World Rugby Sevens Series 2017-2018

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
World Rugby Sevens Series
2017-2018
Description de l'image Logo World Rugby Sevens Series.png.
Généralités
Sport rugby à sept
Organisateur(s) World Rugby
Édition 19e
Lieu(x) Drapeau : Émirats arabes unis Dubaï
Drapeau : Afrique du Sud Le Cap
Drapeau : Australie Sydney
Drapeau : Nouvelle-Zélande Hamilton
Drapeau : États-Unis Las Vegas
Drapeau : Canada Vancouver
Drapeau de Hong Kong Hong Kong
Drapeau de Singapour Singapour
Drapeau : Angleterre Londres
Drapeau : France Paris
Date du au
Nations 15 + 1 invitée
Épreuves 10
Site web officiel www.worldrugby.org/sevens-series

Palmarès
Vainqueur Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud
Deuxième Drapeau : Fidji Fidji
Troisième Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Relégué(s) Drapeau : Russie Russie
Meilleur(s) marqueur(s) Drapeau : États-Unis Isles, CarlinCarlin Isles (49 essais)
Meilleur réalisateur Drapeau : Canada Hirayama, NathanNathan Hirayama (334 points)

Navigation

Le World Rugby Sevens Series 2017-2018 est la 19e édition de la compétition la plus importante du monde de rugby à sept. Elle se déroule du 1er décembre 2017 au 10 juin 2018. L'Afrique du Sud est tenante du titre et l'Espagne est l'équipe promue de la saison.

Au mois d'avril se déroulent les Jeux du Commonwealth 2018 où dix équipes des World Rugby Sevens Series participent. La compétition enchaine ensuite avec la Coupe du monde de rugby à sept en juillet 2018.

Présentation[modifier | modifier le code]

Équipes permanentes[modifier | modifier le code]

Les 15 équipes suivantes disputent les 10 étapes du circuit mondial. L'Espagne, qui a remporté le tournoi de qualification de Hong Kong 2017, a pris la place du Japon, relégué la saison précédente.

Étapes[modifier | modifier le code]

Détail des étapes des World Rugby Sevens Series en 2017-2018.
Tournoi Stade Ville Date Vainqueur
Dubai The Sevens Dubai 1–2 décembre 2017 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud
Afrique du Sud Cape Town Stadium Le Cap 8–9 décembre 2017 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Australie Allianz Stadium Sydney 26–28 janvier 2018 Drapeau : Australie Australie
Nouvelle-Zélande Waikato Stadium Hamilton 3–4 février 2018 Drapeau : Fidji Fidji
États-Unis Sam Boyd Stadium Las Vegas 2–4 mars 2018 Drapeau : États-Unis États-Unis
Canada BC Place Vancouver 10–11 mars 2018 Drapeau : Fidji Fidji
Hong Kong Hong Kong Stadium Hong Kong 6–8 avril 2018 Drapeau : Fidji Fidji
Singapour Stade national Singapour 28–29 avril 2018 Drapeau : Fidji Fidji
Londres Twickenham Stadium Londres 2–3 juin 2018 Drapeau : Fidji Fidji
France Stade Jean-Bouin Paris 8–10 juin 2018 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud

Changements[modifier | modifier le code]

Format[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Les World Series est le circuit mondial de rugby à sept composé de dix étapes se déroulant de décembre 2017 à juin 2018. Des points sont attribués en fonction du classement de l'étape et l'équipe qui compte le plus de points à la fin des dix étapes remporte le titre. L'équipe permanente qui compte à la fin le moins de points perd son statut d'équipe permanente pour la saison prochaine aux dépens du vainqueur du tournoi de qualification se déroulant à Hong Kong.

Les étapes fonctionnent par paires géographiques et temporelles : entre deux étapes, il peut y avoir une semaine de repos ou plusieurs (quatre ou cinq), mais les étapes qui ne sont séparées que d'une semaine de repos sont regroupées géographiquement. On distingue cinq tournées :

  • Début décembre : Dubaï et Le Cap
  • Fin janvier et début février : Sydney et Hamilton
  • Début mars : Las Vegas et Vancouver
  • Avril : Hong Kong et Singapour
  • Début juin : Londres et Paris

Déroulement des étapes[modifier | modifier le code]

Chaque étape est un tournoi se déroulant sur deux ou trois jours, entre le vendredi et le dimanche. À chaque étape est convié une équipe qui ne possède pas le statut d'équipe permanente, portant le nombre total d'équipes à seize.

En fonction du résultat du tournoi précédent, ou du classement de la saison passée pour le premier tournoi de la saison à Dubaï, les équipes sont réparties en chapeaux avant tirage au sort pour former quatre poules de quatre équipes. Chaque équipe joue les trois autres membres de sa poule et un classement est établi, tout d'abord sur le nombre de points (victoire 3 points, nul 2 points, défaite 1 point) puis sur le goal-average général. Les deux premiers de chaque poule passent en quart de finale de la Cup ou tournoi principal et les deux derniers passent en quart de finale du Challenge Trophy. Les équipes vaincues en quart de finale sont alors reversées en demi-finales de classement, respectivement pour la cinquième et treizième place. Les équipes battues en demi-finales ne disputent pas de petite finale de classement et remportent le même nombre de point, sauf pour les équipes battues en demi finales de Cup qui disputeront un dernier match de classement pour la troisième place.

