Zakir Hussain (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zakir Hussain.
Zakir Hussain
Ustad Zakir Hussain 1.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
BombayVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Saint-Xavier (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Autres informations
Religion
Instruments
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Padma Shri in arts
Sangeet Natak Akademi Award (en) ()
National Heritage Fellowship (en) ()
Padma Bhushan ()
Kalidas Samman (en) ()
Grammy Award for Best Contemporary World Music Album (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Zakir Hussain, né le 9 mars 1951, fils du joueur de tablâ Alla Rakha, est un célèbre percussionniste indien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence les tournées à l'âge de 12 ans. Zakir va aux États-Unis en 1970 et commence une carrière internationale avec pas moins de 150 concerts par an. Il est considéré comme l'un des plus grands joueurs de tablâs de sa génération. Il a joué avec les plus grands solistes indiens comme Ravi Shankar, Ali Akbar Khan, Shivkumar Sharma ou Hariprasad Chaurasia. Il excelle aussi dans les solos de tablâs accompagnés par le sarangi de Sultan Khan. Il a participé à plus de 250 enregistrements en studio ou live.

Il joue avec le groupe Shakti et John McLaughlin, mais aussi au sein d'autres formations telles Ancient Future, Bustan Abraham, etc.[1]

Il est aussi l'auteur de musiques de films tels que One Dollar Curry de Vijay Singh et apparaît comme acteur dans trois films, en 1983, 1997 et 2004.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Zakir Hussain Khan, 2001

Filmographie[modifier | modifier le code]

(comme acteur)

(comme compositeur)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Oud of thunk it: Bustan Quartet groups for music festival », sur J., (consulté le 5 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]