Vladimir Estragon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vladimir Estragon
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Rock progressif, musique expérimentale
Années actives 19881989
Labels Enja Records, TipToe
Composition du groupe
Anciens membres FM Einheit
Ulrike Haage
Alfred Harth
Phil Minton

Vladimir Estragon est un groupe de musique expérimentale allemand. Il est formé en 1988 par Alfred Harth, FM Einheit, Ulrike Haage et Phil Minton.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1980, Harth produit le Long Play Es herrscht Uhu im Land, chez Edition of Contemporary Music, avec l'idée d'intégrer les genres musicaux punk rock, free jazz et musique classique. Il poursuit cette expérience tout au long des années 1980 avec les groupes Cassiber, Duck and Cover, Gestalt et Jive et Vladimir Estragon. Ce dernier groupe participe aux festivals de jazz de Berlin, de Münster, de Nickelsdorf etc. En 1990, le groupe se dissout lorsque Ulrike Haage rejoint les Rainbirds.

Noms[modifier | modifier le code]

Le nom de Vladimir Estragon provient du nom des deux protagonistes de la pièce de théâtre En attendant Godot de Samuel Beckett. Le titre de leur premier album est tiré d'une phrase du Finnegans Wake de James Joyce. Ces deux noms ont été trouvés par Alfred Harth qui depuis 1968 est un admirateur de Samuel Beckett. Selon l'interprétation de Harth les deux personnages, Vladimir et Estragon de En attendant Godot représentent l'Allemagne de l'Ouest et l'Allemagne de l'Est pendant la Guerre froide, attendant leur réunification. Ironiquement, quelques mois après la formation du groupe Vladimir Estragon, c'est le rideau de fer qui s'effondre.

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vladimir Estragon, Enja Records

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Jürgen Schwab, Der Frankfurt-Sound. Eine Stadt und ihre Jazzgeschichte(n). Frankfurt/Main : Societäts-Verlag, 2005 (ISBN 3-7973-0888-4).
  • (de) Christoph Wagner « Brüche und Kontinuität » in Neue Zeitschrift für Musik juin 2007, (ISSN 0945-6945).