Chaque rencontre, y compris la finale depuis l'édition 2016-2017, se dispute en deux fois sept minutes.| style="text-align: left; vertical-align: top; " |

Mode d'attribution des points
Cup Points Challenge

Trophy

Points
Médaille d'or (Cup) 22 9e 8
Médaille d'argent 19 10e 7
Médaille de bronze 17 11e 5
4e 15 12e
5e 13 13e 3
6e 12 14e 2
7e 10 15e 1
8e 16e


Classement[modifier | modifier le code]

Classement général[1]
XIXe édition
Pos. Équipes Drapeau : Émirats arabes unis
Dubaï
Drapeau : Afrique du Sud
Le Cap
Drapeau : Australie
Sydney
Drapeau : Nouvelle-Zélande
Hamilton
Drapeau : États-Unis
Las Vegas
Drapeau : Canada
Vancouver
Drapeau : Hong Kong
Hong Kong
Drapeau : Singapour
Singapour
Drapeau : Angleterre
Londres
Drapeau : France
Paris
Points
total
Médaille d'or Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud (T) 22 17 19 19 15 17 17 15 19 22 182
Médaille d'argent Drapeau : Fidji Fidji 15 13 12 22 17 22 22 22 22 13 180
Médaille de bronze Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 19 22 13 15 13 10 15 13 13 17 150
4 Drapeau : Australie Australie 13 8 22 17 12 12 5 19 10 5 123
5 Drapeau : Angleterre Angleterre 17 10 10 10 10 13 1 17 15 19 122
6 Drapeau : États-Unis États-Unis 1 12 15 8 22 15 12 8 12 12 117
7 Drapeau : Argentine Argentine 5 19 17 7 19 10 13 2 5 8 105
8 Drapeau : Kenya Kenya 10 3 10 12 10 9 19 10 8 3 104
9 Drapeau : Canada Canada 5 15 3 5 7 2 7 7 10 15 76
10 Drapeau : Samoa Samoa 12 5 5 13 3 3 2 12 3 1 59
11 Drapeau : Espagne Espagne (P) 7 7 1 1 2 7 10 10 1 10 56
12 Drapeau : Écosse Écosse 10 1 2 10 5 8 10 5 2 2 55
13 Drapeau : France France 8 10 8 3 8 1 8 1 1 5 53
14 Drapeau : Pays de Galles Galles 3 5 7 2 5 5 3 5 7 7 49
15 Drapeau : Irlande Irlande - - - - - - - - 17 10 27
16 Drapeau : Russie Russie 1 1 5 1 1 5 5 1 5 1 26
17 Drapeau : Papouasie-Nouvelle-Guinée Papouasie-Nouvelle-Guinée - - 1 5 - - - - - - 6
18 Drapeau : Ouganda Ouganda 2 2 - - - - - - - - 4
19 Drapeau : Japon Japon (Q) - - - - - - - 3 - - 3
20 Drapeau : Uruguay Uruguay - - - - 1 1 - - - - 2
21 Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud - - - - - - 1 - - - 1

Si deux ou plusieurs équipes sont à égalité à la fin de la saison on les départage selon les règles suivantes :

  1. La différence de points marqués et encaissés durant la saison
  2. Le nombre d'essais durant la saison.
Légende
Qualifié pour l'édition 2018-2019
Relégué
Equipe non permanente
Abbreviations :
Qualification Coupe du monde 2018
Déjà qualifié (quart de finalistes 2013 et pays hôte)
Qualifié (4 premières places des World Series 2016-2017 hors équipes déjà qualifiées)
Autre qualifié (11 places attribuées lors de compétitions par continent)
Non qualifié

Résultats[modifier | modifier le code]

Dubaï[modifier | modifier le code]

Classement Vainqueur Score Finaliste Demi-finaliste
Cup Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud 24-12 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Drapeau : Angleterre Angleterre (3e)
Drapeau : Fidji Fidji
5e place Drapeau : Australie Australie 22-17 Drapeau : Samoa Samoa Drapeau : Écosse Écosse
Drapeau : Kenya Kenya
Challenge Trophy Drapeau : France France 21-12 Drapeau : Espagne Espagne Drapeau : Canada Canada
Drapeau : Argentine Argentine
13e place Drapeau : Pays de Galles Galles 26-7 Drapeau : Ouganda Ouganda Drapeau : États-Unis États-Unis
Drapeau : Russie Russie

Finale (Cup)


19:33 UTC+04:00
Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud 24 - 12
(19-0)
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande The Sevens, Dubaï
Arbitre : Drapeau de l'Australie Damon Murphy
Essai(s) : P Snyman (1re), S Senatla (3e), K Smith (4e), T Agaba (18e)
Transformation(s) : B Du Preez (2e, 4e)
Carton(s) jaune(s) : Rosko Specman Exclu temporairement de 10e à 12e 10e à 12e
Essai(s) : A Knewstubb (12e), S Curry (14e)
Transformation(s) : A Knewstubb (12e)
Carton(s) jaune(s) : Joe Ravouvou Exclu temporairement de 2e à 4e 2e à 4e

Le Cap[modifier | modifier le code]

