Epic (jeu de figurines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Epic est un jeu de figurines issu de l'univers Warhammer 40,000 de Games Workshop.

Les figurines mesurent 6 mm contre 28 mm pour celles de Warhammer 40,000. Grâce à cette différence d'échelle, le jeu s'avère plus stratégique en comparaison de Warhammer 40k, qui est plus tactique. Les adversaires alignent souvent des armées composées d'une quinzaine de régiments (unités, effectif non défini allant de la centaine au millier de combattants) pour les parties rapides (1 500 points d'armée) ou plus ambitieuses (entre 3 000 et 5 000 points, parfois plus). Chaque unité appartient à un type : infanterie, marcheurs, véhicules ou titans, ce qui lui confère des règles de mouvement particulières. Chaque armée de Warhammer 40,000 est représentée.

Première édition[modifier | modifier le code]

Les règles de la première édition d'Epic se trouvent dans deux jeux.

Adeptus Titanicus
Sortie en 1988, cette première boîte comprend la règle et des figurines de Titans. Le jeu de base opposait des groupes de titans impériaux contre titans renégats durant l'Hérésie d'Horus. Les figurines étaient en plastique et représentaient des titans de classe Imperator (Warlord en anglais) avec un armement modulable. La boîte contenait les règles du jeu, 6 titans, de nombreuses armes sur grappe, quelques bâtiments en polystyrène des règles en plastique et des cartes de caractéristique. Aucune troupe à pied n’existait dans cette version.
Space Marine
Cette boîte de 1989 comprend un livre de règles et des figurines en plastique (de l'infanterie Space Marine, des rhinos et des land raiders), des bâtiments (murs en carton et toits en plastique), des pions et marqueurs divers. Il s'agit en fait d'une extension pour Adeptus Titanicus même s'il était possible de jouer seulement avec Space Marine. Se passant durant l’Hérésie d’Horus, Space Marine oppose les space marines impériaux et renégats. Les quelques incompatibilités entre ce jeu et Adeptus Titanicus seront corrigées par le supplément Codex Titanicus.
Codex Titanicus
Ce supplément de 1989 contient des corrections pour Adeptus Titanicus (faisant ainsi le lien entre Adeptus Titanicus et Space Marine première version) et introduit deux nouvelles races : les Orks et les Eldars. Il est désormais possible de jouer des figurines allant de l’infanterie au titan chez les quatre factions (Space Marines, Renégats, Orks, Eldars même si les Renégats restent des Space Marines). Ces figurines sont proposées dans le catalogue de Games Workshop. Certaines, comme les chevaliers eldars, ne seront jouables que dans le Codex Titanicus étant abandonnées dans les versions suivantes.

Deuxième édition[modifier | modifier le code]

Comme pour la première édition, le jeu se présente en deux parties, Epic Space Marines et Epic Titan Legions (1994).

Les suppléments furent :

  • Armies of the Imperium (1991), les Space Marines et la Garde Impériale
  • Renegades (1992), le Chaos et les Eldars
  • Ork and Squat Warlords (1992), les Orks et les Squats (des nains de l'espace, disparus depuis)
  • Hive War (1995), les Tyranides
  • White Dwarf Presents Space Marine Battles (1993), une sélection d'articles sur Epic, publiés dans le magazine White Dwarf.

Troisième édition[modifier | modifier le code]

La troisième édition est sortie en 1997 sous le nom Epic 40,000.

Le système devait reforger les règles Epic mais n’a pas connu un grand succès auprès des fans. Le jeu fut retiré de la vente au bout de deux ans, comme c'était la règle à l'époque pour les jeux dits secondaires (c’est-à-dire autres que Warhammer Fantasy Battle et Warhammer 40,000.)

Quatrième édition[modifier | modifier le code]

Edité au début des années 2000, Epic Armageddon est la quatrième version officielle du système.

Epic Armageddon s'appuie sur un système d'activation alternée des formations apportant une grande liberté aux joueurs. Les actions pouvant être effectuées sont variées (mouvement et tir, double mouvement et tir avec malus, triple mouvement, assaut, rassemblement, tir appuyé, alerte) et sont entièrement jouées avant l'activation d'une formation adverse. L'utilisation de Pions d'Impact permet une gestion simple et visuelle du moral et de l'attrition, c'est un facteur important du jeu qui doit être bien géré pour remporter la victoire. Les assauts englobent non seulement les combats au corps à corps mais également les échanges de tirs à portée réduite (un assaut Epic Armageddon correspond grosso-modo à une partie de Warhammer 40k), ils mettent en jeu aussi bien les formations attaquante et attaquée que des formations proches pouvant apporter leur soutien.

