Valdemar Magnusson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valdemar Magnusson
Description de cette image, également commentée ci-après

Waldemar of Sweden (1280s) seal 1905.jpg

Biographie
Titulature Prince de Suède-Finlande
Duc de Finlande
Dynastie Maison de Bjälbo
Nom de naissance Valdemar Magnusson
Naissance vers 1280
Décès 1318
Père Magnus III de Suède
Mère Helwig de Holstein
Conjoint Kristina Torgilsdotter
Ingeborg Eriksdatter
Religion Catholique
Description de cette image, également commentée ci-après

Prince de Suède-Finlande
Duc de Finlande

Valdemar Magnusson (né vers 1280 - mort début 1318) est le troisième fils du roi Magnus III de Suède et de la reine Helwig de Holstein. Il porte le titre de duc de Finlande (titré aussi duc d'Uppland et d'Öland) .

Le Prétendant[modifier | modifier le code]

En 1298 lors du couronnement de son frère aîné le roi Birger de Suède, Valdemar obtient le titre de duc (suédois : Hertig) de Finlande. C’est à la même époque qu’il épouse Kristina, la fille du régent Torgils Knutsson.

Après 1300, les relations entre le roi soutenu par Torgils Knutsson et ses deux frères cadets Erik Magnusson duc de Södermanland et Valdemar duc de Finlande se détériorent rapidement. Dans ce contexte, Valdemar fait annuler par l’église son union avec Kristina pour cause de parenté spirituelle car Torgils Knutsson était son parrain. En , les ducs obtiennent du roi l’arrestation de Torgils Knutsson, qui est exécuté au début de l’année suivante.

La même année, les ducs capturent par trahison le roi à Håtuna dans l’Uppland et l’emprisonnent dans le château de Nyköping[1]. Cette félonie génère une intervention d’Eric VI de Danemark et d’Håkon V de Norvège qui obligent les ducs à libérer leur prisonnier en 1308 mais le roi doit prêter un serment humiliant qui l’oblige à ne pas chercher à se venger. Il s’enfuit toutefois au Danemark et revient avec une troupe. La guerre civile fait rage pendant deux ans jusqu’à la signature le de la paix de Helsingborg, qui oblige la roi à partager le royaume avec ses deux frères.

Le intervient à Oslo le double mariage entre Erik Magnusson et Ingeborg Hakonsdatter, l’héritière du trône fille du roi Håkon V de Norvège et entre le duc Valdemar Magnusson et Ingeborg Eriksdatter, cousine de la précédente et fille de l’ancien roi Éric II de Norvège qui était la seconde dans l’ordre de succession. Dans les années suivantes, les deux ducs cherchent à élargir leur part du royaumes de Suède et Valdemar obtient les châteaux de Turku et de Häme.

La nuit du 10 et le , le roi Birger fait arrêter ses deux frères lors d’un repas de cérémonie, épisode connu dans l'historiographie suédoise sous le nom de « Banquet de Nyköping » (suédois : Nyköpings gästabud), et il les fait emprisonner au château de la ville où il les laisse mourir de faim et de soif au début de l’année suivante (le testament conjoint des deux ducs est du 18 janvier 1318).

Après l'emprisonnement d'Erik et de Valdemar, leurs épouses prennent la tête de leurs partisans et le 16 avril 1318, elles signent un acte à Kalmar avec l’archevêque de Lund Esger Juul, et le roi Christophe II de Danemark pour exiger la libération de leur conjoints. Le décès des deux ducs est alors dévoilé et leur partisans sous la conduite de Mats Kättilmundson se soulèvent dans le but de proclamer roi Magnus le fils unique d’Erik Magnusson et de Ingeborg Hakonsdatter de Norvège.

La veuve de Valdemar Magnusson, Ingeborg Eriksdatter, dont les enfants étaient sans doute disparus en bas âge reçoit comme douaire l'île Öland avec le titre de duchesse. Elle demeure en Suède jusqu’à sa propre mort vers 1353.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Birger Jarl
(1210-1266)
 
Ingeborg de Suède
(~1212-~1254)
 
Gérard Ier de Holstein-Itzehoe
(~1232-1290)
 
Elisabeth de Mecklembourg (sv)
(1257-1304)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Magnus III de Suède
(~1240-1290)
 
Helwig de Holstein
(~1254-1324)
 
Éric V de Danemark
(1249-1286)
 
Agnès de Brandebourg
(1257-1304)
 
Håkon V de Norvège
(1270-1319)
 
Euphémie de Rügen
(~1289-1312)
 
Torgils Knutsson
(?-1306)
 
Éric II de Norvège
(1268-1299)
 
Isabel Bruce (en)
(~1272–1358)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ingeburg de Suède
(1277-1319)
 
Éric VI de Danemark
(1274-1319)
 
Birger Magnusson
(1280-1318)
 
Marthe de Danemark
(1277-1341)
 
Erik Magnusson
(1282-1318)
 
Ingeborg Hakonsdatter
(1301-1361)
 
Valdemar Magnusson
(~1285-1318)
 
Kristina Tyrgilsdotter (sv) de 1302 à 1305
puis mariage annulé
 
 
Rikissa Magnusdotter (sv)
(~1285/1287-1348)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Magnus Birgersson
(1300-1320)
 
...[2]
 
Magnus IV de Suède
(1316-1374)
 
Euphémia de Suède
(1317–1370)
 
 
 
 
 
 
Ingeborg Eriksdatter de 1312 à 1318 (mort de son mari)
(1297–1353)
 
 
 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cet épisode célèbre de l’histoire de la Suède est connu du nom de Håtunaleken (i.e jeu de Håtuna)
  2. Le nom des autres enfants est inconnu.

Sources[modifier | modifier le code]