Classement Vainqueur Score Finaliste Demi-finaliste
Cup Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 38-14 Drapeau : Argentine Argentine Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud (3e)
Drapeau : Canada Canada
5e place Drapeau : Fidji Fidji 26-12 Drapeau : États-Unis États-Unis Drapeau : Angleterre Angleterre
Drapeau : France France
Challenge Trophy Drapeau : Australie Australie 26-7 Drapeau : Espagne Espagne Drapeau : Pays de Galles Galles
Drapeau : Samoa Samoa
13e place Drapeau : Kenya Kenya 19-10 Drapeau : Ouganda Ouganda Drapeau : Écosse Écosse
Drapeau : Russie Russie

Finale (Cup)


Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 38 - 14
(14-7)
Argentine Drapeau : Argentine Cape Town Stadium, Le Cap
Arbitre : Drapeau d'Afrique du Sud Rasta Rashivenge
Essai(s) : Joe Ravouvou (2e), (13e), V Koroi (4e), Tim Mikkelson (11e), Regan Ware (15e), Sione Molia (18e)
Transformation(s) : A Knewstubb (3e), (5e), (11e), Isaac Te Tamaki (19e)
Essai(s) : Lautaro Bazan Velez (8e), Luciano Gonzalez (17e)
Transformation(s) : Lautaro Bazan Velez (9e), (17e)

Sydney[modifier | modifier le code]

Classement Vainqueur Score Finaliste Demi-finaliste
Cup Drapeau : Australie Australie 29-0 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud Drapeau : Argentine Argentine (3e)
Drapeau : États-Unis États-Unis
5e place Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 31-7 Drapeau : Fidji Fidji Drapeau : Angleterre Angleterre
Drapeau : Kenya Kenya
Challenge Trophy Drapeau : France France 29-12 Drapeau : Pays de Galles Galles Drapeau : Samoa Samoa
Drapeau : Russie Russie
13e place Drapeau : Canada Canada 14-12 Drapeau : Écosse Écosse Drapeau : Papouasie-Nouvelle-Guinée Papouasie-Nouvelle-Guinée
Drapeau : Espagne Espagne

Finale (Cup)


Drapeau : Australie Australie 29 - 0
(14-0)
Afrique du Sud Drapeau : Afrique du Sud Sydney Football Stadium, Sydney
Arbitre : Drapeau de la Nouvelle-Zélande Richard Kelly
Essai(s) : L Holland (9e), J Stannard (10e), J Porch (12e), B O’Donnell (14e, 16e)
Transformation(s) : J Stannard (9e, 11e)

Hamilton[modifier | modifier le code]

Classement Vainqueur Score Finaliste Demi-finaliste
Cup Drapeau : Fidji Fidji 24-17 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud Drapeau : Australie Australie (3e)
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
5e place Drapeau : Samoa Samoa 19-15 Drapeau : Kenya Kenya Drapeau : Angleterre Angleterre
Drapeau : Écosse Écosse
Challenge Trophy Drapeau : États-Unis États-Unis 31-12 Drapeau : Argentine Argentine Drapeau : Canada Canada
Drapeau : Papouasie-Nouvelle-Guinée Papouasie-Nouvelle-Guinée
13e place Drapeau : France France 19-17 Drapeau : Pays de Galles Galles Drapeau : Russie Russie
Drapeau : Espagne Espagne

Finale (Cup)


Drapeau : Fidji Fidji 24 - 17
(5-17)
Afrique du Sud Drapeau : Afrique du Sud Waikato Stadium, Hamilton
Arbitre : Drapeau de la Nouvelle-Zélande Richard Kelly
Essai(s) : A Naduva (3e, 10e, 14e), E Sau (18e)
Transformation(s) : A Nasilasila (11e), V Ravouvou (15e)
Essai(s) : K Smith (2e), K Brown (5e), B Du Preez (7e)
Transformation(s) : C Afrika (8e)

Las Vegas[modifier | modifier le code]

Classement Vainqueur Score Finaliste Demi-finaliste
Cup Drapeau : États-Unis États-Unis 28-0 Drapeau : Argentine Argentine Drapeau : Fidji Fidji (3e)
Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud
5e place Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 17-12 Drapeau : Australie Australie Drapeau : Angleterre Angleterre
Drapeau : Kenya Kenya
Challenge Trophy Drapeau : France France 26-19 Drapeau : Canada Canada Drapeau : Pays de Galles Galles
Drapeau : Écosse Écosse
13e place Drapeau : Samoa Samoa 28-7 Drapeau : Espagne Espagne Drapeau : Uruguay Uruguay
Drapeau : Russie Russie

Finale (Cup)


Drapeau : États-Unis États-Unis 28 - 0
(14-0)
Argentine Drapeau : Argentine Sam Boyd Stadium, Las Vegas
Arbitre : Drapeau de la Nouvelle-Zélande Richard Kelly
Essai(s) : Perry Baker (3e), Danny Barrett (7e, 10e), Carlin Isles (17e)
Transformation(s) : Folau Niua (3e, 8e, 11e, 17e)

Vancouver[modifier | modifier le code]

Classement Vainqueur Score Finaliste Demi-finaliste
Cup Drapeau : Fidji Fidji 31-12 Drapeau : Kenya Kenya Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud (3e)
Drapeau : États-Unis États-Unis
5e place Drapeau : Angleterre Angleterre 31-14 Drapeau : Australie Australie Drapeau : Argentine Argentine
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Challenge Trophy Drapeau : Écosse Écosse 29-7 Drapeau : Espagne Espagne Drapeau : Pays de Galles Galles
Drapeau : Russie Russie
13e place Drapeau : Samoa Samoa 21-10 Drapeau : Canada Canada Drapeau : France France
Drapeau : Uruguay Uruguay

