Alicante Bouschet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alicante-henri-bouschet N
Alicante Bouschet
Grappe d'Alicante Bouschet
Caractéristiques phénologiques
Débourrement 4 jours après le Chasselas
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité 2ème époque tardive
Caractéristiques culturales
Port Érigé, étalé à tailler court
Vigueur Moyenne à bonne
Fertilité Élevée
Taille et mode
de conduite
Moyenne expansion et taille moyenne ou courte
Productivité Bonne
Exigences culturales
Climatique Tempéré ou chaud
Pédologique Terrains drainants et argilo-calcaires
Potentiel œnologique
Alcoolique 12°
Aromatique Coloré, rouge vif, employé dans les coupages pour apporter de la couleur aux vins de plaine

L'alicante Bouschet ou alicante-henri-bouschet est un cépage teinturier d'origine française, un croisement réalisé en 1855 par Henri Bouschet en croisant le petit Bouschet (aujourd'hui pratiquement disparu) avec le grenache noir. Il est répandu dans le vignoble du Languedoc-Roussillon, en Algérie, au Portugal, en Espagne, en Toscane, en Sardaigne, en Sicile, en Israël, au Chili et en Californie.

Origine et répartition[modifier | modifier le code]

Il est issu d'un croisement de grenache N x Petit Bouschet N (lui-même issu d'aramon x teinturier du Cher). Le semis a été fait en 1855 par Henri Bouschet à Mauguio. À partir de ce croisement fut obtenu l'Alicante Henri Bouschet et l'Alicante Bouschet no 1. Dix ans plus tard, en 1866, le même croisement donna l'Alicante Bouschet no 2. Mais de nos jours, un seul type d'Alicante Bouschet est finalement cultivé[1]

Il est classé recommandé dans presque tous les départements du grand sud, des Alpes-Maritimes à la Gironde. Il restait 12 000 ha en 1994, mais cette surface est en baisse constante puisqu'il n'a été retenu dans aucune appellation. En revanche, le nombre de pieds reste très élevé puisqu'il est souvent utilisé pour complanter une vigne avec des manquants.

Au Sud de l'Alentejo, au Portugal, il fait partie des cépages principaux de l'Herdade do Mouchão et de la Quinta do Carmo.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Bourgeonnement cotonneux blanc à liseré très carminé, axe duveteux rosé
  • Jeunes feuilles vertes à plages bronzées, duveteuses, bullées, rouges sur les bousselures ; dessous du limbe cotonneux, blanc rosé
  • Rameaux duveteux au sommet, verts avec des stries longitudinales brun rouge ; vrilles longues
  • Feuilles adultes entières avec des nervures roses à rouges. Un limbe révoluté, lisse, luisant qui se colore en rouge à l'automne.
  • Grappes grandes, ailées, tronconiques, lâches ; baies sphériques, moyennes, noires avec une pruine très abondante, jus très coloré, rouge vif avec beaucoup de matière colorante dans la pellicule.

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

Cépage vigoureux, il doit être taillé court car il a tendance à s'épuiser. Il est sensible au vent, au mildiou, à l'excoriose et à la flavescence dorée.

Au début de sa multiplication, à partir de 1886, ce cépage rencontra un vif succès et se répandit rapidement à travers les vignobles du monde entier[1].

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont grosses et les baies de taille moyenne. Le vin obtenu est très coloré et gras, mais plat et manquant de finesse.

Il a été créé pour apporter de la couleur. Il n'est que très rarement travaillé seul, ainsi le domaine Sevérac, et s'utilise généralement en assemblage pour foncer le vin.

Synonymie[modifier | modifier le code]

Alicante Bouschet est également connue sous le nom d'Alicant de Pays, Alicante, Alicante Bouchet, Alicante Bouschet 2, Alicante Extra Fertile, Alicante Femminello, Alicante H. Boushet, Alicante Henri Bouschet, Alicante Nero, Alicante Noir, Alicante Tinto, Alicantina, Alikant Buse, Alikant Buse Bojadiser, Alikant Bushe, Alikant Bushe Ekstrafertil, Alikant Bushe Nr. 2, Alikant Genri Bushe, Alikante Henri Bouschet, Aragonais, Aragones, Arrenaou, Baga, Bakir Uezuemue, Barvarica, Blasco, Bojadiserka, Carignan Jaune, Cupper Grape, Dalmatinka, Garnacha, Garnacha Tintorera, Lhadoner, Kambuša, Moraton, Mouraton, Murviedro, Negral, Pe de Perdiz, Pe de Pombo, Petit Bouschet, Redondal, Rivesaltes, Rivos Altos, Roussillon, Rouvaillard, Sumo tinto, Tinta Fina, Tinta Francesa, Tinto, Tinto Nero, Tinto velasco, Tintorera, Tintorera de Liria, Tintorera de Longares, Tinturao, et Uva di Spagna [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Galet, Pierre (1921-....)., Cépages et vignobles de France. 2, L'ampélographie française, Impr. Déhan, (ISBN 2902771045 et 9782902771042, OCLC 490121884, lire en ligne)
  2. (en) Vitis International Variety Catalogue, « Alicante Henri Bouschet », sur www.vivc.de (consulté le 14 octobre 2018).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :