Tudhaliya II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tudhaliya II
Biographie
Décès
Activité
Père
Mère
Conjoint
Satanduhepa (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Tudhaliya II (ou peut-être III) est un roi hittite du Nouvel Empire. On situe son règne environ de 1360 à (en chronologie courte[1]).

Vie[modifier | modifier le code]

L'empire hittite subit d’importantes pertes de territoire pendant le règne de Tudhaliya. La capitale Hattusa elle-même est incendiée. Sous le commandement avisée du fils de Tudhaliya, le futur Suppiluliuma Ier, les Hittites commencent à rétablir la situation alors que Tudhaliya est encore sur le trône.

Nomenclature des souverains hittites[modifier | modifier le code]

La nomenclature des souverains hittites portant le nom de Tudhaliya est mal assurée. On connait une figure de l’ère Hatti[2] qui portait ce nom, mais on ignore s'il a été roi ou non. D'autres chronologies reconstituées insèrent aussi un Tudhaliya directement après Muwattalli ier mais avant le règne du souverain généralement nommé Tudhaliya ier à qui l’on attribue la fondation de l'empire hittite. Le Tudhaliya mentionné dans cet article est généralement cité comme étant le « second » et plus rarement le « troisième ».

Lignage[modifier | modifier le code]

L'arbre généalogique ci-dessous est une reconstruction possible, parmi d'autres, du lignage de la famille royale de l'empire hittite. La nomenclature des souverains, les liens de parenté demeurent obscurs par de nombreux aspects[3],[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir : Chronologie du Moyen-Orient ancien.
  2. Voir le chapitre "Premiers royaumes" de l'article "Liste des souverains hittites".
  3. (en) Trevor Bryce, The Kingdom of the Hittites, Oxford (Grande-Bretagne), Clarendon Press, .
  4. (en) Trevor Bryce, The World of the Neo-Hittite Kingdoms, Oxford (Grande-Bretagne), Oxford University Press, .
  5. Étant donné l'incertitude des connaissances actuelles, on ne s'étonnera pas des désaccords entre cet arbre généalogique et les notices détaillées des rois.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]