Un assaut réussi est ainsi celui qui a été correctement planifié en amont en attribuant des pions d'impact à la cible et en manœuvrant de façon à maximiser les soutiens. Les titans (et autres blindés super lourds) et les unités aériennes utilisent des règles spécifiques permettant de mettre en valeur leur particularités sans pour autant les rendre déséquilibrés ou absolument indispensables dans une armée.

Une autre qualité du système est l'utilisation d'un ensemble fixe de règles et de compétences spéciales génériques (armes tueuses de titans, antigrav, sans peur, etc.) qui, associées aux statistiques des unités, suffit largement à représenter l'ensemble des combattants et armes de guerre de l'univers de Warhammer 40k sans avoir à créer de nouvelles règles à chaque fois.

Epic Armageddon bénéficie également d'un Scénario de Tournoi permettant aux joueurs de remporter la victoire en accomplissant des missions de leur choix (capture de certains objectifs, démoralisation de certaines formations adverses, etc.). Sa rejouabilité est exemplaire et il est logiquement devenu le format de base de la plupart des batailles jouées.

Malgré son age, Epic Armageddon est un système étonnement moderne dont l'élégance des règles est telle que les différentes communautés nationales n'ont jamais ressenti le besoin de le modifier au contraire des listes d'armée qu'elles font évoluer régulièrement pour affiner leur équilibre et suivre les évolutions de l'univers.

Le French Epic Rules Comitee[1] est le regroupement de joueurs francophones qui met à disposition l'ensemble des listes d'armée de l'univers (ce qui inclut Warhammer 30k) régulièrement équilibrées et enrichies en fonction de l'évolution de Warhammer 40k. Il met également à disposition un document regroupant les règles officielles enrichies des FAQ et Errata eux-aussi officiels.

NetEpic[modifier | modifier le code]

Apparu en 1997, NetEpic est un projet porté par un groupe de joueurs qui s’est constitué lors de la sortie d’Epic 40,000. Face au mécontentement de nombreux joueurs par rapport aux nouvelles règles d’Epic 40,000, un groupe de joueurs s’est constitué pour poursuivre et développer un système basé sur Space Marine V2/Titan Légions. Les règles de NetEpic découlent ainsi directement sur celles de SM2/TL, reprenant les principes de phases d’ordre, de mouvement et de combat, des profils détaillés et nombreux, des capacités spéciales diverses, la constitution des armées par le biais de cartes d’armée. Dans le même temps, des modifications importantes ont eu lieu afin d’équilibrer le jeu. En particulier, les capacités spéciales ont été revues et homogénéisées, le tir d’interception est devenu accessible à toutes les unités en tir appuyé (moyennant un malus pour toucher), les règles ont été éclaircies et surtout l’alternance est présente désormais dans toutes les phases de jeu. Véritable point noir de SMV2, l’activation complète de l’armée en phase de mouvement donnait un avantage énorme au joueur ayant remporté l’initiative. Bien souvent, cela signifiait la victoire sur le seul jet d’initiative. En NetEpic, les armées s’active détachement par détachement et dès qu’un détachement a été activé, c’est au tour de l’adversaire d’activer l’un des siens. Une règle toute simple mais qui redonne enfin de l’interactivité dans le jeu.

Bien que s’appuyant sur le fluff de Warhammer 40.000 V2, NetEpic possède de nombreuses unités y compris des unités n’existant plus dans la V2. Il est ainsi possible de jouer l’intégralité des figurines sorties depuis la toute première version d’Epic jusqu’à celles sorties pour Epic:Armageddon. De même, toutes les races ayant existé dans l'univers de Warhammer 40 000 sont présentes, des plus jeunes comme les Taus aux plus anciennes comme les Squats.

Le projet évolue continuellement. Une version Gold, au livre de règles et aux codex richement illustré, est actuellement en cours d’édition, les règles et les codex d’armée Gold étant presque terminés. Les règles Gold sont d’ailleurs disponibles sur le site de NetEpic.org[2] ou sur Tactical-Command[3]. NetEpic étant un projet international, les fichiers sont en anglais. Toutefois, un groupe de joueurs français issu du forum Epic-fr[4] travaille sur la traduction de NetEpic et celle-ci a déjà bien avancée.

De très nombreuses armées sont jouables en NetEpic, officielles ou non.

Le matériel nécessaire pour jouer est fourni dans le livre de règles (hormis les dés) et il est totalement compatible avec celui de la version SM2/TL.

Notes[modifier | modifier le code]