Danske Bank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Danske Bank
logo de Danske Bank
illustration de Danske Bank

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actions de droit danois (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action OMX Copenhagen (DANSKE)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Holmens Kanal 2-12
CopenhagueVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau du Danemark Danemark
Actionnaires APMH Invest (d)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Secteur financierVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Fokus Bank (en), Östgöta Enskilda Bank (d), Danske Bank Finland (en), National Irish Bank, Danske Bank (Northern Ireland) (en) et Danica Pension (d)
Effectif 23 620
CVR 61126228Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web danskebank.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Danske Bank est une des principales banques danoises. Danske Bank détient après l'acquisition en 2001 de BG Bank, près de 50 % du marché bancaire danois. Depuis le milieu des années 1990, la banque a opéré une expansion en dehors du pays, en Norvège, Suède, Finlande, Estonie, Lettonie, Lituanie, Irlande, Australie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Groupe a été créé à partir de plusieurs fusions, la première en 1990, entre les rivaux Handelsbanken (à ne pas confondre avec la banque suédoise Handelsbanken) et Provinsbanken. Suivi par l'acquisition de Danica en 1995 (rebaptisé Danica Pension) et une fusion avec la BG Bank et Realkredit Danmark en 2001.

En 2005, Danske Bank acquiert la Northern Bank en Irlande du Nord, la National Irish Bank en République d'Irlande et de la National Australia Bank. En 2006, Danske Bank achète les activités bancaires de l'assureur finlandais Groupe Sampo, qui comprend des banques de détail en Finlande, la Lettonie, la Lituanie et l'Estonie.

Controverses[modifier | modifier le code]

Près de 2,5 milliards d'euros auraient été dépensés entre 2012 et 2014 par le régime azerbaïdjanais avec l'aide de la Danske Bank pour corrompre des membres du Conseil de l'Europe afin de faire taire les critiques sur la répression politique qu'il conduit dans le pays[2].

Article détaillé : Scandale Danske Bank.

En 2018, la succursale estonienne de Danske Bank est accusée d'avoir permis à des ressortissants moldaves, russes et azéris de blanchir de l'argent sale pour un montant d'abord estimé à 8 milliards de dollars, puis réévalué à 200 milliards d'euros[3],[4]. Suite à cette affaire, le patron de la Danske Bank démissionne en septembre 2018[5].

En janvier 2019, la banque danoise reçoit une lettre du tribunal de grande instance de Paris car le juge Van Ruymbeke veut interroger l'établissement sur des transactions d'un montant de 28 millions d'euros effectuées entre 2007 et 2014[6]. La presse révèle en avril 2019 la dissimulation par l’autorité bancaire européenne d'un rapport sensible de la Breach of Union Law, qui avait été chargée de l’enquête, pour préserver les intérêts de la Danske Bank[7].

Exposition géographique[modifier | modifier le code]

Drapeau du Danemark Danske Bank

  • Agences: 592
  • Employés: 14,000
  • Clients: ?
  • Place sur le Marché : 1
  • Part de Marché : 50,1 %

Drapeau de l'Irlande National Irish Bank, renommé en Danske Bank le 15 novembre 2012

  • Agences: 59
  • Employés: 720
  • Clients:167,000
  • Place sur le Marché : 5
  • Part de Marché : 4 %

Drapeau du Royaume-Uni Northern Bank, renommé en Danske Bank le 15 novembre 2012

Drapeau de la Norvège Fokus Bank, renommé en Danske Bank le 15 novembre 2012

  • Agences: 55
  • Employés: 1100
  • Clients: 225,000
  • Place sur le Marché : 4
  • Part de Marché : 8 %

Drapeau de la Suède Östgöta Enskilda Bank, renommé en Danske Bank le 15 novembre 2012

  • Agences: 58
  • Employés: 1200
  • Clients: ?
  • Place sur le Marché : 5
  • Part de Marché : 7 %

Drapeau de la Finlande Sampo Bank, renommé en Danske Bank le 15 novembre 2012

  • Agences: 125
  • Employés: 3475
  • Clients: 1.2 mio
  • Place sur le Marché : 2
  • Part de Marché : 20 %

Drapeau de l'Estonie Sampo Bank, renommé en Danske Bank le 15 novembre 2012

  • Agences: 17
  • Employés: 593
  • Clients: 141,000
  • Place sur le Marché : 3
  • Part de Marché : 9 %

Drapeau de la Lettonie Danske Banka

  • Agences: 4
  • Employés: 120
  • Clients: 5,600
  • Place sur le Marché: 14
  • Part de Marché: N/A

Drapeau de la Lituanie Danske Bankas

  • Agences: 17
  • Employés: 433
  • Clients: 85,560
  • Place sur le Marché : 4
  • Part de Marché : 7,1 %

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://datacvr.virk.dk/data/visenhed?enhedstype=virksomhed&id=61126228 »
  2. « L'Azerbaïdjan s'est acheté des soutiens à l'étranger, révèle une enquête de journaux européens », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 5 septembre 2017)
  3. Danske Bank, un scandale de blanchiment à longue portée, L'Agefi, 5 juillet 2018
  4. (en-GB) Rupert Neate Wealth correspondent, « Danske Bank chief resigns over €200bn money-laundering scandal », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 9 avril 2019)
  5. « Le patron de Danske Bank emporté par un scandale de blanchiment », Capital.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2018)
  6. « Scandale Danske Bank : la banque danoise de nouveau dans le collimateur de la justice française », sur La Tribune (consulté le 16 janvier 2019)
  7. « Soupçons de blanchiment à la Danske Bank : l’autorité bancaire européenne a enterré un rapport sensible », Le Monde,‎ (lire en ligne)