Finale (Cup)


Drapeau : Fidji Fidji 31 - 12
(12-12)
Kenya Drapeau : Kenya BC Place Stadium, Vancouver
Arbitre : Drapeau d'Afrique du Sud Craig Joubert
Essai(s) : J Vakurunabili (2e), S Mocenacagi (7e, 10e), A Naduva (12e), P Dranisinukula (14e)
Transformation(s) : V Ravouvou (3e), A Nasilasila (11e, 13e)
Essai(s) : W Ambaka Ndayara (1re), S Oliech (6e)
Transformation(s) : S Oliech (1re)

Hong Kong[modifier | modifier le code]

Le tournoi de Hong Kong se déroule du 6 au 8 avril 2018 au Hong Kong Stadium.

Tournoi principal[modifier | modifier le code]

Les Fidji remportent leur troisième tournoi en World Series 2017/2018 après leurs victoires à Hamilton et Vancouver. Les fidjiens battent en finale l'équipe du Kenya sur le score de 24 à 12[2] (deuxième victoire d'affilée en finale contre cette même équipe kényane après leur succès à Vancouver), après s'être défait de l'Argentine (40-14) et des sud-africains (26-24). C'est aussi leur quatrième succès consécutif à Hong-Kong (18e victoire dans le Temple du rugby à 7 depuis leur 1er succès en 1977 !). Les All-blacks terminent à la quatrième place après une lourde défaite en poules contre les fidjiens (7-50) et une élimination surprise en demi-finale par les kényans (12-21). La Corée du Sud, non qualifiée pour le tournoi de qualification, est l'équipe invitée au tournoi principal. Elle termine à la dernière place du classement sans aucune victoire, accompagnée de l'Angleterre qui n'a remporté qu'une seule victoire face à la Corée du Sud.

A noter la victoire de l'équipe de France en finale du Challenge Trophy contre le Canada sur le score de 33 à 7 (quatrième Challenge Trophy de la saison), après 2 victoires contre les Samoa (38-0) et l'Australie en demie (24-12) qui doivent leur laisser bien des regrets après une phase de poule manquée malgré une victoire contre les États-Unis qui leur tendait les bras dans leur match inaugural (24-24) ...

A noter aussi que les coéquipiers espagnols de Pol Pla se sont qualifiés pour les quarts de finale d’un tournoi pour la première fois depuis 2012 après leurs deux victoires en poule contre l'Australie puis le Canada ! Une excellente opération dans l’optique du maintien[3].

C'est le fidjien Amenoni Nasilasila qui termine meilleur réalisateur du tournoi avec 60 points[4], et il remporte le titre de meilleur joueur de la finale[5].

Classement Vainqueur Score Finaliste Demi-finaliste
Cup Drapeau : Fidji Fidji 24-12 Drapeau : Kenya Kenya Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud (3e)
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
5e-6e place Drapeau : Argentine Argentine 14-12 Drapeau : États-Unis États-Unis Drapeau : Écosse Écosse
Drapeau : Espagne Espagne
Challenge Trophy Drapeau : France France 33-7 Drapeau : Canada Canada Drapeau : Australie Australie
Drapeau : Russie Russie
13e place Drapeau : Pays de Galles Galles 33-5 Drapeau : Samoa Samoa Drapeau : Angleterre Angleterre
Drapeau : Corée du Sud Corée du Sud

Finale (Cup)


Drapeau : Fidji Fidji 24-12
(17-0)
Kenya Drapeau : Kenya Hong Kong Stadium, Hong Kong
Arbitre : Drapeau de l'Australie Damon Murphy
Essai(s) : J Vakurunabili (1re), E Sau (7e), A Nasilasila (10e), Vatemo Ravouvou (15e)
Transformation(s) : A Nasilasila (10e, 15e)
Essai(s) : Billy Odhiambo (11e), Oscar Ouma (19e)
Transformation(s) : Eden Agero (20e)
Carton(s) jaune(s) : Collins Injera Exclu temporairement de 6e à 8e 6e à 8e, Willy Ambaka Exclu temporairement de 7e à 9e 7e à 9e

Tournoi de qualification[modifier | modifier le code]

En parallèle du tournoi principal se déroule le tournoi de qualification qui permettra à l'équipe vainqueur de gagner son statut d'équipe permanente la saison prochaine. Douze équipes issues des qualifications continentales (deux équipes par zone) sont qualifiées :

Le Japon remporte le tournoi de qualification et la finale face à l'Allemagne sur le score de 19 à 14[9] au terme d'une remontée dans les dernières minutes (les allemands menaient au score 14 à 5 à la mi-temps !). C'est la deuxième finale consécutive perdue par l'équipe d'Allemagne après leur défaite contre l'Espagne lors de l'édition 2017 de ce tournoi[10]. Le pays hôte, Hong Kong, échoue en quart de finale face au Chili.

