Wang Xiaoshuai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wang Xiaoshuai
Description de cette image, également commentée ci-après
Wang Xiaoshuai en 2012 à Paris.
Naissance (54 ans)
Shanghaï
Chine
Nationalité Drapeau de la République populaire de Chine chinoise
Profession réalisateur
Films notables So Close to Paradise
Beijing Bicycle
Shanghai Dreams
So Long, My Son

Wang Xiaoshuai (王小帅) est un cinéaste chinois, né le à Shanghaï (Chine).

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'académie du cinéma de Pékin, Wang Xiaoshuai fait partie de la génération de réalisateurs chinois, qui apparaît dans les années 1990. En 1993, il réalise son premier long-métrage The Days, à l'âge de 27 ans. Son 3e long-métrage, Frozen, sort sous le pseudonyme Wu Min (« sans nom »).

Il commence à acquérir une réputation à l'international avec la sélection de ses films So Close to Paradise et Drifters dans la section Un certain regard du festival de Cannes. Il remporte par la suite le prix du jury pour Shanghai Dreams lors de la 58e édition cannoise en 2005. Il obtient également une plus grande reconnaissance internationale grâce au festival de Berlin où il remporte l'Ours d'argent (grand prix) pour Beijing Bicycle et l'Ours d'argent du meilleur scénario pour Une famille chinoise.

En 2011, il présente le film 11 Fleurs, première co-production franco-chinoise. Il dévoile son 11e long-métrage, Red Amnesia, à la Mostra de Venise 2014.

Une rétrospective de son œuvre a été présentée au festival du film chinois de Paris en 2012.

Décoration[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sélections et récompenses[modifier | modifier le code]

Sélections en festivals[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Autre[modifier | modifier le code]

  • The Days est désigné par la BBC comme l'un des 100 meilleurs films de l'histoire du cinéma.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Propos recueillis par Nicolas Bézard, « Wang Xiaoshuai », Novo N° 49, éditions Chicmédias/Médiapop, Strasbourg & Mulhouse, , pp. 38-42 (ISSN 1969-9514)

Liens externes[modifier | modifier le code]