Vanara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rama et les chefs Vanaras (début du XIXe siècle).
Vanara, linteau khmer du XIe siècle provenant de la province de Battambang (Musée Guimet).

Vanara (sanskrit : वानर, « Singe » en sanskrit), est le peuple singe décrit par le Ramayana comme un peuple curieux et brave et doté de pouvoirs comme la métamorphose. Ce sont des habitants de la forêt (vana).

Le Ramayana[modifier | modifier le code]

Les Vanara (« Singes ») furent créés par Brahma et les autres dieux ; dans le 'Rāmāyaṇa', ils sont les alliés de Rāma contre le roi démoniaque Ravana : avec leur armée, ils aident Rāma à retrouver Sītā enlevée par Ravana ; les Vanara sont puissants et bons. Ils habitent dans les forêts, s'organisent en armées et dirigent le royaume de Riskshavat.

L'Hindouisme considérant que les animaux non-humains ne sont pas différents par essence des hommes, la mythologie hindouiste présente les animaux, comme les singes (Vanar), avec des comportements humains[1].

Métamorphose[modifier | modifier le code]

Hanumān pouvait changer de taille, d'une force incroyable capable de porter la montagne Dronagiri.

Les plus connus[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hindouisme, anthropologie d'une civilisation, Madeleine Biardeau, Flammarion, 1995.

Sur les autres projets Wikimedia :