Viticulture en Namibie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vignoble de la Ferme Ludwig (début XXe siècle)

L'histoire de la viticulture en Namibie débute avec la colonisation Allemande en 1884.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premières vignes sont plantées par des prêtres catholiques allemands dans le faubourg de Klein Windhoek situé à l'est de la capitale, Windhoek. Les prêtres produisaient un vin blanc ainsi qu'un "schnapps", lequel était connu sous le nom approprié de "Katholischer".

La production s'arrêta à la fin des années 1960, en raison de la mort du dernier prêtre vigneron et également pour faire place à l'extension de l'école catholique Saint-Paul.

Le renouveau[modifier | modifier le code]

Le pionnier de la viticulture Namibienne moderne est Helmuth Kluge, qui planta en 1990, année de l'indépendance du pays, plusieurs hectares de vignes. Sa propriété est située à 4 km du centre d'Omaruru, une petite ville du centre-nord du pays. Il produit aujourd'hui des vins à base de Ruby Cabernet et de Colombard.

Alan Walken-Davis produit du Syrah dans sa ferme Neuras près de Maltahoehe vers la fin des années 1990.

Le Docteur Bertus Boshoff plante des pieds de Syrah, Cabernet Sauvignon, Pinotage et Viognier à partir de 1997 dans sa ferme Thonningii située à 14 km au nord-ouest d'Otavi dans la montagne d'Otavi.

Les familles Schulz et Evrard plantent Syrah, Cabernet Sauvignon, Viognier, Tempranillo, Mourvèdre et Chardonnay en 2004 dans leur ferme Montavi à 2 km de celle du Docteur Boshoff, également dans la montagne d'Otavi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]