Vague de chaleur de l'été 1911 en Europe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vague de chaleur de l'été 1911 en Europe
Localisation
Régions affectées
Caractéristiques
Type
Vague de chaleur
Date de formation
5 juillet 1911
Date de dissipation
13 septembre 1911
Durée
70 jours
Conséquences
Nombre de morts
40 000

La vague de chaleur de l'été 1911 en Europe est une vague de chaleur puissante qui s'étend du au , avec de courtes interruptions.

Les 22 et , 38 °C sont observés à Lyon, Bordeaux et Châteaudun.

En août, à Paris, les températures sont supérieures à 30 °C pendant 14 jours.

Données statistiques[modifier | modifier le code]

« Août 1911 à Paris-Montsouris », sur Météo climat stats bzh, (consulté le 13 septembre 2017)

Relevés à Paris-Montsouris en

Jour Température minimale (Ecart 1971-2000) Température maximale (Ecart 1971-2000) Température moyenne (Ecart 1971-2000)
1 18,5 (+ 3,1) 32,1 (+ 7,5) 25,3 (+ 5,3)
2 17,5 (+ 2,1) 27,9 (+ 3,3) 22,7 (+ 2,7)
3 15,5 (+ 0,1) 28,9 (+ 4,3) 22,2 (+ 2,2)
4 16,1 (+ 0,7) 26,7 (+ 2,1) 21,4 (+ 1,4)
5 14,5 (-0,9) 32,9 (+ 8,3) 23,7 (+ 3,7)
6 17,3 (+ 1,9) 28,8 (+ 4,2) 23,1 (+ 3,1)
7 14,8 (-0,6) 28,6 (+ 4) 21,7 (+ 1,7)
8 17,7 (+ 2,3) 35,6 (+ 11) 26,7 (+ 6,7)
9 19 (+ 3,6) 37,7 (+ 13,1) 28,4 (+ 8,4)
10 20,5 (+ 5,1) 36,6 (+ 12) 28,6 (+ 8,6)
11 19,8 (+ 4,4) 36 (+ 11,4) 27,9 (+ 7,9)
12 19,1 (+ 3,7) 35,1 (+ 10,5) 27,1 (+ 7,1)
13 19,3 (+ 3,9) 34,5 (+ 9,9) 26,9 (+ 6,9)
14 18,9 (+ 3,5) 35,4 (+ 10,8) 27,2 (+ 7,2)
15 16,2 (+ 0,8) 28,6 (+ 4) 22,4 (+ 2,4)
16 14,1 (-1,3) 24,5 (-0,1) 19,3 (-0,7)
17 12,8 (-2,6) 25,6 (+ 1) 19,2 (-0,8)
18 11,5 (-3,9) 30,8 (+ 6,2) 21,2 (+ 1,2)
19 16 (+ 0,6) 31,8 (+ 7,2) 23,9 (+ 3,9)
20 18,9 (+ 3,5) 34,1 (+ 9,5) 26,5 (+ 6,5)
21 17,4 (+ 2) 29,1 (+ 4,5) 23,3 (+ 3,3)
22 14,4 (-1) 25,8 (+ 1,2) 20,1 (+ 0,1)
23 16,4 (+ 1) 24,6 (+ 0) 20,5 (+ 0,5)
24 15 (-0,4) 28 (+ 3,4) 21,5 (+ 1,5)
25 14,4 (-1) 24 (-0,6) 19,2 (-0,8)
26 13 (-2,4) 25,9 (+ 1,3) 19,5 (-0,5)
27 13 (-2,4) 28,8 (+ 4,2) 20,9 (+ 0,9)
28 13,3 (-2,1) 32,1 (+ 7,5) 22,7 (+ 2,7)
29 17,6 (+ 2,2) 24,8 (+ 0,2) 21,2 (+ 1,2)
30 14,1 (-1,3) 21,1 (-3,5) 17,6 (-2,4)
31 11,5 (-3,9) 25 (+ 0,4) 18,3 (-1,7)
MOYENNE 16,1 (+ 0,7) 29,7 (+ 5,1) 22,9 (+ 2,9)

Début septembre, la chaleur est encore extrême et Nantes enregistre une de ses décades les plus chaudes (après ) pour la température maximale moyenne. Il fait 35,6 °C à Paris le .

