Vadim Repine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Repine (homonymie).
Vadim RepineВадим Репин
Description de cette image, également commentée ci-après

Vadim Repine à la Salle Pleyel, 2008

Nom de naissance Vadim Viktorovitch Repine
Naissance (44 ans)
Novossibirsk, Russie,
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Activité principale Violoniste
Années d'activité Depuis 1978
Maîtres Zakhar Bron
Conjoint Svetlana Zakharova
Descendants Deux enfants
Récompenses Concours musical international Reine-Élisabeth (1989)
Distinctions honorifiques Prix du Komsomol (1989)

Vadim Repine (hors de la France toujours: Vadim Repin[1], Vadim Viktorovitch Repine, en russe : Вадим Викторович Репин, [vɐˈdʲim ˈvʲiktɐrvʲitɕ ˈrʲepʲin][2]) est un violoniste à la double nationalité russe et belge[3], né le à Novossibirsk (Russie). Il habite à Vienne[4].

Enfant prodige du violon, Vadime Repine remporte le prestigieux concours Reine Élisabeth en 1989 à 17 ans.

Yehudi Menuhin aurait déclaré : « C'est tout simplement le meilleur et le plus parfait des violonistes qu'il m'ait été donné d'entendre »[5],[4],[6],[7]

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Vadim Repine commence à 5 ans l'étude du violon à Novossibirsk dans sa Sibérie natale. Il les poursuit à 7 ans auprès de Zakhar Bron, un célèbre professeur de violon[3].

À 11 ans, il remporte la médaille d'or du Concours international Wieniawski. Mais c'est son premier grand prix au prestigieux concours Reine-Élisabeth-de-Belgique, obtenu à l'âge de 17 ans, devenant le plus jeune lauréat du concours, qui le projette sur la scène internationale. En 2010, on lui remet le prix d'honneur aux Victoires de la musique classique.

Vadim Repine fait ses débuts à Londres, Tokyo et Berlin à 14 ans, au Carnegie Hall de New York à 15 ans[8].

Réunion avec Yehudi Menuhin[modifier | modifier le code]

Il poursuit ses études chez Zahkar Bron jusqu'en 1991 quand il a 20 ans, même quand son maître devient professeur à l'Académie de musique de Lübeck en Allemagne en 1989[3].

C'est ainsi que Vadim Repine s'installe en Allemagne. Il y vit pendant de nombreuses années tout en se produisant en même temps dans le monde entier.

Quand Vadim Repine étudie le concerto pour violon de Brahms qu'il doit donner à Londres et en Allemagne, il demande à son manager[9] d'organiser un rendez-vous de 15 minutes avec Yehudi Menuhin pour se faire conseiller. Il refait la même chose pour le concerto pour violon de Beethoven.

De cette manière, Menuhin devient son mentor pour les plus grands concertos pour violon.

Les deux se retrouvent plus tard et passent beaucoup de temps ensemble. Les rencontres avec Yehudi Menuhin ont profondément marqué Vadim Repine[10].

Vadim Repine va enregistrer les concertos de violon nº 2, nº 3 et nº 5 de Mozart avec l'orchestre de Vienne de chambre dirigé par Yehudi Menuhin[11]. Pour le CD ils remportent le prix Echo en sélection musique classique en 1999[3]. Vadim Repine est consacré instrumentaliste de l'année.

Soliste[modifier | modifier le code]

Il se produit depuis lors en soliste avec les plus prestigieux orchestres, l'Orchestre philharmonique de Berlin, l'Orchestre philharmonique de Vienne, l'Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam et l'Orchestre symphonique de Londres[12] aux côtés de maestros aussi célèbres que Pierre Boulez, Semyon Bychkov, Riccardo Chailly, Charles Dutoit, Christoph Eschenbach, Valery Gergiev, Mariss Jansons, Emmanuel Krivine, James Levine, Fabio Luisi, Sir Neville Marriner, Zubin Mehta, Kent Nagano, Simon Rattle, Mstislav Rostropovitch, Guennadi Rojdestvensky, Iouri Temirkanov.

Ses partenaires de musique de chambre incluent notamment Martha Argerich, Yuri Bashmet, Nikolai Lugansky, Mischa Maisky, Alexander Melnikov, Boris Berezovsky et Mikhaïl Pletnev[3].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

La sonorité que Vadim Repine donne à son violon est magistrale[13]: « C’est clair, chaud et cela touche profondément. Les vibratos sont placés juste là où il faut, ni trop, ni trop peu. C’est varié, brillant, idéal. C’est de la grande musique. »

Instruments[modifier | modifier le code]

Vadim Repine a joué plusieurs violons dans sa carrière[14] :

Vie privée[modifier | modifier le code]

Vadim Repine se marie avec Caroline Diemunsch en 2001. Ils ont un fils, Leonardo, né en 2006[17].

Son actuelle compagne est Svetlana Zakharova, danseuse étoile du Ballet du Bolchoï et de la Scala di Milan. Elle accouche d'une petite Anna en février 2011[18].

Discographie[modifier | modifier le code]

Références[19],[20].

Concertos 
Musique de chambre 
DVD 

Liens externes[modifier | modifier le code]

Interviews[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Repine est son nom en France pour que la prononciation française soit correcte.
  2. Son nom Vadim Repin prononcé en russe.
  3. a, b, c, d et e (en) A Conversation with Vadim Repin, interview de Vadim Repine par Edith Eisler d'avril 2000, publiée sur www.allthingsstrings.com, consulté le 26 octobre 2015.
  4. a et b (de) « Article » de Susanna Dal Monte sur www.oe1.orf.at, 21 juin 2012.
  5. St Prex Classics 2013, annonce des 20 et 21 août 2013 sur le site de la fondation Neva.
  6. (de) de l'orchestre Beethoven de Bonn en octobre 2011
  7. (en) Interview avec Vadim Repin, entre autres Repin parle de sa relation avec Menuhin; article de Arnt Cobbers, magazine Partituren, page 62, numéro 14, 2008
  8. Fiche de Vadim Repine sur le site de Columbia Artists Management Inc.
  9. Par un heureux hasard, Vadim Repine et Yehudi Menuhin ont le même manager.
  10. Vadim Repin, sur les traces de Menuhin, article par Philippe Venturini, La Croix, 9 avril 2001.
  11. (en)Yehudi Menuhin/Vadim Repin/Vienna Chamber Orchestra: Mozart Violin Concertos No. 2,3,5, entrée sur allmusic.com.
  12. (en) « Biographie » de Vadim Repin
  13. Vadime Repine, perfection et émotion, critique du 14 décembre 2009 par Evelyne Christophe à l'occasion d'une soirée concert de Vadim Repine interprétant le concerto pour violon de Johannes Brahms.
  14. Violons, page web sur sa page personnel
  15. Vadime Repine a exprimé sa préférence pour les Guarnerius qu'il trouve plus difficile à jouer, mais d'une sonorité plus singulière.
  16. Itinéraire d'un enfant doué Vadim Repin en interview avec Sophie Lespiaux pour Evene.fr
  17. Fiche de Vadim Repine sur www.radioclassique.fr, publié de Francis Drésel
  18. (en) « "Bolshoi prima ballerina et violonist Repin have a daughter" » article de Ismene Brown du 18 februar 2011 sur www.theartsdesk.com
  19. (en) « Discography » de Vadim Repine, site officiel
  20. (en) « Vadim Repine Discography », complet jusqu'au 2 octobre 2010