Wunsiedel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Wunsiedel
Blason de Wunsiedel
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de Bavière Bavière
District
(Regierungsbezirk)
Haute-Franconie
Arrondissement
(Landkreis)
Wunsiedel im Fichtelgebirge
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Karl-Willi Beck (CSU)
Code postal 95632
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
09 4 79 169
Indicatif téléphonique 09232
Immatriculation WUN
Démographie
Population 10 207 hab. (30 juin 2005)
Densité 186 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 01′ 59″ nord, 12° 01′ 01″ est
Altitude 525 m
Superficie 5 491 ha = 54,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Wunsiedel

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Wunsiedel
Liens
Site web www.wunsiedel.de

Wunsiedel est une ville allemande située en Bavière en Haute-Franconie. Elle se trouve dans les montagnes Fichtelgebirge au pied du Plateau de Kösseine. Wunsiedel est le siège du district du même nom.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Photographie de la cour du musée de Wunsiedel
Le musée de Wunsiedel

La première mention de Wundsiedel remonte à 1163. En 1285, le Burgrave Frederick III de Nuremberg reçoit le fief en plus de la ville, de par le Roi Rodolphe Ier du Saint-Empire. En 1326, Wunsiedel est considéré comme une ville par le brugrave Fredreick IV.

Le Moyen Âge est marqué, à Wunsiedel, dans le domaine minier. Principalement pour ses mines d'étain. En 1613, la ville devient la capitale du Sechsämterland, d'une taille comparable au district moderne de Wunsiedel im Fichtelgebirge.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Wunsiedel a alors fait partie du domaine du Margrave de Ansbach-Bayreuth jusqu'en 1791 et l'abdication du dernier margrave. La ville est alors incluse dans le royaume de Prusse. Cependant, en 1810 elle appartient au royaume de Bavière.

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

Manifestation néo-nazi à Wunsiedel

Après la seconde Guerre mondiale, la ville se retrouve alors dans la zone d'occupation américaine en Allemagne.

Le 17 août 1987, l'un des lieutenants d'Adolf Hitler, Rudolf Hess, meurt à la prison de Spandau. Sa famille étant originaire de la région, il est enterré au cimetière de Wunsiedel selon ses dernières volontés. Depuis cet évènement la ville est régulièrement le siège de manifestations de mouvements néo-nazis. La paroisse protestante de Wunsiedel a décidé en 2011 de ne pas renouveler la concession familiale de la sépulture de Rudolf Hess pour tenter de prévenir ces rassemblements. Sa pierre tombale portant l'épitaphe « Ich habe gewagt » (« j'ai osé »), a été retirée en secret le , les restes du dignitaire nazi ont été exhumés et brûlés, et ses cendres dispersées en pleine mer[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

  • 1812 - 1824: Johann Jahn
  • 1825 - 1828: Johann Christoph Friedrich Riedel
  • 1828 - 1833: Christoph Heinrich Brandenburg
  • 1834 - 1848: Georg Wilhelm Meinel
  • 1848 - 1867: Christoph Friedrich Landgraf
  • 1870 - 1877: Friedrich Wilhelm Heinrich Brandenburg
  • 1877 - 1894: Eugen Heinrich Friedrich Meinel
  • 1894 - 1912: August Wilhelm Hess
  • 1913 - 1938: Heinrich Schippel
  • 1939 - 1945: Dr. Gottfried Drescher
  • 1945 - 1946: Georg Herrmann
  • 1946 - 1956: Georg Meyer
  • 1956 - 1973: Albert Müller
  • 1973 - 1990: Karl Walter (CSU)
  • 1990 - 2002: Otto Rothe (SPD)
  • Depuis 2002 : Karl-Willi Beck (CSU)

Jumelage[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Le rocher de Goethe dans le Felsenlabyrinth

La ville est connue pour :

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Jean Paul (1763-1825) écrivain né le 21 mars 1763 à Wunsiedel
  • Dr. August Tuppert, (1883)
  • Friedrich Meinel (1894)
  • Hannsheinz Bauer (1909-2005)
  • Dr. Heinrich Hohenner (1946)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]