Traité d'adhésion de la république de Crimée à la Russie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour des articles plus généraux, voir Crise de Crimée et République de Crimée.
Traité d'adhésion de la république de Crimée à la Russie

Traité entre la fédération de Russie et la république de Crimée relatif à l'adhésion à la fédération de Russie de la république de Crimée
Adoption (Douma)
Signature
Entrée en vigueur
Parties Drapeau de la Russie Fédération de Russie
Drapeau de la Crimée République de Crimée
Langue Russe

Le traité d'adhésion de la république de Crimée à la Russie est le texte international signé par la république de Crimée et la fédération de Russie visant à entériner l'annexion à la Russie de la république de Crimée (couvrant la quasi-intégralité de la péninsule de Crimée, y compris Sébastopol), jusqu'alors ukrainienne depuis 1954, une semaine après la déclaration d'indépendance de celle-ci.

Contexte[modifier | modifier le code]

Contenu du traité[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Les résultats du référendum d'autodétermination en Crimée furent contestés par la communauté internationale. Selon le résultat officiel publié par la république sécessionniste, la population se serait prononcée à hauteur de 96,6 % en faveur du rattachement à la Russie. Conformément à ce résultat, le parlement de la Crimée a proclamé unanimement l'indépendance de la péninsule ukrainienne et demandé son rattachement à la Russie le 17 mars 2014[1].

Cependant, les estimations russes, ukrainiennes et internationales diffèrent largement de ce résultat. Ainsi, le , le site web du conseil du président de la fédération de Russie (Совет при Президенте РФ) pour la société civile et les droits de l'homme publie un rapport sur le référendum de Crimée selon lequel « en Crimée, d'après différentes données, 50-60 % des votants ont voté pour rejoindre la Russie, avec un taux de participation total de 30-50 % »[2]. D'après la déclaration sur les ondes de Voices of America de Moustafa Djemilev, chef de file du Mouvement national des Tatars de Crimée, le taux de participation n'a pas été de 82 % mais seulement de 32,4 %[3].

Conséquences et réactions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Crimée demande officiellement son rattachement à la Russie », sur RTS.ch, (consulté le 17 mars 2014)
  2. Rapport publié le 11 mai 2014, disponible en russe sur le site president-sovet.ru.
  3. (ru) Мустафа Джемилев выступил в Совете Безопасности ООН sur le site de Voice of America en russe

Articles connexes[modifier | modifier le code]