Ultreïa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ultreïa (du latín ultra — au-delà — et eia, interjection évoquant un déplacement) est une expression de joie du Moyen Âge, principalement liée au pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. C'est une expression que se lancent les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle dans les moments difficiles, et dont le sens peut être traduit par : « Aide-nous, Dieu, à aller toujours plus loin et toujours plus haut ». Dans cette formulation, on retrouve évidemment, les deux dimensions du Chemin : la dimension horizontale de l'être qui avance, et la dimension verticale qui permet de s'élever vers l'entité à laquelle on s'adresse.

Ce mot était associé à des chants médiévaux rapportés dans le Codex Calixtinus.

Plus récemment, ce cri est devenu le titre d'un chant contemporain, également connu sous le nom de « Chant des pèlerins de Compostelle », composé par Jean-Claude Benazet[réf. souhaitée]. Il se transmet encore aujourd'hui sur le chemin, notamment à l'abbaye de Conques.

Paroles de chants médiévaux[modifier | modifier le code]


Herru Santiagu,
Got Santiagu,
E ultreia, e suseia,
Deus adiuva nos.


Unde laudes regi regum
solvamus alacriter,
Cum quo leti mereamur
vivere perhenniter.
Fiat, amen, alleluia,
dicamus solempniter
E ultreia esus eia
decantemus iugiter.

Paroles du chant moderne[modifier | modifier le code]

Tous les matins nous prenons le chemin,
Tous les matins nous allons plus loin,
Jour après jour, la route nous appelle,
C’est la voix de Compostelle.
 
Ultreïa ! Ultreïa ! Et sus eia
Deus adjuva nos !
 
Chemin de terre et chemin de Foi,
Voie millénaire de l’Europe,
La voie lactée de Charlemagne,
C’est le chemin de tous les jacquets.

Ultreïa ! Ultreïa ! Et sus eia
Deus adjuva nos !

Et tout là-bas au bout du continent,
Messire Jacques nous attend,
Depuis toujours son sourire fixe,
Le soleil qui meurt au Finistère.

Ultreïa ! Ultreïa ! Et sus eia
Deus adjuva nos !

Spectacles associés[modifier | modifier le code]

  • La séquence d'un film documentaire qui montre l'apprentissage de ce chant par deux pèlerins japonais fut tourné le à l'auberge Los Amigos del camino de santiago dans la ville d'Estella en Espagne.
  • Le musicien-barde Luc Arbogast utilise et demande à son public de scander en cœur « Ultreïa ! » pendant le refrain de la chanson Stella Splendens.

Sources et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]