Y and T

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Y&T)
Aller à : navigation, rechercher
Y and T
Description de cette image, également commentée ci-après

Y and T, sur scène au Raismesfest 2008.

Informations générales
Surnom Yesterday and Today
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Heavy metal, glam metal, hard rock
Années actives 19721991, 1995-1997, depuis 2001
Labels London, A&M, Universal, Geffen, Metal Blade, Avex, Hip-O Records, Frontiers
Site officiel www.yandtrocks.com
Composition du groupe
Membres Dave Meniketti
John Nymann
Mike Vanderhule
Aaron Leigh
Anciens membres Brad Lang
Leonard Haze
Phil Kennemore
Joey Alves
Jimmy DeGrasso
Stef Burns
Bob Gardner
Wayne Stitzer
Gary Mendonca

Y and T, stylisé Y&T, anciennement Yesterday and Today, est un groupe de heavy metal et de hard rock américain, originaire d'Oakland, en Californie[1]. Il compte deux albums sur le label London Records dans les années 1970, avant de se tourner vers A&M Records en 1981. Le groupe passe par divers autres labels donc Geffen Records et Avex Records. Y and T a eu en début de carrière comme co-managers Herbie Herbert (également manager de Journey) et Lou Bramy. Le groupe compte plus de 4 millions d'exemplaires vendus.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premières années (1972–1983)[modifier | modifier le code]

En 1972, Leonard Haze, Bob Gardner et Wayne Stitzer avaient un groupe à Oakland et jouaient des reprises. Dave Meniketti auditionne pour eux et devient leur guitariste en 1973. Peu après, le groupe reçoit un appel pour leur premier concert, mais il leur manquait un nom de groupe. D’après Meniketti et Haze, Leonard choisit donc pour nom le titre de la chanson qu’il écoutait sur son tourne-disque à ce moment-là : Yesterday and Today, un morceau d’un des premiers albums des Beatles, qui porte le même nom. La première formation, qui ne jouait que des reprises, se composait de Haze à la batterie, Stitzer au piano, Gardner à la basse et Meniketti au chant et à la guitare. Wayne Stitzer quitte le groupe et Bob Gardner passe de la basse à la guitare rythmique et au piano. Phil Kennemore arrive et devient leur nouveau bassiste. En 1974, Gardner quitte le groupe, et est remplacé par Joey Alves. C’est à ce moment-là qu'ils commencent à composer leurs propres morceaux.

Ils enregistrent leurs deux premiers albums studio avec London Records : le premier, éponyme et le second, Struck Down, respectivement en 1976 et 1978. Un nouveau contrat signé en 1980 avec A&M Records fait que le groupe réduit alors son nom en Y and T. Les trois premiers albums enregistrés avec A&M Records (Earthshaker, en 1981 ; Black Tiger, en 1982, et Mean Streak, en 1983) n’ont qu'un succès limité, mais certains des morceaux sont toutefois considérés comme les meilleurs du groupe ; une grande partie des titres joués en concert vient d’ailleurs de l’album Earthshaker.

Succès commercial et rupture (1984-1991)[modifier | modifier le code]

Le sixième album studio du groupe, In Rock We Trust, sorti en 1984, fut le plus grand succès commercial en nombre de ventes et en places dans les classements américains, atteignant la 46e place dans le Billboard 200. L'album contient leur premier tube le plus diffusé à la radio Don't Stop Runnin ; la chanson She's a Liar est utilisée pour une campagne de publicité pour la marque de soda Dr Pepper. En date, In Rock We Trust compte plus de 450 000 exemplaires vendus, non loin du disque d'or. Cet album fut le seul à atteindre une place dans les classements canadiens atteignant la 77e place dans le chart RPM.

Continuité (depuis 1995)[modifier | modifier le code]

Phil Kennemore au Hellfest en France, en 2010.

En 1995, Y and T revient avec la formation Dave Meniketti, Stef Burns, Phil Kennemore, et Jimmy DeGrasso, pour publier les albums Musically Incorrect en 1995, et Endangered Species en 1997. Le groupe joue occasionnellement au milieu des années 1990. Il se réunit officiellement en 2001 avec à peu près la même formation, avec la venue Leonard Haze en remplacement de DeGrasso. Stef Burns quitte plus tard le groupe pour se joindre à Huey Lewis and the News, et est remplacé par le guitariste et chanteur John Nyman, un ami d'enfance du groupe, qui a aussi participé à lmur album Down for the Count. En 2006, Haze part du groupe, et est remplacé par Mike Vanderhule à la batterie. Avant le décès de Phil Kennemore en 2011, lui et Dave Meniketti étaient les seuls membres constants du groupe depuis 1974.