« Septembre 1911 à Nantes », sur Météo climat stats bzh, (consulté le 13 septembre 2017)
Relevés à Nantes en 
Jour Température minimale (Écart 1971-2000) Température maximale (Écart 1971-2000) Température moyenne (Écart 1971-2000)
1 10,1 (-1,7) 31,9 (+ 10,1) 21 (+ 4,2)
2 12,6 (+ 0,8) 36,1 (+ 14,3) 24,4 (+ 7,6)
3 17,6 (+ 5,8) 35,9 (+ 14,1) 26,8 (+ 10)
4 19,9 (+ 8,1) 35,1 (+ 13,3) 27,5 (+ 10,7)
5 17,7 (+ 5,9) 35,3 (+ 13,5) 26,5 (+ 9,7)
6 18,1 (+ 6,3) 34,2 (+ 12,4) 26,2 (+ 9,4)
7 16,9 (+ 5,1) 34,8 (+ 13) 25,9 (+ 9,1)
8 15,1 (+ 3,3) 36,3 (+ 14,5) 25,7 (+ 8,9)
9 15,7 (+ 3,9) 35,3 (+ 13,5) 25,5 (+ 8,7)
10 17,1 (+ 5,3) 33 (+ 11,2) 25,1 (+ 8,3)
11 16,4 (+ 4,6) 34,8 (+ 13) 25,6 (+ 8,8)
12 19 (+ 7,2) 31,2 (+ 9,4) 25,1 (+ 8,3)
13 14,9 (+ 3,1) 27,7 (+ 5,9) 21,3 (+ 4,5)
14 15 (+ 3,2) 23,9 (+ 2,1) 19,5 (+ 2,7)
15 11,9 (+ 0,1) 20,9 (-0,9) 16,4 (-0,4)
16 13 (+ 1,2) 20,9 (-0,9) 17 (+ 0,2)
17 8,7 (-3,1) 20,9 (-0,9) 14,8 (-2)
18 7,7 (-4,1) 23 (+ 1,2) 15,4 (-1,4)
19 6,9 (-4,9) 23,9 (+ 2,1) 15,4 (-1,4)
20 13 (+ 1,2) 20,3 (-1,5) 16,7 (-0,1)
21 9,3 (-2,5) 15,1 (-6,7) 12,2 (-4,6)
22 9 (-2,8) 17,3 (-4,5) 13,2 (-3,6)
23 10,1 (-1,7) 15,4 (-6,4) 12,8 (-4)
24 11,8 (+ 0) 20 (-1,8) 15,9 (-0,9)
25 8,7 (-3,1) 22,4 (+ 0,6) 15,6 (-1,2)
26 16,7 (+ 4,9) 22,1 (+ 0,3) 19,4 (+ 2,6)
27 11,8 (+ 0) 21 (-0,8) 16,4 (-0,4)
28 10,8 (-1) 19,6 (-2,2) 15,2 (-1,6)
29 8 (-3,8) 17,2 (-4,6) 12,6 (-4,2)
30 8 (-3,8) 17,8 (-4) 12,9 (-3,9)
MOYENNE 13,1 (+ 1,3) 26,1 (+ 4,3) 19,6 (+ 2,8)

Conséquences[modifier | modifier le code]

Cette vague de chaleur provoque un surplus de 40 000 morts, dont 29 000 dans la petite enfance. Un intense débat s'engage en France sur l'hygiène infantile[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catherine Rollet, « La canicule de 1911. Observations démographiques et médicales et réactions politiques [1] », sur Annales de démographie historique n°120, (consulté le 7 août 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

{{Palette[Vagues de chaleur}}