Vol 7908 Caspian Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol 7908 Caspian Airlines
Tu-154M similaire à celui du vol 7908.
Tu-154M similaire à celui du vol 7908.
Caractéristiques de l'accident
Date
Type Enquête en cours
Site Dans le nord de l'Iran
Coordonnées 36° 08′ 33″ nord, 49° 59′ 38″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Tupolev Tu-154
Compagnie Caspian Airlines
No  d'identification Immatriculation : EP-CPG
Phase Vol
Passagers 153
Équipage 15
Morts 168
Blessés 0
Survivants 0 (confirmé le 15/07/09)

Géolocalisation sur la carte : Iran

(Voir situation sur carte : Iran)
Vol 7908 Caspian Airlines

Le vol 7908 Caspian Airlines est le vol régulier entre Téhéran en Iran et Erevan en Arménie qui s'est écrasé près du village de Jannatabad, situé à proximité de la ville de Qazvin au nord de l'Iran le 15 juillet 2009. Le Tupolev Tu-154 effectuant la liaison avait 168 passagers à bord[1],[2].

Appareil[modifier | modifier le code]

L'aéronef était un Tupolev Tu-154[3] immatriculé EP-CPG[4]. L'avion a été fabriqué en 1988, entra en service avec Ariana Afghan Airlines avant d'être vendu en 1998 à Caspian Airlines[4],[5].

Disparition[modifier | modifier le code]

L'avion s'est écrasé à 11 h 33 UTC+3:30 (07:03 UTC), 16 minutes après le décollage de l'aéroport international Imam Khomeini de Téhéran[6]. L'avion a été complètement détruit après être tombé dans des champs agricoles. D'après les autorités, la queue de l'appareil a pris feu en vol, le pilote aurait ensuite effectué plusieurs tours afin de trouver un terrain pour atterrir[7], avant de toucher le sol et de se désintégrer lors de l'impact.

Passagers et membres d'équipage[modifier | modifier le code]

Pays Nombre de passagers Membres d'équipage Total
Drapeau de l'Iran Iran 147[8],A,B 13 158
Drapeau de l'Arménie Arménie 4[8] 2[8] 6
Drapeau de la Géorgie Géorgie 2[8] 2
Drapeau du Canada Canada 2[9],A 2
Drapeau de l'Australie Australie 2B 2
Total (5 nationalités) 153 [8] 15[8] 168
  • A. deux personnes ayant la double nationalité canado-iranienne.
  • B. deux personnes ayant la double nationalité australo-iranienne.

Personnalités à bord[modifier | modifier le code]

  • Levon Davidian député iranien représentant la minorité religieuse des chrétiens arméniens au parlement iranien de 2000 à 2004[10].
  • 8 membres et 2 entraîneurs de l'équipe nationale junior de judo iranienne étaient à bord[11].

Déclarations[modifier | modifier le code]

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a exprimé sa compassion pour les victimes et leurs familles. Le président arménien Serzh Sargsyan signe un décret le 15 juillet en déclarant le 16 juillet 2009 comme journée de deuil en Arménie.

Enquête[modifier | modifier le code]

Deux des trois boîtes noires ont été récupérées le mais elles sont très endommagées[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Soir, Crash d'un avion Iranien, 15 juillet 2009
  2. (en) « Crash en Iran: l'avion de Caspian Airlines a fait une chute de 8 km (officiel) »,‎
  3. (en) « Caspian Tupolev apparently crashes minutes after take-off », Flight Global (consulté le 15 juillet 2009)
  4. a et b (en) « AirFrames.org - EPCPG », AirFrames.org (consulté le 15 juillet 2009)
  5. (en) « AirFrames.org - YATAR », AirFrames.org (consulté le 15 juillet 2009)
  6. (en) « Iranian airliner crashes », SBS.com (consulté le 15 juillet 2009)
  7. (en) « Un avion de Caspian Airlines s'écrase »
  8. a, b, c, d, e et f «Un avion de Caspian Airlines s'écrase» sur challenges.fr le 15 juillet 2009
  9. «2 canadiens étaient à bord»
  10. «Iranian Plane Crash Kills 168» de Roshanak Taghavi et AP pour le Wall Street Journal le 16 juillet 2009
  11. (en) « All on board dead in Iran plane crash », Press TV (consulté le 15 juillet 2009)
  12. Jean-Philippe Lefief, Eric Faye, Jean-Stéphane Brosse, « Deux boîtes noires de l'avion iranien ont été récupérées »,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]