Crash de Tramoyes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Crash de Tramoyes
(vol IT 2611)
Plaque commémorative installée le 28 avril 2014
Plaque commémorative installée le 28 avril 2014
Caractéristiques de l'accident
Date
Typecollision avec le sol en approche de la piste
CausesPerte de contrôle de l'appareil suite à aveuglement des pilotes à cause d'un éclair
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilVickers Viscount 708
CompagnieAir Inter
Lieu d'origineAéroport de Lille
Lieu de destinationAéroport de Lyon-Bron
Passagers12
Équipage4
Morts16
Blessés1
Survivants1

Le crash de Tramoyes s'est produit le lorsqu'un Vickers Viscount 708 (immatriculé F-BGNV) de la compagnie Air Inter qui effectuait la liaison régulière Lille-Lyon-Nice s'écrasa en début d'après-midi à Tramoyes dans le sud-ouest du département de l'Ain lors de son approche de l'aéroport de Lyon-Bron, situé à une quinzaine de kilomètres de là[1]. Alors qu'il avait été mis en attente pour son atterrissage, il est pris dans un violent orage. L'aile de l'avion heurta deux arbres, puis le toit d’une ferme puis la carlingue fut déchirée par le choc avec un poteau électrique en ciment armé et s'écrasa ensuite dans un champ[1]. L'accident fit 16 morts : 11 des 12 passagers, les 4 membres d'équipage et une personne au sol[1]. Des quatre personnes grièvement blessées[1], une seule survivra, une fillette de cinq ans[1]. La cause probable de l'accident serait un aveuglement de l'équipage du à un violent éclair, leur faisant perdre le contrôle de l'appareil[1].

Appareil[modifier | modifier le code]

L'avion est un Vickers Viscount 708 construit par la société britannique Vickers-Armstrong en 1954 pour la compagnie Air France et racheté par Air Inter le 16 mars 1962[2]. Il est équipé de 4 turbopropulseurs de type Dart 506[2]. L'avion totalisait 12 732 heures de vol[2].

Équipage[modifier | modifier le code]

  • Commandant de bord : Georges Valencia, né le 1er septembre 1925, 7400 heures de vol. Assurait les fonctions de navigation et de contrôle des moteurs sur ce vol[2].
  • Second pilote : Guy Cleret-Langavant, né le 21 juillet 1930, 5795 heures de vol. Assurait le pilotage sur ce vol[2].
  • Chef de cabine : Christiane Souleil, née le 22 mai 1939. Grièvement blessée dans l'accident elle demandera à Francis Girard, première personne intervenue sur l'accident, de prévenir l'aéroport de Bron. Elle meurt à l'hôpital Édouard-Herriot à Lyon[2].
  • Hôtesse de bord : Liliane Perois, née le 31 octobre 1942[2].

Autres accidents d'Air Inter et du Vickers Viscount[modifier | modifier le code]

Le crash de Tramoyes est le premier des trois écrasements d'avion qu'a connu la compagnie Air Inter dans son existence (1958-1997), tous les trois dans des circonstances assez proches avec le crash de Noirétable le où un Vickers Viscount venant de Lyon-Bron et en approche de Clermont-Ferrand s'écrase dans le Forez de nuit et par temps d'orage (60 morts, 8 survivants) et la catastrophe du mont Sainte-Odile le où un Airbus A320 en provenance de Lyon-Satolas et en approche sur Strasbourg s'écrase, par temps nuageux et de nuit, à coté du mont Sainte-Odile (87 morts, 9 rescapés).

Le moyen-courrier britannique Vickers Viscount, lancé en 1948, connu un très grand nombre d'accidents dans sa carrière. Ainsi sur les 445 avions mis en service, 150 accidents ou incidents graves, dont 144 ayant entrainé la perte de la l'appareil, se produisirent (voir l'article sur le Wikipédia en anglais : (en) List of accidents and incidents involving the Vickers Viscount).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f "Le 12 août 1963 - Retour sur le crash de Tramoyes (Ain)", France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, 28 avril 2014.
  2. a b c d e f et g Rapport d'enquête sur l'accident sur le site du BEA

Lien externe[modifier | modifier le code]