Aller au contenu

Kirchenlamitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kirchenlamitz
Kirchenlamitz
Blason de Kirchenlamitz
Armoiries
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de Bavière Bavière
District
(Regierungsbezirk)
Haute-Franconie
Arrondissement
(Landkreis)
Wunsiedel im Fichtelgebirge
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
13
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Reinhard Weiss
Code postal 95158
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
09 4 79 129
Indicatif téléphonique 09285
Immatriculation WUN
Démographie
Population 3 153 hab. ()
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 09′ 00″ nord, 11° 57′ 00″ est
Altitude 591 m
Min. 599 m
Max. 799 m
Superficie 4 951 ha = 49,51 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
Kirchenlamitz
Géolocalisation sur la carte : Bavière
Voir sur la carte topographique de Bavière
Kirchenlamitz
Liens
Site web www.kirchenlamitz.de

Kirchenlamitz (en allemand : /kɪʁçˈlaːmɪt͡s/[1] Son? Écouter [Fiche]) est une ville de la Haute-Franconie (Oberfranken en allemand) de l'arrondissement de Wunsiedel im Fichtelgebirge située sur la route de la porcelaine (voir aussi Selb, Meissen). Le modeste ruisseau qui la traverse est la Lamitz.

Les villages situés aux alentours Kirchenlamitz et faisant partie de la circonscription sont :

L'histoire de Kirchenlamitz est intimement liée à celle du château fort Epprechtstein situé à environ 2 km au sud-ouest (voir l'article qui lui est consacré). En 1352, les burgraves (Burggraf) de Nuremberg conquirent ce fief occupé précédemment par des chevaliers brigands puis vinrent à posséder peu de temps après toutes les propriétés environnantes et donc la ville située aux pieds de la forteresse. Le burgrave Friedrich V. de Nuremberg décerna en 1374 le droit de cité que la ville perdit plus tard. Le comté (Markgrafschaft) de Ansbach-Bayreuth, auquel la ville appartenait plus tard devint en 1791 la propriété du royaume de Prusse. À la suite de l'occupation par les troupes napoléoniennes pendant quatre ans, la ville et la forteresse furent confiées au royaume de Bavière en 1810. Kirchenlamitz n'obtint à nouveau le statut de ville libre qu'en 1901.

Personnalités

[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal compte 17 membres avec le maire.

  • CSU: 5 sièges
  • SPD: 6 sièges
  • FWG (indépendants) : 6 sièges

(Date : élections communales du )

Kobyla Góra en Pologne.

Vie culturelle et curiosités dignes d'intérêt

[modifier | modifier le code]

Édifices importants

[modifier | modifier le code]
  • Ruines de la forteresse Epprechtstein au lieu-dit "Buchhaus"
  • Carrières de granit
  • Ancienne fabrique de porcelaine (Winterling)

Kermesse de Kirchenlamitz (Wiesenfest) début juillet.

Spécialités culinaires / langage

[modifier | modifier le code]

Écrevisses

On appelle les habitants, les Krebsbacker (c'est aussi le nom d'une revue locale), ce qui signifie "ceux qui font les écrevisses au four".

Un poème local relate l'histoire d'un boulanger qui avait mal enfermé des écrevisses vivantes prévues pour son déjeuner. Pendant qu'il faisait un somme, elles se seraient évadées et seraient tombées dans le pétrin. Un client cherchant le boulanger aurait trouvé les écrevisses dans cet endroit inattendu et aurait colporté l'histoire.

  • 1 - Pour les germanistes : dans le dialecte francique oriental, il y a par exemple identité de prononciation des termes Begleitung et Bekleidung (accompagnement et habillement). Le dialecte de la région ne distinguant cependant pas le b du p (ni d/t et g/k), on peut aussi comprendre Krebspacker, ce qui signifierait alors "pêcheurs d'écrevisses" et aurait tout son sens.

Dans les forêts environnantes on trouve la trientale boréale, une plante typique de la région.



Notes et références

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]