Vol 230 TAT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vol 230 TAT
Caractéristiques de l'accident
Date 4 mars 1988
Type Panne électrique
Site Près de Machault, France
Coordonnées 48° 26′ 56″ nord, 2° 50′ 32″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareil Fairchild FH-227B
Compagnie TAT
No  d'identification F-GCPS
Passagers 20[N 1]
Équipage 3
Morts 23
Blessés 0
Survivants 0

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Vol 230 TAT

Le vol 230 TAT est un accident aérien ayant eu lieu le vendredi près de Machault en Seine-et-Marne.

L'avion[modifier | modifier le code]

L'appareil était un Fairchild FH-227B immatriculé F-GCPS, appartenant à la compagnie aérienne française TAT. Il avait été construit en 1967 et avait volé 33 142 heures.

L'accident[modifier | modifier le code]

Le vol 230 décolle à 6h53 de l'Aéroport de Nancy - Essey, direction l'Aéroport d'Orly, avec à son bord 3 membres d'équipage et 20 passagers. Après une croisière au FL140 (4 270 m), l'avion descend au FL70 (2 135 m) à 7h26. Un peu plus tard, alors qu'il est au FL60 (1 830 m), on perd le contact. L'avion est victime d'une panne électrique et descend en chute libre à grande vitesse. Les pilotes, n'ayant pas d'indication sur l'altitude et la vitesse de l'appareil, ne constatent pas la chute. Après avoir heurté une ligne électrique, l'avion s'écrase près de Machault à 7h37. Il n'y a aucun survivant.

Complément sur les passagers[modifier | modifier le code]

  • Une hôtesse de l'air qui devait effectuer le vol était arrivée en retard à l'aéroport et n'avait pu embarquer dans l'appareil. Ce retard lui a sauvé la vie.
  • Olivier Lejeune, fondateur de la société Olitec et à l'époque plus jeune PDG de France était à bord de l'appareil [1].
  • Le rapport d'enquête indique que 23 personnes avaient pris place à bord. Néanmoins, la plaque commémorant l'accident indique 24 noms[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dont une femme enceinte [vidéo] journal de 20h, Antenne 2, le 4 mars 1988 sur Dailymotion

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir in mémoriam sur le site de l'entreprise [1]
  2. Photo de la plaque commémorative [2]

Lien externe[modifier | modifier le code]