Travail fantôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le travail fantôme (en anglais : shadow work) en économie, est le travail non rétribué réalisé par le libre-service. Le terme a été utilisé pour la première fois par Ivan Illich, dans son livre[1] éponyme. Un exemple de travail fantôme peut être la caisse libre-service aux supermarchés[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ivan Illich, Le Travail fantôme, Éditions du Seuil,‎ 1981, 161 p. (ISBN 978-2020058032, lire en ligne)
  2. Craig Lambert, Our Unpaid, Extra Shadow Work, New York Times,‎ 29 octobre 2011 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr) Mahité Breton, Le travail de l’ombre : Ivan Illich et la critique de l’univers économique,‎ mardi 13 décembre 2011 (lire en ligne)