Vestas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vestas
logo de Vestas
Logo de Vestas
illustration de Vestas

Création 1898
Personnages clés Peder Hansen (fondateur)
Anders Runevad (CEO)
Forme juridique Société par actions de droit danois (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action OMX Copenhagen (VWX)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Drapeau : Danemark Aarhus
Actionnaires BlackRock (0,05 ) et Marathon Asset Management (en) (0,05 )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Electrical equipment (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits éolienne
Filiales Vestas (Netherlands) (d)
Effectif 16 000 (fin 2013)[1]
CVR 10403782Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.vestas.com

Chiffre d'affaires 9,53 milliards d'Euros (2017)[2]
-2,8 %
Résultat net 685 millions d'Euros (2015)[2]
+75% (par rapport à 2014[2])

Vestas Wind Systems A/S, communément appelée Vestas, est une entreprise danoise fabricant d'éoliennes. Elle est cotée à la bourse de Copenhague sous la référence VWS.CO. Vestas a installé plus de 59 909 turbines à travers le monde (82 GW) et a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de presque 10 milliards d'euros.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2004, Vestas rachète son plus gros concurrent danois NEG Micon.

En 2005, Vestas avec un chiffre d'affaires de 3,583 milliards d'euros, possède une part de marché de 28 % en 2005[3]. Ses principaux concurrents sont alors l'espagnol Gamesa avec 18,1 % de part de marché mondial, l'allemand Enercon avec 15,8 % en 2004 et l'américain GE Wind avec 11,3 %.

En 2007, l'entreprise fournissait 20,3 % du marché des aérogénérateurs (pour 58 % seulement de ses revenus dans la zone Euro) et elle prévoyait 25 % en 2008 grâce à son positionnement sur les marchés chinois et américains. En 2008, le marché éolien semble échapper à la crise, grâce notamment à la sortie de la pénurie de composants éoliens.

En juin 2012 Vestas Manufacturing A/S a absorbé quatre entités : Vestas Blades Denmark, Vestas Nacelles Denmark, Vestas Tower Denmark et Vestas Constrol Systems Denmark. L'entreprise par de multiples acquisition connait une sérieuse crise en 2012[2], la menant au bord du dépôt de bilan[2].

En , Vesta annonce une joint-venture à 50/50 dans les éoliennes offshores avec Mitsubishi Heavy Industries[4], qui signe en 2015 un contrat avec DONG Energy pour équiper un projet de 330 MW en mer d'Irlande[5].

En , l’électricien français EDF Renouvelables passe une commande de 249 MW d’éoliennes V120-2,2 MW destinée au parc éolien de Las Majadas au Texas[6].

Fin 2008, environ 20 500 personnes travaillaient pour l'entreprise[1].

En Allemagne, l'entreprise est localisée à Husum et Lauchhammer (fabrication des pales). À la fin de l'année 2005, Vestas employait 10 618 personnes dans 24 pays, dont le Danemark, la France, l'Allemagne, la Suède, l'Angleterre, l'Italie, le Japon, les États-Unis et l'Australie. Aujourd'hui[Quand ?], elle en emploie 16 000 dont un peu plus de 230 en France.

Activité en France[modifier | modifier le code]

Vestas France est basée à Pérols, dans l'Hérault depuis 2002. En 2015 et depuis 5 ans, Vestas est la première en part de marché de ventes d'éoliennes avec 30 % du marché[2], et la première en parc installé, 24 % des éoliennes en France étant construites par Vestas[2], représentant une puissance installée de 1073 MW[2].

En 2017, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 572 673 000 €, dégageant un résultat de 1 204 800 € avec un effectif moyen annuel de 371 salariés[7].

Recherche et Développement[modifier | modifier le code]

Pour conserver son avance, l'entreprise a augmenté en 2008 la capacité de plusieurs de ses usines existantes. Elle a également ouvert deux nouvelles usines, aux Etats-Unis (Colorado) et en Espagne (Galice), ainsi que le plus grand centre de R&D du Danemark[1].

Types d'éoliennes[modifier | modifier le code]

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus sur les bandeaux.
Cette section contient une ou plusieurs listes. Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques. Les listes peuvent demeurer si elles sont introduites par une partie rédigée et sourcée, de façon à bien resituer les différents items. Par défaut de sourçage d'ensemble, ce sont chacun des items qui devront être sourcés.  (décembre 2018).
  • Vestas V25 : avec un rotor de 25 m de diamètre et d'une puissance de 200 kW est la première éolienne connecté au réseau en france en 1991.
  • Vestas V66 : avec un rotor de 66 m de diamètre et disponible en versions 1,65 MW et 1,75 MW
  • Vestas V80 : avec un rotor de 80 m de diamètre et une puissance de 2 MW, est l'une des machines les plus vendues par Vestas.
  • Vestas V90 et V100 : avec un rotor de 90 ou 100 m de diamètre et d'une puissance de 1.8 ou 2 MW possible sur chaque version.
  • Vestas V90 : avec un rotor de 90 m de diamètre et d'une puissance de 3 MW
  • Vestas V110 : avec un rotor de 110 m de diamètre et d'une puissance de 2 MW.
  • Vestas V100 : avec un rotor de 100 m de diamètre et d'une puissance de 2,6 MW est technologiquement très proche de la V90-3MW.
  • Vestas V105, V112, V117 et V126 : toutes les quatre d'une puissance de 3,3 MW
  • Vestas V112, V117, V126, V136 : avec un rotor de 112, 117, 126 ou 136 m de diamètre d'une puissance de 3,45 MW
  • Vestas V150 : avec un rotor de 150 m de diamètre d'une puissance de 4 ou 4,2MW
  • Vestas V164 : avec un rotor d'un diamètre de 164 m et d'une puissance de 8 MW ; c'est la turbine la plus puissante du monde et elle est actuellement en phase de test. Spécialement dédiée à l'offshore, elle a produit son premier kWh en .

Notes et références[8][modifier | modifier le code]

  1. a b et c Enerpress 9827, Dossier Baromètre éolien 2008, Eurobser'er, page V (fr)
  2. a b c d e f g et h 2017 Annual Report Vestas.
  3. Communiqué de presse du BTM Consult du 30. mars 2006. http://www.btm.dk/Documents/Pressrelease.pdf, 15.06.2006
  4. (en) « Vestas and Mitsubishi Heavy form joint venture », sur Reuters, .
  5. (en) Alex Morales, « Vestas Offshore Wind Gets 330-Megawatt Order for U.K. Project », sur bloomberg.com, (consulté le 17 décembre 2015).
  6. La Rédaction, « Vestas obtient une commande de 249 MW d'EDF Renewables », sur Les Smartgrids, (consulté le 7 juin 2019)
  7. « Vestas France », sur www.societe.com (consulté le 17 août 2019)
  8. Vestas - www.vestas.com, « V150-4.0/4.2 MW™ », sur www.vestas.com (consulté le 25 juin 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]