Zeynab Habib

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zeynab Habib
Nom de naissance Oloukèmi Zeynab Abibou
Naissance (42 ans)
Abidjan,Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Activité principale Artiste, Chanteuse Auteur et compositeur
Activités annexes Ambassadeur national d'Unicef depuis 2007
Genre musical World music / Tradi-Morderne
Instruments Batterie - drums
Années actives Depuis 2002
Labels BOSS PLAYA Music/ FEKEMA Production
Influences Musique- Social action- Cinema- Business- Productions
Site officiel zeynabmusic.com

Zeynab Habid, de son vrai nom Oloukèmi Zeynab Abibou, est une chanteuse béninoise de world music née le à Abidjan en Côte d’Ivoire. Elle est lauréate du trophée Kora Awards en 2005 dans la catégorie meilleure artiste féminin de l'Afrique de l'ouest et ambassadeur national de bonne volonté d'Unicef depuis 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zeynab Habid est issue d’une famille musulmane de plus de seize enfants, elle est la huitième née d’un père ingénieur en électronique et d’une mère commerçante. Elle participe à des concours scolaires musicaux, télévisés, à Abidjan. Rentrée au Bénin en 1993, elle intègre le Collège d'enseignement général d'Allada (CEG Allada) où elle suit le second cycle en série A. Elle commence à se faire connaitre au Bénin notamment en animant un Karaoke Bar chez Alex, complexe hôtelier bien connu[1].

Elle quitte Abidjan, en Côte d'Ivoire, à sa majorité pour continuer les cours à Cotonou au Bénin, et pendant les journées culturelles de concours inter-scolaires, elle fait en 1995 la rencontre de l'orchestre Super Quartz qu'elle intégre[1]. C'est le début de sa carrière musicale, grâce à ce groupe avec lequel elle eu l'opportunité de travailler en côtoyant plusieurs artistes de renom béninois et internationaux[1]. Elle sort son 1er album en 2002 intitulé Intori qui en langue yoruba veut dire Parce que ou Pourquoi, un album composé de 14 titres, et est nominée aux Kora Awards dans la catégorie Meilleur espoir Féminin. Puis en 2004, elle sort son 2e album intitulé D'un endroit à l'autre, un album contenant également 14 titres et qui bénéficie de la collaboration de la star congolaise de la chanson Lokua Kanza. Quelques mois après sa sortie ,le morceau Enfant figurant sur l'album est nominé dans deux catégories aux Kora Awards en Afrique du Sud, Meilleur clip vidéo et Meilleure artiste de l'Afrique de l'Ouest. Elle remporte le trophée du meilleur artiste de l'Afrique de l'Ouest[2] . En 2011, elle sort son 3e album intitulé Olukémi, un album comportant 16 titres dont des morceaux, notamment Bébé yiga, Ayé lé, Chacun à sa chance et Pour son amour, connaissent un certain succès[3],[4].

Elle devient ambassadeur national de bonne volonté d'Unicef, pour le Bénin, en 2007[5],[6],[7]

Plus de deux ans après la signature avec sa nouvelle maison de production, Boss Playa Music, basée à Abidjan et après l'enregistrement d'une bonne partie de l'album en cours; elle effectue un retour sur le devant de la scène musicale avec le single I no go die en avril 2016[8]. Ce titre est classée numéro 1 des ventes Itunes dans plusieurs pays Africains et numéro 1 deux semaines successives du Hit 30 Africa sur la radio Africa numéro 1. Dans la foulée, elle effectue une tournée européenne, en France, en Belgique, en Allemagne et en Suisse, et assure la première partie du concert de Maitre Gims à Ouaga. Quelques semaines après, elle se voit décerner un trophée aux Afrma Music Awards à Lagos. C'est le début d'une carrière plus encore à l'international. Un nouvel album est annoncé pour l'année 2017, avec comme invités les Ivoiriens Freddy Assogba, Shado Chris et Landry Tano, du Nigérian Selebobo, et du Congolais Fally Ipupa.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Intori
  • 2004 : D'un endroit à l'autre
  • 2011 : Olukèmi

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2002: Nomination aux Koras Music en Afrique du Sud: Meilleur espoir Féminin
  • 2002: Meilleur Espoir Féminin Africain aux Black Music Awards à Cotonou
  • 2005: Meilleur Artiste Féminine de l'Afrique de l'Ouest aux Kora Music Award à Durban en Afrique du Sud (Titre: Enfant)
  • 2016: Meilleur Artiste de la musique Traditionnelle aux Afrima Awards à Lagos au Nigéria (Titre: Bolodjo Medley)

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Interlude
  • 2003 : Tourné
  • 2003 : Ovi
  • 2003 : Dokounon wamamonon
  • 2003 : Mensonge
  • 2003 : Infime espoir
  • 2003 : Le monde est beau
  • 2003 : Nanou
  • 2004 : Crazy
  • 2004 : Move Your Body
  • 2004 : Enfant
  • 2004 : Interlude 2
  • 2004 : Inan ran
  • 2004 : Bolodjo
  • 2006 : Mal de toi (feat Kaysee)
  • 2007 : Siyin (feat Ardiess)
  • 2007 : Baba mi
  • 2008 : Sauvons la vie de nos enfants
  • 2008 : Combien de temps (feat Ardiess)
  • 2009 : Iri Aye (feat Mouf King)
  • 2009 : Ewonu JO
  • 2009 : Bébé yiga
  • 2009 : Dotomi
  • 2009 : Ayé lé
  • 2010 : Pour son amour
  • 2010 : Chacun à sa chance
  • 2010 : Femme battue
  • 2010 : Want u mine (feat Promzy)
  • 2010 : Si j’étais riche
  • 2010 : Ma belle-sœur
  • 2010 : Emotions nouvelles
  • 2010 : Les médisants (feat Billy Billy)
  • 2010 : Wake up (feat Koba)
  • 2010 : Forever (feat Ramou)
  • 2011 : Mon pays
  • 2011 : Je vous remercie
  • 2011 : Mogba ara da
  • 2011 : Time has come remix (feat Ardiess)
  • 2013 : Oremiwan
  • 2014 : Sweet Combine
  • 2014 : Imagine every child counts
  • 2014 : Tanyi Adoho (feat Vi-Phint)
  • 2014 : Tes je t'aime
  • 2014 : Ewa ka sè iré (feat Double S)
  • 2015 : Chéri (Feat Jim West)
  • 2015: I no go die

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Victorin Fassinou, « Marché des Arts du Spectacle Africain (Masa) 2016 : Zeynab honore le Bénin en Côte-d’Ivoire », La Presse du jour,‎ (lire en ligne)
  2. « Zeynab Habib, biographie et vie d'artiste », Skyrock,‎ (lire en ligne)
  3. « Zeynab Abidou Oloukemi : La reine du RNB sort son 3e album », Africa Top Success,‎ (lire en ligne)
  4. « Zeynab Habib Oloukèmi. Bio », sur Music in Africa
  5. Fawaz Khalil, « Odile, 13 ans : J’ai été vendue pour devenir la quatrième épouse d’un homme de 50 ans », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. « Zeynab : Mon mari n’est pas jaloux au point de m’enfermer », Burkina 24,‎ (lire en ligne)
  7. « Zeynab Habib, un artiste à multiple facettes, au chevet des enfants », Educ'Actions,‎ (lire en ligne)
  8. Stéphane Alia, « Bénin/Musique : Zeynab signe « I NO GO DIE », son nouveau single », Bénin Monde Infos,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]