Vestas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vestas
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Vestas

Création 1945
Personnages clés Peder Hansen (fondateur)
Anders Runevad (CEO)
Siège social Drapeau : Danemark Aarhus depuis 2012
Drapeau : Danemark Randers jusqu'en 2012
Produits éolienne
Effectif 16 000 (fin 2013)[1]
Site web www.vestas.com
Chiffre d’affaires 5,8 milliards d'Euros (2011)
-15,7 %
Résultat net -166 millions d'Euros (2011)
Diminution ( +156 k€ en 2010 )

Vestas Wind Systems A/S est une entreprise danoise de fabricant d'éoliennes. Elle est cotée à la bourse de Copenhague sous la référence VWS.CO. Vestas a installé plus de 50 000 turbines à travers le monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2004, Vestas rachète son plus gros concurrent danois NEG Micon.

En 2005, Vestas avec un chiffre d'affaires de 3,583 milliards d'euros, possède une part de marché de 28 % en 2005[2]. Ses principaux concurrents sont alors l'espagnol Gamesa avec 18,1 % de part de marché mondial, l'allemand Enercon avec 15,8 % en 2004 et l'américain GE Wind avec 11,3 %.

En 2007, l'entreprise fournissait 20,3 % du marché des aérogénérateurs (pour 58 % seulement de ses revenus dans la zone Euro) et elle prévoyait 25 % en 2008 grâce à son positionnement sur les marchés chinois et américains. En 2008, le marché éolien semble échapper à la crise, grâce notamment à la sortie de la pénurie de composants éoliens.

En juin 2012 Vestas Manufacturing A/S a absorbé 4 entités : Vestas Blades Denmark, Vestas Nacelles Denmark, Vestas Tower Denmark et Vestas Constrol Systems Denmark.

En septembre 2013, Vesta annonce une joint-venture à 50/50 dans les éoliennes offshores avec Mitsubishi Heavy Industries[3], qui signe en 2015 un contrat avec DONG Energy pour équiper un projet de 330 MW en mer d'Irlande[4].

Activité[modifier | modifier le code]

Fin 2008, environ 20 500 personnes travaillaient pour l'entreprise[1].

En France, l'entreprise est basée à Pérols, dans l'Hérault. En Allemagne, l'entreprise est localisée à Husum et Lauchhammer (fabrication des pales). À la fin de l'année 2005, Vestas employait 10 618 personnes dans 24 pays, dont le Danemark, la France, l'Allemagne, la Suède, l'Angleterre, l'Italie, le Japon, les États-Unis et l'Australie. Aujourd'hui[Quand ?], elle en emploie 16 000 dont un peu plus de 230 en France.

Chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

  • 2007 : 4 861 millions d'€ [1]
  • 2008 : 6 035 millions d'€ (+ 24,2 %), avec un bénéfice d'exploitation (EBIT) ayant augmenté de plus de 50 %
  • 2009 : prévision : 7,2 milliards € et marge opérationnelle de 11 à 13 % (Ebit margin)[1]

Recherche et Développement[modifier | modifier le code]

En 2008, l'entreprise, pour conserver son avance, a augmenté la capacité de plusieurs de ses usines existantes, et a ouvert deux nouvelles usines ; aux USA (Colorado) et en Espagne (Galice), et le plus grand centre de R&D du Danemark[1].

Types d'éoliennes[modifier | modifier le code]

  • Vestas V25 : avec un rotor de 25 m de diamètre et d'une puissance de 200 kW est la première éolienne connecté au réseau en france en 1991.
  • Vestas V66 : avec un rotor de 66 m de diamètre et disponible en versions 1,65 MW et 1,75 MW
  • Vestas V80 : avec un rotor de 80 m de diamètre et une puissance de 2 MW, est l'une des machines les plus vendues par Vestas.
  • Vestas V90 et V100 : avec un rotor de 90 ou 100 m de diamètre et d'une puissance de 1.8 ou 2 MW possible sur chaque version.
  • Vestas V90 : avec un rotor de 90 m de diamètre et d'une puissance de 3 MW
  • Vestas V110 : avec un rotor de 110 m de diamètre et d'une puissance de 2 MW.
  • Vestas V100 : avec un rotor de 100 m de diamètre et d'une puissance de 2,6 MW est technologiquement très proche de la V90-3MW.
  • Vestas V105, V112, V117 et V126 : toutes les quatre d'une puissance de 3,3 MW
  • Vestas V136 : avec un rotor de 136 m de diamètre d'une puissance de 3,45 MW
  • Vestas V164 : avec un rotor d'un diamètre de 164 m et d'une puissance de 8 MW ; c'est la turbine la plus puissante du monde et elle est actuellement en phase de test. Spécialement dédiée à l'offshore, elle a produit son premier kW en janvier 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Enerpress 9827, Dossier Baromètre éolien 2008, Eurobser'er, page V (fr)
  2. Communiqué de presse du BTM Consult du 30. mars 2006. http://www.btm.dk/Documents/Pressrelease.pdf, 15.06.2006
  3. (en) « Vestas and Mitsubishi Heavy form joint venture », sur Reuters,‎ .
  4. (en) Alex Morales, « Vestas Offshore Wind Gets 330-Megawatt Order for U.K. Project », sur bloomberg.com,‎ (consulté le 17 décembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]