng Shì 960 418 1 059 906,91
Jurong 句容市 Jùróng Shì 617 680 1 387 445,33
Yangzhong 扬中市 Yángzhōng Shì 334 886 332 1 008,69
Total 3 113 384 3 799 819,52

Économie[modifier | modifier le code]

En 2013, le PIB total a été de 2 928 milliards de yuans, et le PIB par habitant de 92 366 yuans. Le niveau de développement économique dans la ville de Zhenjiang, province du Jiangsu, atteint un niveau intermédiaire. En 2013, le PIB de la ville a atteint 2 928 milliards de yuans[5]. Le revenu disponible par habitant des résidents urbains est estimé à 32 977 yuans, le bénéfice net rural par habitant est de 16 258 yuans, soit une augmentation de 18,1 %. Le PIB local s’élève à 73 947 yuans par habitant, le classant ainsi cinquième dans la province du Jiangsu.

Enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Zhenjiang possède cinq universités, parmi elles : luniversité du Jiangsu et l'université des sciences et de la technologie de Jiangsu. Il existe aussi une école militaire spécialisé dans la marine.

Transports[modifier | modifier le code]

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

Gare de Zhenjiang.

La ville de Zhenjiang est située dans une zone ferroviaire importante sur la ligne Hu-ning (Nanjing à Shanghai). La gare principale de la station Zhenjiang-ouest a ouvert ses portes en 1906 ; elle est située dans la corniche de Gyeonggi.

Après la construction du pont de Nanjing, sur le fleuve Yangtsé, la voie ferrée a été renommée Pékin-Shanghai ; à partir de là, le segment ferroviaire urbain a également été déplacé vers le sud, la nouvelle station étant située à Zhenjiang Zhongshan West Road. Actuellement, la LGV Shanghai-Nanjing permet d’améliorer grandement la mobilité dans cette région densément peuplée.

Transport fluvial[modifier | modifier le code]

Parce que c’est le carrefour de la rivière Yangtsé et du Grand Canal Pékin-Hangzhou, l'eau a toujours été un élément clé dans le développement de la ville de Zhenjiang.

À partir des années 2000, en raison de la lenteur des cours d'eau, la plupart des services de passagers se sont arrêtés. Au niveau des infrastructures, un nouveau terminal de fret dans les zones urbaines à la périphérie orientale de port de Dagang a été ouvert.

Transport routier[modifier | modifier le code]

Pont Runyang dans le Jiangsu traversant le Yangtsé.

La voie rapide Shanghai-Nanjing ouverte à la circulation en 1996, a permis d’améliorer la mobilité dans la ville de Zhenjiang, au niveau régional notamment. En 2006, l’extension de deux à huit voies a permis d’éviter les problèmes récurrents d’embouteillages et permis une meilleure fluidité sur route.

Le pont Runyang, au-dessus du fleuve Yangtsé, permet de connecter Zhenjiang à Yangzhou.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Les zones touristiques les plus célèbres de la ville se situent autour des « trois montagnes » (Jinshan, Jiaoshan et Beigushan). Bien que celles-ci ne fassent que quelques dizaines de mètres de hauteur, leurs implantations le long du fleuve Yangtzé leur donnent une situation avantageuse. En effet, la partie historique de la ville y est située, laissant de nombreux monuments et temples ouverts aux visites. Zhenjiang est donc une ville historique et culturelle, riche en ressources touristiques. La ville dispose de plusieurs reliques historiques protégées : Jiaoshan Beilin (une stèle qui contient des calligraphies chinoises), plusieurs pierres tombales à Danyang datant du Ve siècle, ou l'ancien consulat britannique (il héberge le musée local).

Culture[modifier | modifier le code]

Cuisine locale[modifier | modifier le code]

La « tête de lion », spécialité locale.

La ville de Zhenjiang a été connue pour ses aliments caractéristiques de la cuisine locale : « Zhenjiang San Guai ». Il s’agit d’une soupe aux nouilles, du vinaigre ou d'un plat à base de viande.

Zhenjiang fait partie des trois villes les plus représentatives du Huaiyang (avec Yangzhou, Huai'an) dont la spécialité culinaire est le « Chang Jiang San Xian ». Il s'agit d'un plat composé, selon la saison, de trois types de poissons : le Poisson-globe, l'Alose ou le Cololabis saira.

Personnalités liées à Zhenjiang[modifier | modifier le code]

  • Shen Kuo, géologue, astronome, mathématicien, cartographe, inventeur, météorologue, agronome, ethnographe, zoologiste, botaniste, ingénieur en hydraulique, pharmacologue, encyclopédiste, poète, musicien, diplomate, général, chancelier académique et ministre des finances.
  • Pearl Buck, écrivain américaine, prix nobel de littérature en 1938, a vécu à Zhenjiang de 1892 à 1917
  • Li Lanqing, vice-premier ministre de 1998 à 2003, né à Zhenjiang en 1932
  • Tang Jiaxuan, membre du conseil d'état chinois, est né à Zhenjiang en 1938.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Codes postaux et téléphoniques du Jiangsu, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel.
  2. Lu Guang, Photographies de pollutions en Chine, 2009 ; photographies récompensées d'un prix en 2009 à New-York.
  3. Les annales de Zhishun de Zhenjiang(俞希鲁:《至顺镇江志》).
  4. Le Livre de Marco Polo, ch. 148, « Cy dist de la cité de Chingianfu ».
  5. (en) Market Profiles on Chinese Cities and Provinces (actualisation 02/2015).
  6. La Communauté d'agglomération est jumelée avec la ville de Zhenjiang en Chine, blog de la communauté d'agglomération bergeracoise, 28 mai 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]