Unplanned

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Unplanned
Titre original Unplanned
Réalisation Cary Solomon (en), Chuck Konzelman (en)
Scénario Cary Solomon (en), Chuck Konzelman (en)
Acteurs principaux
Sociétés de production Soli Deo Gloria
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame, Biopic
Durée 106 minutes
Sortie 2019


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Unplanned (Non planifié en français) est un film américain sorti en 2019, écrit et réalisé par Cary Solomon (en) et Chuck Konzelman (en).

Il raconte l'histoire d'Abby Johnson (en), porte-parole puis directrice d'un centre de l'organisme Planned Parenthood. L'héroïne participe à plusieurs dizaines de milliers d'avortements et conseille de nombreuses femmes sur leur grossesse, jusqu'au jour où elle voit quelque chose qui a tout changé. Elle devient alors militante pour la vie. Le film met en vedette Ashley Bratcher (en), Brooks Ryan et Robia LaMorte-Scott.

Aux États-Unis, il sort en salles le , distribué par la maison de production évangélique Pure Flix. Certaines chaînes de télévision ont refusé de diffuser des publicités pour le film en raison de son sujet. Le film a rapporté 21 millions de dollars dans le monde sur un budget de 6 millions de dollars. Le film a fait l'objet de nombreuses controverses et opposition par les médecins et les défenseurs du Planning Familial, dénonçant les représentations faussées de séances d'avortement et des organisations de planning familial. Plusieurs commentateurs décrivent le film comme contenant de la propagande politique en lien avec des organisations anti-avortement.

Il est diffusé en France en Vidéo à la Demande (VàD) en 2020 puis à la télévision en 2021.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'intrigue suit de près le récit biographique d'Abby Johnson, Unplanned. Le film s'ouvre avec une scène de la vie à la maison des Johnson avec son mari Doug et sa fille Grace. En voix off, Abby Johnson dit qu'elle a été amenée à travailler pour le Planned Parenthood (Planning Familial américain). La scène se passe en 2009 où elle affirme avoir été invitée, à sa clinique, à assister à un avortement par aspiration à treize semaines de gestation. Elle se termine avec Abby en larmes. En voix off, Abby raconte que son histoire a commencé à sa première année à l'université du Texas. Un flashback renvoie le spectateur à un salon étudiant sur un stand du Planned Parenthood. Abby accepte de se porter volontaire après que la représentante du stand lui présente son objectif ultime : réduire le nombre d'avortements. Plus tard, en tant que bénévole à la clinique, elle rencontre la directrice Cheryl et voit des manifestants anti-avortement se confronter verbalement aux femmes qui se présentent.̈

Un flash-back dans le flash-back se produit alors quand Abby a eu ses deux avortements, le premier en tant qu'étudiante et le second après son mariage puis son divorce. Pendant le deuxième avortement, on lui donne de la mifépristone à la clinique et on lui dit qu'il y aura "un peu de saignement", mais l'expérience est décrite comme étant atrocement douloureuse, plus de douze heures et ensuite suivie de "huit des semaines de caillots sanguins et de crampes atroces" la faisant craindre pour sa vie.

Le film revient ensuite sur le travail continu d'Abby à la clinique, et elle raconte en voix off que c'est devenu « ma carrière, malgré la désapprobation de pratiquement tout le monde dans ma vie ». Le film évoque son deuxième mariage avec Doug, un homme qui l'aime tout en désapprouvant, comme ses parents, les choix professionnels d'Abby.

À la clinique, où elle est devenue conseillère, Abby visite, à la demande de sa directrice Cheryl la salle des matériaux d'évacuation où sont reconstitués les fœtus aspirés dans une boite de Petri pour vérifier qu'il ne manque pas un morceau. S'ensuit un dialogue entre Abby et Cheryl, cette dernière lui déclare qu'elle aimerait bien qu'Abby puisse prendre sa place.

Puis Abby tombe enceinte de Doug et décide de garder son bébé malgré les recommandations de sa directrice. Dans l'intervalle, une scène présente, à la clinique, un avortement qui tourne mal et où on dit à Abby de ne pas appeler d'ambulance à cause des risques d’image. Puis Cheryl lui demande de mentir au père de la patiente. Abby donne naissance à Grace et est promue directeur quand Cheryl est transférée à Houston. Avant qu'un ouragan ne frappe la ville, Abby anticipe tous les avortements et remporte le prix de l'employée de l'année. Mais Cheryl lui demande de doubler le nombre d'avortements, expliquant que « l'organisation à but non lucratif est un statut fiscal, pas un modèle commercial ». Abby s'oppose à cela, puis est finalement réprimandée par Cheryl pour insubordination.

