William Cecil (1er baron Burghley)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cecil.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir William Cecil.
William Cecil
William Cecil, 1st Baron Burghley from NPG (2).jpg
William Cecil
Fonctions
Lord du Sceau privé
-
Lord trésorier
-
William Paulet (en)
Secrétaire d'État en Angleterre (en)
-
John Boxall (en)
Member of the 1555 Parliament
Lincolnshire (d)
Member of the March 1553 Parliament
Lincolnshire (d)
Member of the 1547-1552 Parliament
Stamford (d)
Member of the 1542-44 Parliament
Member of the 1559 Parliament
Lincolnshire (d)
Member of the 1563-67 Parliament
Northamptonshire (d)
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
WestminsterVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
St Martin's Church, Stamford (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domiciles
Formation
St John's College
Stamford School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Cecil family (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Richard Cecil (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Mildred Cooke (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Marquess of Exeter COA.svg
blason

William Cecil, 1er baron Burghley (parfois orthographié Burleigh), né le [2] et mort le [1], est un homme d'État anglais du XVIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut secrétaire d'État sous Édouard VI d'Angleterre puis ministre en chef sous Élisabeth Ire d'Angleterre et grand trésorier d'Angleterre. Il a aussi été Sheriff du Rutland

Il fut élu deux fois membre du parlement anglais. Il se fit remarquer par la fermeté et l'indépendance de ses opinions, notamment dans son sens de l'État face aux protestants dont il était proche.

Nommé secrétaire d'État par Élisabeth en 1558 à Hatfield Palace, il assembla un parlement où l'on traita d'un plan de réforme dans la religion, et eut la plus grande part à l'établissement des 39 articles de 1563 qui forment la base de cette réforme.

En 1588, il conclut un traité avantageux pour l'Angleterre, entre Élisabeth Ire et les États de Hollande. La reine, pour le récompenser de ses services, l'anoblit baron Burghley en 1571. Il est également élevé au rang de chevalier de la Jarretière.

Il s'est fait construire une vaste demeure, dite Burghley House, à la manière d'un palais londonien de l'époque.

Un monument (Cénotaphe mural) lui est dédié, ainsi qu'à son épouse Jane Cecil née Heckington (morte à 87 ans en 1587), dans l'église St Martin de Stamford (Lincolnshire). À la droite de ce monument a été ensuite construit le tombeau de son fils Robert Cecil.

Descendance[modifier | modifier le code]

Il a eu un fils ; Robert Cecil, et 3 filles ; Anne, Elizabeth et Margaret

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  1. a et b Wallace T. MacCaffrey, « Cecil, William, first Baron Burghley (1520/21–1598) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  2. Les notices biographiques indiquent généralement comme date de naissance le 13 septembre 1520, cependant la notice de l’Oxford Dictionary of National Biography précise qu'il est peut-être né en 1521[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]