Villar de Domingo García

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Villar de Domingo García
Blason de Villar de Domingo García
Héraldique
Drapeau de Villar de Domingo García
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Drapeau de la Castille-La Manche Castille-La Manche
Province Drapeau de la province de Cuenca Province de Cuenca
Maire Francisco Javier Parrilla Moreno
Code postal 16...
Démographie
Population 207 hab. ()
Densité 3,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 13′ 59″ nord, 2° 16′ 59″ ouest
Altitude 933 m
Superficie 5 477 ha = 54,77 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Villar de Domingo García
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Villar de Domingo García
Liens
Site web http://www.villardedomingogarcia.org/elvillar.org/

Villar de Domingo García est une municipalité espagnole de la province de Cuenca, dans la région autonome de Castille-La Manche.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1985, une famille de paysans découvre sur ses terres des tesselles de mosaïques mais devant l'ampleur de la découverte elle va garder le silence pendant 20 ans. Cependant les rumeurs de voisinage et des comportements suspects obligent à alerter les autorités archéologiques.

En 2004, des fouilles officielles sont organisées et mettent au jour ce qui est désigné comme la plus grande mosaïque figurative du monde[1]. D'une superficie de 291 m2, elle est en parfait état de conservation et date du IVe siècle apr. J.-C. Ce vestige décorait le triclinium (ou salle à manger) d'une villa, la Villa romaine de Noheda.

Celle-ci s'étendait sur 10 hectares et supervisait une propriété agricole de 80 km2.

La richesse de cette œuvre apparaît dans les scènes découvertes lors des fouilles : une Athena grandeur nature, des représentations du mythe de Pélops et d'Hippodamie, deux pantomimes, un Jugement de Pâris, un enlèvement d'Hélène et même un cortège dionysiaque[2].

Ces vestiges ont été ouverts à la visite du public depuis 2019.

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les extraordinaires mosaïques romaines de Noheda par Anthony Bellanger diffusé le sur France Inter. Consulté le .
  2. [https://elpais.com/elpais/2019/06/07/album/1559898287_089991.html#foto_gal_1 VILLAR DE DOMINGO GARCÍA - La espectacular villa de Noheda] par VICENTE G. OLAYA publié le sur le journal en ligne El Pais. Consulté le .