Après quoi, quelques moments de la scène du début sont répétés puis Abby se rend au bureau de "40 Days for Life", l'association pro-vie, dirigée par Marilisa et son mari Shawn. Elle est en larmes et leur dit qu'elle ne peut pas poursuivre son travail après ce qu'elle a vu. Ils proposent de l'aider à trouver un emploi. Abby démissionne officiellement de Planned Parenthood et commence à aider l'association, au point de se retrouver devant sa clinique pour encourager les femmes à ne pas subir leur IVG. Planned Parenthood poursuit Abby pour avoir divulgué des informations confidentielles sur leurs opérations et Shawn convainc son ami avocat décontracté Jeff de la défendre.

En 2013, lorsque la clinique où travaillait Abby a fermé ses portes, cette dernière organise une fête dans le bâtiment abandonné dans lequel elle regrette d'avoir pratiqué des avortements et d'en avoir subi deux. Les légendes de fin signalent qu'Abby a créé une association, "And Then There Were None" qui a, à cette heure, aidé plus de 500 personnes qui travaillaient dans des cliniques d'avortements à se reconvertir.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, cette fiche technique est établie à partir d'IMDb[1].

  • Titre original: Unplanned
  • Réalisation : Cary Solomon et Chuck Konzelman
  • Scénario : Cary Solomon et Chuck Konzelman
  • Producteur : Chris Jones et Joe Knopp
  • Producteur exécutif : Mike Lindell
  • Décorateur : Chris Rose Chef
  • Directeur de la photographie : Drew Maw
  • Musique : Blake Kanicka
  • Casting : Suzy Sachs
  • Chef costumière : Anna Redmon
  • Montage : Parker Adams et Dana Wilson
  • Co-Producteurs : Kathleen M Lund, Stephen et Sherry, Elisabeth Lamprecht, Dr Daniel et Pamela Doolittle, Robert Provost, Edward Easton, La famille Goldmann, La famille Olomi, La famille Price

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Ashley Bratcher (VFB : Séverine Cayron) : Abby Johnson (en)
  • Brooks Ryan (VFB : Pierre Lognay) : Doug
  • Robia Scott (VFB : Sophie Landresse) : Cheryl
  • Jared Lotz (VFB : Brieuc Lemaire) : Shawn
  • Emma Elle Roberts (VFB : Ludivine Deworst) : Marilisa
  • Robin DeMarco (VFB : Catherine Conet) : Kathleen
  • Robert Thomason : Mike
  • Tina Toner (VFB : Angélique Leleux) : Renee
  • Sarah Hernandez : Elena
  • Maura Corsini (VFB : Marie du Bled) : Megan
  • Joy Thayer (VFB : Cécile Floron) : Jill
  • Lezl Gonzales : Taylor
  • Kaiser Johnson (VFB : Sébastien Hébrant) : Jeff
  • Kate Bentley (VFB : Héléna Coppejans) : Summer
  • Andee Grace Burton : Grace
  • Alexander Kane : Mark
  • Stacey Bradshaw : Karen
  • Mary Montoya : Samantha
  • Stacey Bradshaw : Karen
  • Monica Pena : Susan
  • Connor Scott Frank : Bobby

Studio d'enregistrement : C You Soon

Source pour la VF : Crédits à la fin du film

Production[modifier | modifier le code]

En , il a été annoncé que le tournage d'un nouveau film Pure Flix avec un titre provisoire de Redeemed était terminé. Par crainte de manifestations potentielles en raison du sujet, toutes les personnes impliquées dans le projet ont signé un accord de confidentialité, par lequel elles ont accepté de ne pas publier de messages sur les réseaux sociaux sur le film ni d'interagir avec la presse.

