Vera Stroeva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vera Stroyeva
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Activités
Conjoint
Autres informations
Distinctions
Liste détaillée
Ordre de l'Insigne d'honneur
Artiste du peuple de la RSFSR (en)
Médaille du Mérite au travail de la Grande Guerre patriotique (en)
Ordre de l'Amitié des peuplesVoir et modifier les données sur Wikidata

Vera Stroeva (en russe : Вера Строева), née le à Kiev et morte le à Moscou, est une réalisatrice, scénariste et comédienne soviétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue de la petite noblesse de Kiev la future cinéaste s'appelle Vera Richter à la naissance. Son père Pavel Richter change son nom de famille pour Stroev en 1915. En 1920-1922, Vera Stroeva étudie à l'Université nationale Karpenko-Kary, puis aux ateliers d'art dramatique de Commissariat du Peuple à l'éducation dont elle sort diplômée en 1924. En 1925-1927, elle devient comédienne, dramaturge et metteur en scène du théâtre pédagogique central de Moscou

Elle est d'abord co-scénariste puis co-réalisatrice de plusieurs films dirigés par son mari, Grigori Rochal. Après 1945, elle réalise seule une dizaine de films, souvent des adaptations d’œuvres classiques.

Vera Stroeva montre un intérêt particulier pour la musique. Ses deux films d'opéras d'après Moussorgski sont considérés comme des classiques : La Khovanchtchina est nominé aux Oscars de la meilleure musique de film en 1962 et Boris Godounov est projeté au Festival de Cannes hors compétition en 1987[1].

Membre de l'union des cinéastes de l'Union soviétique elle est décorée de l'Ordre de l'Insigne d'honneur et de l'Ordre de l'Amitié des peuples (1983).

Morte à Moscou le 26 août 1991, Vera Stroeva est enterré au Cimetière de Kountsevo auprès de son mari Grigori Rochal.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

  • 1926 : Ces messieurs Skotinine ( Господа Скотинины) de Grigori Rochal
  • 1927 : Son Excellence (Его превосходительство) de Grigori Rochal
  • 1929 : Deux femmes (Две женщины) de Grigori Roschal
  • 1930 : Un homme du village (Человек из местечка) de Grigori Rochal

Réalisatrice[modifier | modifier le code]

  • 1930 : Le Droit des pères (Право отцов) – co-réalisation de Grigori Rochal
  • 1931 : L'Homme sans étui (Человек без футляра)
  • 1934 : Les Nuits blanches (Петербургская ночь) – co-réalisation de Grigori Rochal, d'après Fiodor Dostoïevski)
  • 1936 : Génération de gagnants (Поколение победителей)
  • 1939 : Trouver de la joie (В поисках радости) – co-réalisation de Grigori Rochal (d'après un roman de Fiodor Panfiorov (ru))
  • 1942 : Fils de soldat (Сын бойца) – co-réalisation de Herbert Rappaport
  • 1942 : Le Héros de steppes (Батыры степей) – co-réalisation de Grigori Rochal
  • 1945 : Jeunes Musiciens (documentaire de 35 minutes sur l'École centrale de musique du Conservatoire Tchaikovsky de Moscou)
  • 1947 : Marytė (Mарите), consacré à la partisane soviétique Marytė Melnikaitė
  • 1951 : Le Grand Concert (un spectacle imaginaire donné au Théâtre Bolchoï, avec ses plus prestigieux artistes du chant et de la danse, montrant un large extrait du Prince Igor de Borodine)
  • 1954 : Boris Godounov d'après l'opéra de Modeste Moussorgski
  • 1954 : Drôles Étoiles (Весёлые звёзды)
  • 1956 : Le Champ Polyushko (Полюшко-поле)
  • 1959 : La Khovanchtchina (Хованщина) d'après l'opéra de Modeste Moussorgski
  • 1965 : Nous, le peuple russe (Мы, русский народ) d'après le roman de Vsevolod Vichnevski)
  • 1970 : Le Cœur de la Russie (Сердце России)
  • 1983 : Bouquet de violettes (Букет фиалок) – co-réalisation de Oleg Bondarev (ru)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Festival de Cannes: Boris Godunov », festival-cannes.com (consulté le 24 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]