Vainqueur Score Finaliste Demi-finaliste Quart de finaliste Premier tour
Drapeau : Japon Japon 19-14 Drapeau : Allemagne Allemagne Drapeau : Chili Chili Drapeau : Ouganda Ouganda Drapeau : Jamaïque Jamaïque
Drapeau : Hong Kong Hong Kong Drapeau : Papouasie-Nouvelle-Guinée Papouasie-Nouvelle-Guinée
Drapeau : Irlande Irlande Drapeau : Uruguay Uruguay Drapeau : Géorgie Géorgie
Drapeau : Zimbabwe Zimbabwe Drapeau : Îles Cook Îles Cook

Singapour[modifier | modifier le code]

Après un début de saison compliqué, les Fidji enchaînent avec un troisième sacre lors des trois dernières étapes des World Series en dominant l’Australie au terme d’une finale exceptionnelle à Singapour (28-22)[11].

L'équipe invitée est celle du Japon qui termine à la 13e place du tournoi, en battant l'Argentine en finale (31-24).

Individuellement, le néo-zélandais Kurt Baker termine meilleur réalisateur du tournoi avec 42 points inscrits et l'américain Carlin Isles meilleur marqueur avec 8 essais[12]. L'australien Ben O’Donnell[13] remporte le titre d'Impact Player, et le fidjien Waisea Nacuqu remporte celui de joueur de la finale.

Classement Vainqueur Score Finaliste Demi-finaliste
Cup Drapeau : Fidji Fidji 28-22 Drapeau : Australie Australie Drapeau : Angleterre Angleterre (3e)
Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud
5e-6e place Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 36-17 Drapeau : Samoa Samoa Drapeau : Kenya Kenya
Drapeau : Espagne Espagne
Challenge Trophy Drapeau : États-Unis États-Unis 26-12 Drapeau : Canada Canada Drapeau : Écosse Écosse
Drapeau : Pays de Galles Galles
13e place Drapeau : Japon Japon 31-24 Drapeau : Argentine Argentine Drapeau : France France
Drapeau : Russie Russie

Finale (Cup)


Drapeau : Fidji Fidji 28 - 22
(14-10)
Australie Drapeau : Australie Stade national, Singapour
Arbitre : Drapeau de la Nouvelle-Zélande James Doleman
Essai(s) : W Nacuqu (2e, 4e), J Tuwai (11e), A Naduva (19e)
Transformation(s) : A Nasilasila (3e, 12e, 19e), W Nacuqu (4e)
Carton(s) jaune(s) : Eroni Sau Exclu temporairement de 6e à 8e 6e à 8e
Essai(s) : D Pietsch (6e), M Longbottom (7e), B Quinn (15e), J Porch (17e)
Transformation(s) : J Porch (15e)

Londres[modifier | modifier le code]

Le tournoi de Londres se déroule les 2 et 3 juin 2018 au Stade de Twickenham.

L'équipe d'Écosse n'a pas réalisé le triplé suite à ses titres obtenus en 2016 et 2017 à Londres. Ce sont les Fidji qui ont remporté leur quatrième tournoi consécutif en battant en finale leurs rivaux sud-africains pour le titre mondial (21-17)[14]. Le fidjien Semi Radradra, bien connu en France pour ses prestations avec le RC Toulon cette saison en Top 14, a été désigné homme du match lors de cette finale.

Avec désormais sept longueurs d’avance sur leurs adversaires (167 contre 160), ils se rapprochent du titre mondial, décerné la semaine prochaine à Paris.

L'historique surprise est venue de l'équipe d'Irlande. Invités pour ce tournoi, les joueurs au Trèfle ont décroché la médaille de bronze derrière la révélation du tournoi, Jordan Conroy, meilleur joueur du week-end et auteur d’un triplé face à l’Angleterre lors du match décisif (21-19). Depuis la mise en place du format actuel des HSBC World Rugby Sevens Series avec des invitations attribuées lors de la saison 2012-2013, c’est le meilleur résultat pour une équipe invitée.

Individuellement, le kenyan Collins Injera termine meilleur réalisateur du tournoi avec 42 points inscrits. Outre le kenyan, second meilleur marqueur d'essais depuis la création des Sevens Series, trois autres joueurs ont également marqué 8 essais : l'américain Carlin Isles, meilleur marqueur de la saison, l'anglais Dan Norton, meilleur marqueur d'essais depuis la création des Sevens Series, et donc la révélation irlandaise du tournoi Jordan Conroy.

Classement Vainqueur Score Finaliste Demi-finaliste
Cup Drapeau : Fidji Fidji 21-17 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud Drapeau : Irlande Irlande (3e)
Drapeau : Angleterre Angleterre
5e-6e place Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 26-5 Drapeau : États-Unis États-Unis Drapeau : Canada Canada
Drapeau : Australie Australie
Challenge Trophy Drapeau : Kenya Kenya 33-19 Drapeau : Pays de Galles Galles Drapeau : Argentine Argentine
Drapeau : Russie Russie
13e place Drapeau : Samoa Samoa 34-10 Drapeau : Écosse Écosse Drapeau : Espagne Espagne
Drapeau : France France

Finale (Cup)


Drapeau : Fidji Fidji 21 - 17
(7-7)
Afrique du Sud Drapeau : Afrique du Sud Stade de Twickenham, Londres
Arbitre : Drapeau du Pays de Galles Craig Evans
Essai(s) : J Tuisova (6e), P Dranisinukula (10e), J Veremalua (13e)
Transformation(s) : A Nasilasila (7e, 11e, 14e)
Carton(s) jaune(s) : S Mocenacagi Exclu temporairement de 0e à 2e 0e à 2e
Essai(s) : S Gans (2e), R Nel (12e), Z Davids (16e)
Transformation(s) : J Geduld (2e)

Paris[modifier | modifier le code]

Le tournoi de Paris se déroule les 9 et 10 juin 2018 au Stade Jean-Bouin. L'équipe invitée est l'Irlande qui a réussi l'exploit de décrocher la 3e place dans le tournoi de Londres la semaine précédente.

