Victoria Borisova-Ollas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Victoria Borisova-Ollas
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Société suédoise des compositeurs (en) ()
Académie royale suédoise de musique ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Victoria Borisova-Ollas (née le à Vladivostok) est une compositrice russo-suédoise.

Parcours[modifier | modifier le code]

Victoria Borisova-Ollas effectue sa formation musicale à Moscou, d'abord à l’École de musique Centrale et ensuite au Conservatoire Tchaikovsky où elle étudie la composition musicale, sous la direction de Nikolaï Korndorf, à qui elle dédie son œuvre The Kingdom of Silence. Elle poursuit ses études au Royal College of Music à Londres et finalement à l'Académie de musique de Malmö et à Stockholm en Suède, pays où elle vit depuis 1993[1],[2],[3],[4],[5].

Elle a composé deux symphonies, la Symphonie n° 1 The Triumph of Heaven (Le triomphe du ciel)[6] et la Symphonie n° 2 Labyrinths of Time (Labyrinthes du temps)[7].

Son opéra The Ground Beneath Her Feet, avec un livret écrit par Edward Kemp, est une adaptation du roman de ce nom de Salman Rushdie. La première à Bridgewater Hall, lors du Festival international de Manchester 2007, a été racontée par Alan Rickman, dirigé par Mark Elder, et comportait un volet cinématographique de Mike Figgis[8],[9].

Depuis 2008, elle est membre de l'Académie royale suédoise de musique[10].

En 2013, elle compose une nouvelle version de sa précédente Création of the hymn et en 2017 son opéra Dracula est créé avec succès à l’Opéra royal de Stockholm.

Prix et distinctions (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 1998 : second prix du British Masterprize International Competition avec son œuvre Wings of the Wind (Les Ailes du vent)[11].
  • 2008 : Prix annuel des éditeurs de musique de l’Association des éditeurs de musique suédoise pour le drame musical The Ground Beneath Her Feet[12].
  • 2009 : prix Hilding Rosenberg de la Société suédoise des compositeurs[12].
  • 2011 : prix Christ Johnson de l’Académie royale suédoise de musique (pour le concerto pour clarinette Golden Dances of the Pharaohs)[12]
  • 2016 : nommée Musicienne de l’année par le journal suédois Expressen[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Victoria Borisova-Ollas - the composer's life and work », sur Universal Edition
  2. « Victoria Borisova-Ollas », sur www.donneinmusica.org
  3. « Victoria Borisova-Ollas at Pytheas ~ Contemporary, Modern, New, Non-Pop Art Music Composers, Ensembles & Resources », sur www.pytheasmusic.org
  4. « EAM: Victoria Borisova-Ollas’s Kingdom of Silence with the Baltimore Symphony Orchestra », sur www.eamdc.com
  5. (en) « Meet the Composer: Victoria Borisova-Ollas », sur minnesotaorchestra.org.
  6. « Victoria Borisova-Ollas: Symphony No. 1 », Universal Edition (consulté le 14 février 2020).
  7. « Victoria Borisova-Ollas: Symphony No. 2 », Universal Edition (consulté le 14 février 2020).
  8. « The Ground Beneath Her Feet », borisova-ollas.com (consulté le 9 février 2020)
  9. « The Ground Beneath Her Feet at Bridgewater Hall », BBC (consulté le 9 février 2020).
  10. « Victoria Borisova-Ollas », Fondazione Adkins Chiti: Donne in Musica (consulté le 14 février 2020)
  11. (sv) « Svensk Musik », sur Svensk Musik (consulté le 7 août 2020).
  12. a b c et d (en) « Victoria Borisova-Ollas - the composer's life and work », sur Universal Edition (consulté le 7 août 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]