Wu Jinghua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wu Jinghua
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Secrétaire du Parti communiste chinois au Tibet (d)
-
Député à l'Assemblée nationale populaire
Standing member of the National People's Congress
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Wu Jinghua aussi appelé Luovu Lapu[1] est un homme politique chinois de nationalité Yi[2],[3], né à Mianning dans la province du Sichuan en janvier 1931 et décédé le 19 octobre 2007 à Pékin. Il adhéra au Parti communiste chinois en 1949.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wu fut premier secrétaire du PCC de la région autonome du Tibet de 1985 à 1988. Il assurait aussi les fonctions de commissaire politique et de chef du Parti de la Région militaire du Tibet de l'Armée populaire de Libération[4].

En 1986, sous la présidence de Deng Xiaoping, les Tibétains, profitant de la politique libérale en matière religieuse adoptée par Wu Jinghua, le nouveau premier secrétaire du parti au Tibet, se mirent pour la première fois à afficher publiquement des photos du dalaï-lama[5].

Selon Robert Barnett, Wu Jinghua fut limogé pour « déviationnisme de droite » en 1988[6],[7].

Pour Ronald D. Schwartz, professeur en sociologie à l'Université Memorial de Terre-Neuve au Canada[8], si Wu Jinghua, bien vu des Tibétains, fut officiellement remplacé pour raison de santé, son éviction serait liée à son incapacité à contenir les manifestations au Tibet[9].

Il est décédé le 19 octobre 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Stevan Harrell, Ways of Being Ethnic in Southwest China
  2. (en) Melvyn C. Goldstein, The Snow Lion and the Dragon. China, Tibet, and the dalai Lama, University of California Press, 1997, p. 74 : « the newly appointed head of the party in Tibet, Wan Jinghua, was himself a minority (from the Yi nationality) ».
  3. (en) Zhiyue Bo, Chinese Provincial Leaders: Economic Performance and Political Mobility, M. E. Sharpe, Armonk, New York, 2002, 183 p., p. 64 : « Wu Jinghua, a leader of Yi nationality origin, was the party secretary of the TAR for a few years. »
  4. Chine: Hu Jintao déplore le décès de l'ancien chef du PCC du Tibet, Le Quotidien du Peuple, novembre 2007.
  5. (en) Subhuti Dharmananda, FROM TIBET TO INDIA: History of the Attempted Destruction of Tibetan Culture in Tibet and the Efforts at Preservation of Tibetan Culture in Exile : « The Tibetans took full advantage of Wu Jinghua’s [newly elected First Party Secretary in Tibet] liberal policy towards religion. For the first time they began publicly to display photos of the Dalai Lama » (il s’agit d’une citation du livre de Tsering Shakya, The Dragon in the Land of Snows, pp. 402–404).
  6. Robert Barnett, in : Tibet : des journalistes témoignent par Pierre-Antoine Donnet, Guy Privat, Jean-Paul Ribes, Political Science, voir page 78
  7. Le Tibet est-il chinois ? Ouvrage collectif dirigé par Anne-Marie Blondeau et Katia Buffetrille, éd. Albin Michel, coll. Sciences des religions, Intervention de Robert Barnett, 2002, pages 403.
  8. (en) Ronald Schwartz, Memorial University of Newfoundland.
  9. (en) Ronald D. Schwartz, Circle of protest: political ritual in the Tibetan uprising, C. Hurst & Co. Publishers, 1994, 263 p., pp. 148-149 : « On 11 December 1988 the Chinese government had announced that Wu Jinghua was to be replaced as secretary of the CPC in Tibet by Hu Jintao, a young reformer and protege of Zhao Ziyang. Though the official reasons for the replacement were given as the failing health of Wu Jinghua, there was much speculation that he had been dismissed for failing to contain the protest in Tibet. Wu was of the Yi nationality, and generally well spoken of by Tibetans — if only because he appeared in public wearing Tibetan clothes and was thought to be sympathetic to Tibetan aspirations. »