Tweedledum et Tweedledee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (janvier 2017).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Tweedledum and Tweedledee
Chanson
Sortie 1805
Enregistré Angleterre
Genre Chanson enfantine
Tweedledum et Tweedledee par John Tenniel.

Tweedledum et Tweedledee sont les personnages d’une comptine britannique écrite par le poète John Byrom (en), et popularisés par De l'autre côté du miroir (1872) de Lewis Carroll. En français, ils peuvent aussi être appelés Bonnet Blanc et Blanc Bonnet, ou encore Tralalère et Tralali selon les traductions.

Ils apparaissent aussi dans le film Alice au pays des merveilles, réalisé par Tim Burton en 2010.

Leur nom proviendrait d'un épigramme écrit par le poète John Byrom. Depuis, dans la culture populaire occidentale, leurs noms sont devenus synonymes de deux personnes qui regardent et agissent de manière identique, généralement dans un contexte péjoratif.


Comptine[modifier | modifier le code]

En anglais, la comptine de John Byrom est la suivante :

Tweedledum and Tweedledee
Agreed to have a battle;
For Tweedledum said Tweedledee
Had spoiled his nice new rattle.

Just then flew down a monstrous crow,
As black as a tar-barrel;
Which frightened both the heroes so,
They quite forgot their quarrel.

Ce qui signifie à peu près :

Tweedledum et Tweedledee
Convinrent d'une bataille ;
Car Tweedledum dit que Tweedledee
Avait gâté son beau hochet neuf.

C'est alors que vola bas un monstrueux corbeau,
Noir comme un baril de goudron ;
Qui effraya tellement les deux héros,
Qu'ils en oublièrent complètement leur querelle.

Origines[modifier | modifier le code]

Les mots "Tweedle-dum and Tweedle-dee" font leur première apparition sur le papier dans l'un des épigrammes les plus célèbres et les plus souvent cités (et parfois mal interprétés), satirisant les désaccords entre Georg Friedrich Haendel et Giovanni Bononcini, écrit par John Byrom (1692-1763)[1].

Some say, compar'd to Bononcini
That Mynheer Handel's but a Ninny
Others aver, that he to Handel
Is scarcely fit to hold a Candle
Strange all this Difference should be
'Twixt Tweedle-dum and Tweedle-dee![2]

Bien que Byrom soit clairement l'auteur de l'épigramme, les deux dernières lignes ont aussi été attribuées à Jonathan Swift et Alexander Pope. Bien que la forme familière de la rime n'ait pas été imprimée jusqu'en 1805, quand il est paru dans Original Ditties for the Nursery, il est possible que Byrom l'ait tirée d'une rime existante[3].

De l’autre côté du miroir[modifier | modifier le code]

Dans cette histoire, Alice rencontrera Tweedledum et Tweedledee. Lewis Carroll et Sir John Tenniel, l’illustrateur, les représenteront comme deux gros petits jumeaux habillés comme des écoliers de l’époque. Et c’est depuis que cette image nous vient à l’esprit lorsqu’on entend leurs noms.

Disney[modifier | modifier le code]

Dans Alice au pays des merveilles de Disney (1951), les frères Tweedle sont représentés comme deux étranges bonshommes ne pensant qu’à chanter, à jouer, et couinant comme des jouets de caoutchouc à chaque fois qu'ils se tapent entre eux.

Dans d'autres langues[modifier | modifier le code]

  • Espagnol : Patachunta y Patachún
  • Espéranto : Fingrumad kaj Fingrumid
  • Français : Bonnet Blanc et Blanc Bonnet / Tralalère et Tralali
  • Italien : Pincopanco e Pancopinco
  • Russe : Траляля и Труляля (Tralyalya i Troulyalya)

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C.Edgar Thomas: Some Musical Epigrams and Poems, The Musical Times, 1er novembre, (1915), p. 661.
  2. John Byrom: Epigram on the Feuds between Handel and Bononcini, The Poems, The Chetham Society 1894–1895. Source: Literature Online.
  3. M. Gardner, ed., The Annotated Alice (New York: Meridian, 1963).
  4. James Joyce: Letter to Harriet Shaw Weaver. 24 June 1921
  5. Howard Zinn, A People's History of the United States Harper Perennial Classics, 2005. p. 345 (ISBN 0-06-083865-5).
  6. J. Beck, The Animated Movie Guide (Chicago: Chicago Review Press, 2005), p. 11.
  7. (en) S. Griffin, Tinker Belles and Evil Queens: the Walt Disney Company from the Inside Out, New York, New York University Press, (ISBN 0-8147-3122-8), p. 228
  8. (en) « Nader assails major parties: scoffs at charge he drains liberal vote », CBS, Associated Press,‎ (lire en ligne) :

    « There is a difference between Tweedledum and Tweedledee, but not that much. »

  9. (en) « Tweedle Dee & Tweedle Dum », Bobdylan.com (consulté le 18 avril 2009)
  10. http://www.tvguide.com/tvshows/once-upon-a-time-in-wonderland/cast/556800/