Warhammer 40,000: Chaos Gate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Warhammer 40,000
Chaos Gate
Image illustrative de l'article Warhammer 40,000: Chaos Gate

Éditeur Strategic Simulations
Développeur Random Games

Date de sortie 31 octobre 1998
Genre Tactique au tour par tour
Mode de jeu Solo, multijoueur
Plate-forme PC (Windows)
Média CD-ROM
Contrôle Clavier, souris

Warhammer 40,000: Chaos Gate est un jeu vidéo de tactique au tour par tour développé par Random Games et publié par Strategic Simulations en 1998. Le jeu prend place dans l’univers du jeu de figurines Warhammer 40,000 de Games Workshop et retrace une campagne qui oppose les Space Marines, les troupes d’élites de l’empire humain, à des Marines renégats sous l’influence des dieux du chaos. Le joueur commande une brigade de Space Marines, dont il peut choisir les armes et l'équipement, lors de missions qui l'oppose aux forces du chaos. Le jeu se déroule au tour par tour et le joueur gère ses troupes à la souris et au clavier. Chaque personnage dispose d’un certain nombre de points d’action à chaque tour que le joueur dépense pour lui faire réaliser des déplacements ou des actions. Chaque personnage du jeu possède un nom, des caractéristiques et un équipement spécifique. Au fur et à mesure des combats, ils gagnent de l’expérience et des distinctions, qui leur permettent de devenir plus puissant.

Trame[modifier | modifier le code]

Chaos Gate prend place dans l’univers du jeu de figurines Warhammer 40,000 de Games Workshop qui décrit un futur lointain, au XLIe siècle, dans lequel l’empire humain est confronté à de nombreuses menaces. Le jeu retrace une campagne qui oppose les Space Marines, les troupes d’élites de l’empire humain, à des Marines renégats sous l’influence des dieux du chaos. Elle débute sur un système planétaire de l’empire, pour terminer sur des mondes chaotiques dominés par les démons[1].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Chaos Gate est jeu de tactique au tour par tour qui s’appuie sur le même moteur de jeu que Soldiers at War (1998). Le joueur commande une brigade de Space Marines lors de missions qui l’oppose aux forces du chaos. Au début de chaque mission, il affecte des armes et des équipements aux différents soldats de son escouade. Dans certaines missions, il peut également faire appel à des véhicules blindés comme des chars d’assaut, des robots géants ou des véhicules volant. Une fois l’escouade sur le champ de bataille, le jeu se déroule au tour par tour et le joueur gère ses troupes à la souris et au clavier. Chaque personnage dispose d’un certain nombre de points d’action à chaque tour que le joueur dépense pour lui faire réaliser des déplacements ou des actions. En matière de déplacement, le joueur peut ainsi ordonner à ses soldats de marcher, de courir et de se mettre à genoux pour réduire les chances d’être touché par un tir adverse. Du côté des actions, le jeu propose différentes options de tir, qui peut être plus ou moins précis ou être effectué lors du tour adverse. Les soldats peuvent également utiliser des grenades, par exemple pour toucher un ennemi caché derrière un obstacle. Enfin, les combats peuvent également se faire au corps-à-corps. Chaque personnage du jeu possède un nom, des caractéristiques et un équipement spécifique. Au fur et à mesure des combats, ils gagnent de l’expérience et des distinctions, qui leur permettent de devenir plus puissant[1].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Chaos Gate
Média Pays Notes
Cyber Stratège FR 4/5[1]
GameSpot US 8/10[2]
Gen4 FR 3/5[3]
IGN US 7/10[4]
Compilations de notes
GameRankings US 75 %[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Croc, « Chaos Gate : Contre les Marines renégats ! », Cyber Stratège, no 11,‎ février-mars 1999, p. 32-34 (ISSN 1280-8199).
  2. (en) Chet Thomas, «  Warhammer 40,000: Chaos Gate Review », sur GameSpot, .
  3. Rémy Goavec, «  Warhammer 40 000 Chaos’ Gate : Ouvrez, ouvrez la cage au chaos… », Gen4, no 117,‎ , p. 234-236 (ISSN 1624-1088).
  4. (en) «  Warhammer 40,000: Chaos Gate », sur IGN, .
  5. (en) « Warhammer 40,000: Chaos Gate », sur GameRankings.