Les 7 points à retenir du HSBC Paris Sevens

Classement Vainqueur Score Finaliste Demi-finaliste
Cup Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud 24-14 Drapeau : Angleterre Angleterre Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (3e)
Drapeau : Canada Canada
5e-6e place Drapeau : Fidji Fidji 28-7 Drapeau : États-Unis États-Unis Drapeau : Espagne Espagne
Drapeau : Irlande Irlande
Challenge Trophy Drapeau : Argentine Argentine 33-26 Drapeau : Pays de Galles Galles Drapeau : Australie Australie
Drapeau : France France
13e place Drapeau : Kenya Kenya 21-20 Drapeau : Écosse Écosse Drapeau : Russie Russie
Drapeau : Samoa Samoa

Finale (Cup)


Drapeau : Angleterre Angleterre 14 - 24
(14-14)
Afrique du Sud Drapeau : Afrique du Sud Stade Jean-Bouin, Paris
Arbitre : Drapeau du Pays de Galles Craig Evans
Essai(s) : Oliver Lindsay-Hague (4e), Dan Norton (5e)
Transformation(s) : Tom Mitchell (4e, 5e)
Essai(s) : W Kok (2e), R Oosthuizen (9e), DD Human (11e)
Transformation(s) : J Geduld (3e, 9e, 11e)
Pénalité(s) : J Geduld (13e)

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques joueurs[modifier | modifier le code]

Classements après la dernière étape[15]

Marqueurs d'essais
Rang Joueur Essais
1 Drapeau des États-Unis Carlin Isles 49
2 Drapeau du Pays de Galles Luke Morgan 44
3 Drapeau de l'Angleterre Dan Norton 38
4 Drapeau des États-Unis Perry Baker 37
Drapeau des Fidji Eroni Sau
6 Drapeau du Canada Justin Douglas 35
Drapeau d'Afrique du Sud Senatla, SeabeloSeabelo Senatla
8 Drapeau de l'Australie Ben O’Donnell[13] 32
9 Drapeau du Kenya Ambaka, WillyWilly Ambaka 31
10 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Joe Ravouvou 28
Drapeau de l'Australie John Porch
Réalisateurs
Rang Joueur Points
1 Drapeau du Canada Nathan Hirayama 334
2 Drapeau des Fidji Amenoni Nasilasila 316
3 Drapeau de l'Angleterre Tom Mitchell 263
4 Drapeau des États-Unis Carlin Isles 247
5 Drapeau du Pays de Galles Luke Morgan 220
6 Drapeau de la France Barraque, Jean-PascalJean-Pascal Barraque 211
7 Drapeau de l'Australie James Stannard 197
8 Drapeau de l'Angleterre Norton, DanDan Norton 190
Drapeau des Fidji Ravouvou, VatemoVatemo Ravouvou
10 Drapeau des États-Unis Baker, PerryPerry Baker 187
Transformations
Rang Joueur Trans.
1 Drapeau du Canada Nathan Hirayama 98
2 Drapeau des Fidji Amenoni Nasilasila 93
3 Drapeau de l'Angleterre Tom Mitchell 89
4 Drapeau de l'Australie James Stannard 72
5 Drapeau de la France Jean-Pascal Barraque 63
6 Drapeau des Fidji Ravouvou, VatemoVatemo Ravouvou 55
7 Drapeau des États-Unis Folau Niua 54
8 Drapeau de l'Argentine Gaston Revol 50
9 Drapeau d'Afrique du Sud Geduld, JustinJustin Geduld 49
10 Drapeau de l'Écosse Lowe, GavinGavin Lowe 48

Quatre joueurs ont également inscrit une pénalité : Gaston Revol Drapeau de l'Argentine, James Stannard Drapeau de l'Australie, John Porch Drapeau de l'Australie et Nathan Hirayama Drapeau du Canada.

Par équipes[modifier | modifier le code]

Classements après la dernière étape[16]

Essais
Rang Equipe Essais
1 Drapeau : Fidji Fidji 253
2 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud 241
3 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 214
4 Drapeau : États-Unis États-Unis 205
5 Drapeau : Australie Australie 203
6 Drapeau : Angleterre Angleterre 183
7 Drapeau : Kenya Kenya 179
Points marqués
Rang Equipe Points
1 Drapeau : Fidji Fidji 1 613
2 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud 1 502
3 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 1 326
4 Drapeau : États-Unis États-Unis 1 309
5 Drapeau : Australie Australie 1 277
6 Drapeau : Angleterre Angleterre 1 159
7 Drapeau : Kenya Kenya 1 113
Transformations
Rang Equipe Trans.
1 Drapeau : Fidji Fidji 173
2 Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud 146
3 Drapeau : États-Unis États-Unis 142
4 Drapeau : Australie Australie 128
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
6 Drapeau : Angleterre Angleterre 122
7 Drapeau : Kenya Kenya 109

Récompenses[modifier | modifier le code]

World Rugby Sevens Series Awards[modifier | modifier le code]

L'ensemble des récompenses de la saison sont remises à l'issue du dernier tournoi [17].

Meilleur espoir[modifier | modifier le code]

Eroni Sau est le deuxième fidjien à être nommé révélation masculine de rugby à sept de l'année après avoir enregistré un véritable plébiscite sur les réseaux sociaux. Il est arrivé devant son comparse Alosio Naduva et l'Australien Ben O’Donnell[13]. A 28 ans, il a participé à l'ensemble des dix étapes de la saison et a inscrit 37 essais.

Chez les filles, c'est une Française qui repart avec le prix, Coralie Bertrand. Elle a été alignée sur les cinq tournois de la saison et a aidé les Bleues à finir à une historique troisième place au classement général. La France avait joué sa toute première finale de Cup à Kitakyushu, au Japon, au mois d'avril, puis les demi-finales à Langford un mois plus tard.

Prix du Fair Play[modifier | modifier le code]

Le Prix du Fair Play est accordé par les officiels de match qui souhaitent saluer le superbe comportement des équipes qui ont incarné le mieux les valeurs du rugby que sont l'intégrité, la passion, la solidarité, la discipline et le respect.

Le Kenya est l'équipe masculine qui a été honorée après une saison excitante qui l'a vu atteindre la finale à Vancouver, puis Hong Kong.

Chez les filles, le Japon est l'équipe féminine récompensée dans cette catégorie, même si l'équipe est reléguée la saison prochaine et remplacée par la Chine dans le noyau dur du circuit.

Prix Tag Heuer « Don't Crack Under Pressure »[modifier | modifier le code]

C'était la première fois que cette récompense était décernée et les votes des supporters se sont portés sur l'Australienne Ellia Green et l'Irlandais Mark Roche.

L'essai de Green contre la Nouvelle-Zélande en finale du HSBC Sydney Sevens, lorsqu'elle a poursuivi un franchissement d'Emilee Cherry, a été préféré à celui de Maria Ribera qui avait permis à l'Espagne de remporter une première victoire historique sur l'Australie à Kitakyushu, ainsi que l'essai de Charity Williams contre l'Irlande à Langford.

Le coup de pied de Mark Roche restera dans les mémoires lors de cette finale pour la troisième place contre l'Angleterre à Londres où l'Irlande était invitée. Cette action a été préférée à l'essai de dernière seconde du Fidjien Alosio Sovita Naduva contre l'Australie en finale du tournoi de Singapour et au franchissement tranquille de l'Argentin Matias Osadczuk permettant d'envoyer Renzo Barbier à l'essai en demi-finale contre l'Afrique du Sud à Las Vegas.

L'entraîneur de la saison[modifier | modifier le code]

Nouvelle catégorie en association avec le partenaire du circuit mondial Capgemini. Allan Bunting, l'entraîneur des Black Ferns de Nouvelle-Zélande a accepté la récompense en toute humilité après avoir remporté les trois dernières étapes de la saison au Japon, au Canada et en France, ainsi que les Jeux du Commonwealth en Australie en avril.

Chez les garçons, tout le mérite revient à Neil Powell, entraîneur des Blitzboks qui a permis à son équipe de rester invaincue à Paris et de finir la saison en tête du classement mondial.

Impact Player[modifier | modifier le code]

Classement de la saison 2017/2018[18]
Pos Joueur Plaquages Percées
(Breaks)
Passes
après contact
(Offloads)
Ballons
portés
Total
1 Drapeau : Canada Justin Douglas[19] 108 55 31 192 386
2 Drapeau : Australie Ben O’Donnell[13] 105 48 27 200 380
3 Drapeau : Fidji Amenoni Nasilasila 150 47 35 130 362
4 Drapeau : Fidji Eroni Sau 138 56 35 131 360
5 Drapeau : Canada Harry Jones 110 28 16 195 349
6 Drapeau : Canada Nathan Hirayama 93 42 36 156 327
7 Drapeau : États-Unis Martin Iosefo 80 39 50 155 324
8 Drapeau : États-Unis Ben Pinkleman 124 30 19 147 320
9 Drapeau : Fidji Jerry Tuwai 71 50 38 137 296
10 Drapeau : Angleterre Dan Norton 105 50 11 124 290

Équipe type de la saison[modifier | modifier le code]

Cette récompense prend en considération les meilleures performances des joueurs sur la saison ainsi que la nomination des uns et des autres dans les équipes-types de chaque tournoi.

Poste Joueur Pays
Avants Kalione Nasoko (3) Drapeau : Fidji Fidji
Oscar Ouma (2) Drapeau : Kenya Kenya
Dylan Sage (2) Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud
Arrières Eroni Sau (4) Drapeau : Fidji Fidji
Ben O'Donnell (2) Drapeau : Australie Australie
Amenoni Nasilasila (2) Drapeau : Fidji Fidji
Jerry Tuwai (2) Drapeau : Fidji Fidji

Performances individuelles par tournois[modifier | modifier le code]

Récompenses individuelles décernées à chaque tournoi
Étape Meilleur marqueur d'essais Meilleur réalisateur Impact Player Meilleur joueur de la finale
Dubaï
Drapeau : Afrique du Sud Kwagga Smith
Afrique du Sud
Drapeau : Afrique du Sud Seabelo Senatla (7 essais) Drapeau : Canada Nathan Hirayama (44 points) Drapeau : Fidji Amenoni Nasilasila (60 points) Drapeau : Nouvelle-Zélande Joe Ravouvou
Australie
Drapeau : États-Unis Perry Baker (9 essais) Drapeau : Afrique du Sud Justin Geduld (56 points) Drapeau : Australie Ben O’Donnell (58 points) Drapeau : Australie Lachie Anderson
Nouvelle-Zélande
Drapeau : Afrique du Sud Seabelo Senatla (49 points) Drapeau : Fidji Alosio Sovita Naduva
États-Unis
Drapeau : États-Unis Perry Baker (8 essais) Drapeau : Canada Nathan Hirayama (45 points) Drapeau : Australie Ben O’Donnell (52 points) Drapeau : États-Unis Danny Barrett
Canada
Drapeau de l'Australie John Porch (9 essais) Drapeau du Canada Nathan Hirayama (54 points) Drapeau : Écosse Glenn Bryce (61 points) Drapeau : Fidji Waisea Nacuqu
Hong Kong
Drapeau : Fidji Amenoni Nasilasila (60 points) Drapeau : Fidji Eroni Sau (53 points) Drapeau : Fidji Amenoni Nasilasila
Singapour
Drapeau : États-Unis Carlin Isles (8 essais) Drapeau : Nouvelle-Zélande Kurt Baker (42 points) Drapeau : Australie Ben O’Donnell (54 points) Drapeau : Fidji Waisea Nacuqu
Londres
Drapeau : Kenya Collins Injera (42 points) Drapeau : Fidji Semi Radradra
France
Drapeau : États-Unis Carlin Isles (6 essais) Drapeau : Canada Nathan Hirayama (40 points) Drapeau : Écosse Robbie Fergusson (50 points) Drapeau : Afrique du Sud Dewald Human

Présences dans l'équipe type[modifier | modifier le code]

Joueurs figurant dans l'équipe type du tournoi
Joueur Nb Étapes
Avants
Drapeau des Fidji Kalione Nasoko
3
Hamilton, Vancouver, Hong Kong
Drapeau du Kenya Oscar Ouma
3
Vancouver, Hong Kong, Singapour
Drapeau d'Afrique du Sud Dylan Sage
2
Vancouver, Londres
Drapeau des États-Unis Ben Pinkelman
2
Sydney, Las Vegas
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Scott Curry
2
Hamilton, Paris
Drapeau des Samoa Alamanda Motuga
2
Dubaï, Singapour
Arrières
Drapeau des Fidji Eroni Sau
4
Hamilton, Vancouver, Hong Kong, Singapour
Drapeau d'Afrique du Sud Cecil Afrika
2
Dubaï, Las Vegas
Drapeau : Afrique du Sud Seabelo Senatla
2
Dubaï, Sydney
Drapeau de l'Australie Ben O'Donnell
2
Sydney, Singapour
Drapeau de l'Australie John Porch
2
Vancouver, Singapour
Drapeau du Canada Justin Douglas
2
Le Cap, Paris
Drapeau : États-Unis Perry Baker
2
Las Vegas, Vancouver
Drapeau des Fidji Amenoni Nasilasila
2
Le Cap, Hong Kong
Drapeau : Fidji Jerry Tuwai
2
Hamilton, Las Vegas
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Vilimoni Koroi
2
Le Cap, Hamilton

References[modifier | modifier le code]

  1. (en-GB) worldrugby.org, « HSBC Sevens World Series », sur www.worldrugby.org (consulté le 3 décembre 2017)
  2. « Les Fidji, l’habitude et l’évidence », sur https://www.worldrugby.org/sevens-series/, 08/04/2018 13:57
  3. « L’Espagne, la belle surprise », sur https://www.worldrugby.org/sevens-series/, 07/04/2018 13:07
  4. « HSBC World Rugby Sevens Series 2018- Hong Kong - Statistics », sur www.worldrugby.org,
  5. « Cup Final, Hong Kong Stadium », sur www.worldrugby.org,
  6. (en) « 2017 Men's SEVENS GRAND PRIX SERIES RANKING », sunday 16 july 2017
  7. « Oceania: 2017 Oceania Rugby Sevens Championships », sur www.oceaniarugby.com (consulté le 16 mars 2017)
  8. « Argentina, primer campeón del #SudaméricaRugby7s | Sudamérica Rugby » (consulté le 16 mars 2017)
  9. « Blog Hong Kong qualifier 2018 »
  10. « Blog Hong Kong qualifier 2017 »
  11. « Le triplé pour les Fidji », sur www.worldrugby.org, 29/04/2018 16:11
  12. (en-GB) « HSBC World Rugby Sevens Series 2018 - Singapore - Statistics », sur www.worldrugby.org,
  13. a b c et d « Ben O’Donnell », sur www.worldrugby.org/sevens-series/
  14. « Les Fidji poursuivent leur incroyable série », sur www.worldrugby.org,
  15. worldrugby.org, « HSBC Sevens World Series - Top Players », sur www.worldrugby.org (consulté le 10 juin 2018)
  16. worldrugby.org, « HSBC Sevens World Series - Top Teams », sur www.worldrugby.org (consulté le 4 juin 2018)
  17. Tout sur les HSBC Awards 7s 2018
  18. worldrugby.org, « DHL Impact Player Award 2018 », sur www.worldrugby.org (consulté le 4 juin 2018)
  19. « Justin Douglas », sur www.worldrugby.org/sevens-series/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]