Wes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article ou cette section d'une biographie doit être recyclé. (décembre 2012)

Une réorganisation et une clarification du contenu est nécessaire. Discutez des points à améliorer en page de discussion.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Wes Madiko
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Nationalité
Activités

Wes Madiko, mieux connu sous le nom de Wes, est un chanteur et musicien d'origine camerounaise, né le 15 janvier 1964 à Motaba. Il est célèbre pour son tube de l'été 1997 Alane, la chanson In Youpendi utilisée dans le film Le Roi lion 2 : L'Honneur de la tribu, ainsi que pour sa collaboration avec Deep Forest.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wes Madiko naît 15 janvier 1964 à Moutaba, à 100 kilomètres environ de la ville de Douala au Cameroun.

En 1974, à l'âge de dix ans, Wes Madiko devient le chef du groupe Kwa Kwassi, nom qui signifie « penser juste ». Cette formation musicale réunit les jeunes les plus talentueux du village, ceux qui ont reçu une instruction sur l'art et l'histoire bantous. En 1987, Wes est repéré par des touristes lors d'un concert de Kwa Kwassi. Il quitte alors le Cameroun pour l'Europe.

En 1988, il crée le groupe Fakol avec Benjamin Valfroy et Jo Sene. Fakol se produit aux Pays-Bas et plusieurs autres pays d'Europe.

En plus de sa carrière musicale, Wes commence à s'investir dans les œuvres sociales. Il se rend dans des écoles à Lille et travaille avec des enfants. Il prend grand plaisir à promouvoir la « sagesse des éléphants » et l'histoire antique de l'Afrique. En 1990, le frère puis le père de Wes meurent. Ces évènements conduisent Wes à méditer sur la fragilité de la vie. Il déclare alors : « Il arrive des moments où le sentiment d'impuissance vous saisit et menace de vous briser, mais vous laisse planté là, en vous convaincant qu'il y a un souffle de vie quelque part »[réf. nécessaire].

En 1992, il se rend aux États-Unis pour une tournée de promotion de son album Roots. Peu après, il rencontre dans un magasin d'instrument de musique Bernard Delhalle un ami intime de Michel Sanchez, Bernard lui organise une rencontre avec Michel. Il connaît le succès avec l'album Welenga (en), composé, arrangé et produit par Michel Sanchez, fondateur de Deep Forest. En 1997, son titre Alane, issu de Welenga, devient un tube de l'été en Europe. Wes devient ainsi le second artiste africain à remporter un disque de diamant (single) en France, le 25 juin 1997 (après Khaled, le 15 janvier 1997, pour son single Aïcha)[1].

L'année suivante, sa chanson In Youpendi est utilisée dans le film Le Roi lion 2 : L'Honneur de la tribu.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums

  • Welenga (en)(1998) (#5 AUT; #13 SUI; #14 GER)
  • Sinami (2000)
  • Melowe (2010) (N.PRAT / W.MADIKO) (c) 2010 depôt SNAC (nom et titres déposés)(Syndicat national des Auteurs Compositeurs)

Singles

  • Welenga
  • Alane (1997) (#1 FRA; #1 BEL; #1 NED; #1 AUT; #2 GER; #4 SUI; #11 GBR)
  • Awa Awa (1997) (#27 NED)
  • Midiwa Bôl (I Love Football) (1998) (the official theme for the Cameroon World Cup in 1998) (#49 SUI; #71 GER; #75 GBR; #94 FRA)
  • Sela-Sela (Dance Together) (2010) feature Zahra
  • Sela-Sela (Dance Together) (2010) feature Zahra and Bossman

Sinami

  • Keli Maye (2000)

Autres

  • Doutou (1999)
  • In Youpendi (1999)
  • Awa Awa (Remix) (2001) (#31 GER)
  • Alane (Remix) (2001) (#52 GER)

Remixes

  • Awa Awa remixé par Junior Vasquez (en).
  • Alane remixé par Tony Moran, Trouser Enthusiasts, Chris "The Greek" Panaghi et Philcat.
  • Midiwa Bôl (I Love Football) remixé par Forthright.
  • Keli Maye remixé par Soda Club.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Les Certifications - SNEP », sur SNEP (consulté le 26 janvier 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]