Yitzhak Hofi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yitzhak Hofi
Yitzhak Hofi 1982 - 1990.jpg
Fonctions
Directeur du Mossad
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
Ramat GanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Israélienne
Membre de

1944 à 1948 (Haganah et Palmach)

1948 à 1974 ( Armée/IDF)

1974 à 1982 (Mossad)
Grade militaire
Aluf- Général

Yitzhak Hofi (en hébreu : יצחק חופי), né le à Tel-Aviv-Jaffa sous le mandat britannique sur la Palestine, et mort le (à 87 ans)[1], est un général israélien. Il a été le directeur général du Mossad de 1974 à 1982.

Vie[modifier | modifier le code]

Y.Hofi est né à Tel Aviv en 1927. Il rejoint la Haganah en 1944 et commanda une compagnie durant la guerre de 1948. Il continua de servir dans l’armée israélienne à plusieurs postes de commandement.  Il fut à la tête du Commandement Nord (également nommé Patzan, pour la frontière nord avec la Syrie et le Liban) de l’armée israélienne durant la guerre du Kippur en 1973 en tant que général. Il fut chef d’état-major pour une bref période en 1974, avant de se retirer de l’armée et d’intégrer le poste de directeur du Mossad jusqu'en 1982.

La prise d'otage du vol 139 Air France à Entebbe[modifier | modifier le code]

Le 27 juin 1976, un commando composé de deux Palestiniens membres du Front Populaire de Libération de la Palestine et de deux Allemands de la Fraction Armée Rouge détournel'Airbus A-300 du vol 139 d' Air France reliant Tel-Aviv à Paris. le détournement à lieu lors de l'escale de l'appareil à Athènes.

L'avion est dérouté à Entebbé en Ouganda où il atterrit sur le tarmac de l'aéroport international avec ses 244 passagers et 12 membres d'équipages. Les pirates bénéficient de la complicité du président ougandais Idi Amin Dada, et des forces armées Ougandaises. Parmi les otages on compte une centaine de ressortissants israéliens. En échange de leur libération, il est demandé une rançon et la libération de 53 prisonniers palestiniens, dont 39 sont incarcérés en Israël, les autres étant incarcérés en France, en Allemagne et en Suisse. Les otages et membres du personnel sont alors maintenu dans le hall de transit de l'aéroport. À ce moment, un tri est fait entre les ressortissants israéliens et les autres passagers du vol. les passagers non- juifs ou non-israéliens sont alors libérés.

Israël, met en place un plan de sauvetage, il est à noté que l'aéroport avait été construit par l'entreprise israélienne Solel Bohné et disposait ainsi d'une bonne connaissance des lieux en se basant sur les plans fourni par l'entreprise.

Le rôle de Yithak Hofi dans l'opération "Jonathan"[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]