Basé sur les mémoires d'Abby Johnson, Unplanned a été produit avec un budget de 6 millions de dollars. Mike Lindell, fondateur et propriétaire de My Pillow, est l'un des principaux producteurs du film, contribuant à hauteur d’un million de dollars à la production, et apparaît même brièvement dans le film.[réf. nécessaire]

Les réalisateurs Chuck Konzelman et Cary Solomon ont envoyé une ébauche de leur scénario à Abby Johnson pour examen. En lisant, Johnson a réagi: «J'ai lu le scénario. Et dans les 15 premières pages, je me détestais. Puis je suis arrivé à la fin du scénario, et j'ai adoré. C'était moi ! »[2] Pendant le casting, les producteurs ont averti les membres potentiels de la distribution que leur participation au film pourrait les empêcher d'obtenir de futurs rôles dans l'industrie cinématographique en raison du sujet du film. Contrairement à d'autres film dont les équipes ont démissionné une fois qu'ils ont appris le sujet du film, Unplanned n'a pas souffert du même sort puisque les personnes impliquées connaissaient l'objectif du film dès leur embauche.[réf. nécessaire]

États Unis[modifier | modifier le code]

Unplanned est sorti aux États-Unis le . De nombreux médias ont refusé de diffuser de la publicité pour le film en raison du sujet controversé, notamment Google, A&E Networks, Discovery Inc., Hallmark Channel, NBCUniversal. Les chaînes de télévision ont préféré ne pas diffuser sa bande-annonce en raison de la nature sensible du sujet, exceptées Fox News et the Christian Broadcasting Network. Son compte Twitter a également été suspendu le lendemain de sa sortie en salles[3],[4],[5].

Canada[modifier | modifier le code]

Aucun distributeur canadien n'était initialement intéressé par le film, ce qui a empêché les cinémas de le diffuser. En , la petite société de distribution Cinedicom a accepté de le rendre disponible sur le marché canadien, puis revenant sur sa décision a finalement choisi de projeter le film dans 14 salles. La chaîne concurrente Landmark Cinemas a également projeté le film dans 10 salles[6].

France[modifier | modifier le code]

Le film est distribué en VàD par Saje distribution, spécialisé dans les films d'inspiration chrétienne, à partir d', et en DVD depuis février 2021. Il est diffusé à la télévision le sur C8[7], ce qui provoque une polémique[8],[9] et une saisine du CSA qui estime finalement que la "programmation relevait de la liberté éditoriale de la chaîne"[10].

Accueil par le public[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, Unplanned est sorti en même temps que The Beach Bum et Dumbo. Sur la base des projections, il aurait dû gagner 3 à 5 millions de dollars sur 1.060 cinémas le week-end de sa sortie. Le film a fait 3 millions de dollars le premier jour. Il a clôturé le week-end à 6,4 millions de dollars, dépassant les projections du box-office et terminant 4ème au box-office marquant la deuxième meilleure ouverture pour un film Pure Flix derrière God's Not Dead 2 (7,6 millions de dollars en 2016). Au Canada, le film a rapporté 352.000 $ lors du week end de sa sortie sur 56 écrans à travers le pays pour une moyenne par écran d'environ 7.100 $. Unplanned a fait 643.000 dollar canadien au box-office canadien.[réf. nécessaire]

Critiques[modifier | modifier le code]

Plusieurs médias aux États-Unis, ont décrit le film comme de la « propagande ».[réf. nécessaire] Sur Rotten Tomatoes, le film détient une cote d'approbation de 40% basée sur 25 critiques, avec une note moyenne de 4,79 / 10. Sur Metacritic, le film a un score moyen pondéré de 10 sur 100, basé sur sept critiques, indiquant une "aversion écrasante". Le public interrogé par CinemaScore après avoir vu le film lui a donné une rare note "A +" et ceux de PostTrak lui ont donné un score global positif de 80% et 65% le recommande.[réf. souhaitée]

Réseaux sociaux[modifier | modifier le code]

Selon un media américain, Twitter aurait suspendu puis restauré le compte du film[11]. Le réseau social a de son coté argumenté avant de le restaurer qu'il était lié à un autre compte qui ne respectait pas les règles[12].

Réaction de plannings familiaux[modifier | modifier le code]

Peu de temps avant la publication, la division américaine de Planned Parenthood a déclaré que les arguments qu'il contenait étaient faux, sans pour autant faire de publication ni s'attaquer au film.[réf. nécessaire]

En France, le planning familial dénonce un film de propagande[13].

Bande sonore[modifier | modifier le code]

Un album de la bande originale est sorti le avec la chanson titre interprétée par Matthew West.[réf. nécessaire]

Liste des pistes

  • "Masterpiece" de Danny Gokey
  • "Unplanned" de Matthew West (écrit par Matthew West et AJ Pruis)
  • "Cela pourrait tout changer" de Francesca Battistelli (écrit par Francesca Battistelli, Jason Walker, Tommee Profitt)
  • "Weddingmarch" par le London Festival Orchestra (écrit par Mendelssohn )
  • "Mercy and Majesty" de Brian Johnson et Jenn Johnson (écrit par Brian Johnson, Jeremy Riddle, Matt Redman, Jason Ingram, Jonas Myrin, Benjamin Glover)
  • "Merrydeath" de Neon Ridge (écrit par Mikael Kallin)
  • "Cecie's Lullaby" de Steffany Gretzinger (écrit par Steffany Gretzinger)
  • "To Our God" de Brian Johnson (écrit par Brian Johnson, Jeremy Riddle, Joel Taylor)
  • "We Dance" de Steffany Gretzinger (écrit par Steffany Gretzinger et Amanda Cook)
  • "Exigency" de Charlie Ryan (écrit par Charlie Ryan)
  • "Overcomer" de Mandisa (écrit par Ben Glover, Christopher Stevens, David Garcia)
  • "Como Un Flor" de MML (écrit par Antonio Garcia Isaac)
  • "It Is Well (Live) de Kristene DiMarco (écrit par Kristene DiMarco)
  • "Foreboding" de Kyle Preston (écrit par Kyle Preston)
  • "You're Gonna Be OK" de Jenn Johnson (écrit par Jenn Johnson, Seth Mosley, Jeremy Riddle)
  • "Cleanse" de Be Still the Earth (écrit par Marshall Usinger)
  • "Monster On My Mind" de David Stebels et Brent Keast (écrit par David Siebels & Brent Keast)
  • "Et donc ils ont regardé les années passer" par This Patch of Sky (Écrit par Kit Day, Joshua Carlton, Alex Abrams, Joel Erickson)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.imdb.com/title/tt9024106/ Unplanned (2019), IMDB
  2. https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/04/10/aux-etats-unis-un-film-anti-ivg-rencontre-un-veritable-succes-en-salle_5448164_4500055.html Le Monde, Aux Etats-Unis, un film anti-IVG rencontre un véritable succès en salle, 10 avril 2019
  3. https://parismatch.be/culture/cinema/258803/un-film-anti-avortement-seduit-les-etats-unis-et-la-maison-blanche Paris Match, Un film anti-avortement séduit les États-Unis (et la Maison Blanche), 11 avril 2019
  4. https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/04/10/aux-etats-unis-un-film-anti-ivg-rencontre-un-veritable-succes-en-salle_5448164_4500055.html Le Monde, Aux Etats-Unis, un film anti-IVG rencontre un véritable succès en salle, 11 avril 2019
  5. https://www.letemps.ch/culture/succes-surprise-aux-etatsunis-dun-film-antiavortement Le Temps.ch/culture/succes-surprise-aux-etatsunis-dun-film-antiavortement, Succès surprise aux Etats-Unis d'un film anti-avortement , 6 avril 2019
  6. https://www.ledevoir.com/culture/cinema/557938/unplanned-le-film-controverse-contre-l-avortement-sort-bientot-au-canada Le Devoir, Le film antiavortement controversé «Unplanned» sort bientôt au Canada, 3 Juillet 2019
  7. Clément Cuyer, « Unplanned sur C8 : une diffusion qui fait polémique », Allociné,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. « Film anti-IVG diffusé sur C8 : la chaîne "coupable du délit d'entrave", estime la ministre déléguée à l'Egalité femmes-hommes », sur Franceinfo, (consulté le )
  9. Droits des femmes C8 : Avec «Unplanned», les anti-IVG montent d’un écran, 16 août 2021, par Johanna Luyssen et Marlène Thomas
  10. « Film « Unplanned » diffusé le 16 août 2021 : C8 mise en garde - CSA », sur www.csa.fr (consulté le )
  11. https://variety.com/2019/digital/news/anti-abortion-movie-twitter-suspended-reinstated-1203176735/ Variety, Anti-Abortion Film’s Twitter Account Reinstated After Brief Suspension , 30 mars 2019
  12. https://www.cnetfrance.fr/news/compte-verrouille-sur-twitter-la-procedure-de-deblocage-se-simplifie-39882933.htm CNet, Compte vérrouillé sur Twitter : la procédure de déblocage se simplifie, 3 avril 2019
  13. Alexis Demeyer, « Unplanned sur C8 : le Planning Familial dénonce un "film de propagande" », France Inter,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]