Viticulture en Bosnie-Herzégovine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vigne à Sovići

La viticulture en Bosnie-Herzégovine s'est développée sur la base de cépages autochtones qui avaient résisté à l'ère glaciaire.

Origine[modifier | modifier le code]

Le sud de la Dalmatie, dans l'actuelle Bosnie-Herzégovine, tout comme l'Albanie et les îles Ioniennes de la Grèce, semble avoir été le dernier refuge européen de la vigne après l'ère glaciaire. C'est ce qu'a pu déterminer le professeur Henri Enjalbert lors de ses travaux et ses recherches[1].

Vignoble actuel[modifier | modifier le code]

Les vignes, durement touchées par la guerre de 1992-1995, se concentrent dans la région de Mostar (côtes de Mostar). Tout au long de la vallée de la Neretva les petits et grands vignobles ont été plantés sur un sol pierreux qui reflète la lumière du soleil. Certains de ses cépages autochtones tels que le Zilavka et le Blatina sont des éléments fondamentaux du patrimoine viticole au niveau mondial[2].

Le , la Bosnie-Herzégovine est devenue le 44e État membre de l’OIV[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]