En 2009, Y and T signe un contrat avec le label italien Frontiers Records pour la publication de son douzième album, publié en mai 2010[2],[3],[4]. Intitulé Facemelter[5]. il s'agit du premier album du groupe en treize ans (depuis Endangered Species en 1997.

En juin 2010, Y and T tourne à l'international pour la promotion de Facemelter, jouant à des festivals européens comme le Sweden Rock, le Download Festival, le Donington Park, et le Hellfest de Clisson, en France. Le bassiste Phil Kennemore est diagnostiqué d'un cancer du poumon en stade avancé pendant la tournée Y and T. Le 7 janvier 2011, le bassiste Phil Kennemore décède à 57 ans[6]. Le 19 octobre 2013 à Bellagio, Italie, Stef Burns se joint au groupe sur scène pour jouer quatre chansons (Black Tiger, Dirty Girl, Midnight in Tokyo, et Hurricane)[7].

En avril 2016, Lang annonce se retirer de groupe le temps d'une cure de désintoxication[8]

Membres[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Phil Kennemore – guitare basse, chœurs, chant occasionnel (1973–2011) (décédé en 2011)
  • Leonard Haze – batterie, percussions, chœurs, chant occasionnel (1972–1986, 2001–2006) (décédé en 2016)
  • Joey Alves – guitare rythmique, chœurs (1974–1989) (décédé en 2017)
  • Brad Lang – guitare basse, chœurs (2010–2016)
  • Jimmy DeGrasso – batterie, percussions, chœurs (1986–1991, 1995-1997, 2001)
  • Stef Burns – guitare rythmique, chœurs (1989–1991, 1995-1997, 2001)
  • Bob Gardner – basse (1972–73), guitare rhythmique, piano (1973)
  • Wayne Stitzer – piano (1972–1973)

Musiciens de session[modifier | modifier le code]

  • Robert Russ – piano sur Struck Down (1978)
  • Cherie Currie – chœurs sur Struck Down (1978)
  • Galen Cook – organe sur Struck Down (1978)
  • Randy Nichols – clavier sur Down for the Count (1985)
  • John Nymann – chœurs sur Down for the Count (1985)
  • Steffen Presley – clavier sur Down for the Count (1985); Contagious (1987)
  • Claude Schnell – clavier sur Down for the Count (1985)
  • Adam Day – guitare rythmique sur Down for the Count (1985)
  • Bill Costa – chœurs sur Down for the Count (1985)
  • Steve Smith – batterie sur Hard Times, Lucy, Don't Be Afraid of the Dark, Girl Crazy, Come in from the Rain, Red Hot and Ready, Let It Out, Ten Lovers, et Surrender sur l'album Ten (1990)
  • Loren Gold – clavier sur Facemelter (2010)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Open Fire
  • 1991 : Yesterday and Today Live
  • 2000 : BBC in Concert: Live on the Friday Rock Show
  • 2012 : Live at the Mystic

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Forever
  • 1989 : Anthology
  • 1990 : Best of '81–'85
  • 2001 : Ultimate Collection
  • 2003 : Unearthed Vol 1
  • 2004 : Unearthed Vol 2

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]

  • Live at the San Francisco Civic (1985)
  • Summertime Girls and All American Boys (1987)

DVD[modifier | modifier le code]

  • Live : One Hot Night (2007)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « bioyt », Meniketti.com, (consulté le 27 décembre 2010)
  2. (en) « BLABBERMOUTH.NET – Y&T: New Studio Album Due In May », Blabbermouth.net (consulté le 11 septembre 2016).
  3. (en) « BLABBERMOUTH.NET – Y&T Continuing Work On New Album », Blabbermouth.net (consulté le 11 septembre 2016).
  4. (en) « BLABBERMOUTH.NET – DAVE MENIKETTI Says New Y&T Album 'Is Not Gonna Suck' », Blabbermouth.net (consulté le 11 septembre 2016).
  5. (en) « BLABBERMOUTH.NET – Y&T To Release 'Facemelter' In May », Blabbermouth.net (consulté le 11 septembre 2016).
  6. (en) « Phil Kennemore, Y&T Bassist, Dies at 57 », sur Billboard, (consulté le 11 septembre 2016).
  7. (en) « Y & T Setlist », sur setlist.fm, (consulté le 11 septembre 2016).
  8. (en) « Y&T Bassist BRAD LANG: 'I Thought That I Was A Social Drinker. I Am Not.' », sur Blabbermouth.net, (consulté le 11 septembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :