William Von Moll Berczy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berczy.
William Von Moll Berczy
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Formation

William Von Moll Berczy, né le à Wallerstein près de Nördlingen en Allemagne et décédé le à New York, États-Unis, est un peintre, architecte, auteur et colonisateur québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

William Berczy est le fils d'un diplomate, Albrecht Theodor Moll, et de Johanna Josepha Walpurga Hefele. Il a fait ses études à l'Académie des beaux-arts de Vienne (Autriche) en 1762 puis à l'Université d'Iéna (Allemagne) en 1766[1].

Durant les années 1770, il s'installe comme marchand et parcourt les villes du nord de l'Allemagne, de la Pologne, de la Hongrie et de la Croatie. Il s'installe par la suite en Italie, à Florence où il prend le nom d'Albert-Guillaume Berczy. Il se fait connaître alors comme peintre[1]. Le 1er novembre 1785, il épouse Jeanne-Charlotte Allamand, originaire de Lausanne. Ils eurent deux fils : William Bent et Charles Albert.

Le couple s'installe à Londres en 1790. William Berczy poursuit alors sa carrière de peintre, exposant même à la Royal Academy of Arts.

En 1792, William Berczy s'embarque avec sa famille pour l'Amérique comme conseiller pour la Genesee Association, un groupe de spéculateurs britanniques qui tentaient de valoriser des terres dans l'ouest de l'état actuel de New York[1]. Ils débarquent dans un premier temps à Philadelphie. Puis, en 1794, ils arrivent au Canada. D'abord installé à York, nom de la ville de Toronto de 1793 à 1834, il est obligé, suite à de nombreux déboires financiers, de vendre ses terres et ses biens[1]. À partir de 1805, il partage son temps entre Montréal et Québec.

En 1801, alors qu'il rentre de Londres, son navire s'échoue le 14 novembre sur les côtes de la Baie des Chaleurs. Il y attend deux mois l'arrivée des secours et finit par entreprendre, avec l'aide de guides, de traverser la Gaspésie à pied. Il atteint la ville de Québec le 9 mars 1802[2]. Il a relaté ce voyage dans un journal aujourd'hui conservé, tout comme certaines de ses archives, au sein de la collection Louis-François-Georges Baby à l'Université de Montréal[3].

Malgré ces difficultés, les dernières années de sa vie furent certainement les plus riches pour sa carrière artistique. Il a notamment laissé de nombreux manuscrits inédits. Sa carrière d'architecte se trouve à son apogée en 1803 lorsqu'il remporte le concours pour les plans de la Christ Church à Montréal. Ses peintures les plus connues sont par ailleurs le portrait de Joseph Brant ou Thayendanegea réalisé vers 1800 et le tableau représentant La famille Woolsey. De son temps, Berczy fut d'ailleurs considéré comme l'un des meilleurs peintres des deux Canadas[1].

Sa formation artistique poussée et acquise en Europe lui vaut de nombreuses commandes de portraits et d'œuvres religieuses pour des églises du Québec[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

La famille Woolsey

Bibliographie complémentaire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Trudel, Marcel, 1917-, Vachon, André, 1933- et Brown, George W. (George Williams), 1894-1963., Dictionnaire biographique du Canada, Presses de l'Université Laval, [1967-, ©1966]- (ISBN 276377010X, OCLC 70717103, lire en ligne)
  2. Allodi, Mary., Moogk, Peter N., 1943-, Stock, Beate. et Tovell, Rosemarie L., Berczy, National Gallery of Canada, (ISBN 0888846142, OCLC 29430414, lire en ligne)
  3. « Collection de Louis-François-Georges Baby », sur www.archiv.umontreal.ca (consulté le 26 mars 2018)
  4. Guide : Musée des beaux-arts de Montréal, Montréal, éd. Musée des beaux-arts de Montréal, , 2e éd. (1re éd. 2003), 342 p. (ISBN 978-2-89192-312-5), p. 192
  5. a et b Les tableaux de William Berczy, sur Compagnie de la Baie d'Hudson (page consultée le 13 novembre 2013).
  6. Notice de l’œuvre
  7. Notice de l’œuvre
  8. Tableaux, sur Église Notre-Dame-de-la-Visitation de Champlain
  9. Nature morte aux fleurs

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :