Tour de l'Horloge (Évreux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour de l’Horloge
Beffroi
EvreuxTourHorloge2014.JPG
Présentation
Type
Construction
Hauteur
43,90 mètres
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Rue de l'HorlogeVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de Normandie
voir sur la carte de Normandie
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La tour de l'Horloge, aussi nommée le beffroi, est une illustration de tour horloge, située non loin de l'hôtel de ville d'Évreux. Elle a été construite au début du XVe siècle.

Historique[modifier | modifier le code]

Son architecte[modifier | modifier le code]

L'Ébroïcien Pierre Moteau en est l'architecte. L'édifice n'a jamais été qualifié de beffroi dans les sources historiques. La tour de 44 m, forte de 140 marches, a d'abord été désignée sous le nom d'horloge puis de tour de l'Horloge.

Sous la guerre de cents ans (1328-1436)[modifier | modifier le code]

Le rôle de la tour de l'Horloge[modifier | modifier le code]

Avant 1396, une tour de la cathédrale servait de tour de guet aux habitants de la ville, qui y disposaient d'une cloche pour sonner l'alerte. Cette année, la ville se dote d'une première horloge installée dans un bâtiment en bois. Évreux a d'ailleurs été une des premières villes du royaume à posséder une horloge, en 1396[réf. nécessaire].

Le rôle de la bourgeoisie dans sa construction[modifier | modifier le code]

La nature des activités de la bourgeoisie nécessite une autre mesure du temps que celle dominante de l'Église, visant à mieux maîtriser la production et les transactions commerciales. Le temps doit être plus précisément mesuré. La fonction essentielle de la tour de l'Horloge est donc de rythmer la journée de travail en donnant l'heure aux habitants.

En 1403, l'assemblée des bourgeois décide de faire construire une tour avec horloge et cloche. Le chantier commence par la fabrication de la cloche (1406), baptisée " Louyse "[1], du nom de son parrain le dauphin Louis, fils de Charles VI et duc de Guyenne. La construction de la tour est ensuite lancée, près de la porte de Rouen : cet emplacement permet de surveiller la route qui mène à cette ville et par laquelle les Anglais ont souvent mené leurs attaques. Cette tour a été terminée en 1410. Cette année-là, Louyse y est installée.

L'horloge est réalisée par un artisan de Mantes, et commence à sonner les heures en 1412.

Sous Louis XI (1461-1483)[modifier | modifier le code]

En 1464, les habitants de la ville souhaitent reconstruire l'édifice. En 1481, le roi Louis XI envoie le prévôt et 70 archers pour la démolir. L'horloge est conservée et déplacée temporairement dans une église[Laquelle ?], pendant que l'ancienne tour est détruite et reconstruite à partir de 1490. Le gros œuvre est terminé en 1498[2].

À l'époque moderne (1492-1789)[modifier | modifier le code]

En 1656, lors de la Fronde des princes, succédant à celle des parlementaires (contestant la régence d'Anne d'Autriche), un tir d'arquebuse cause des impacts de balle sur la tour de l'Horloge, pour forcer Évreux, fidèle au roi, à capituler[3]

Après 1945[modifier | modifier le code]

Le plan de reconstruction retient sa liaison par un de ses côtés aux bâtiments de la nouvelle rue de l'Horloge (no 8).

Protection[modifier | modifier le code]

La tour de l'Horloge fait l'objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1862[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Cloche », notice no PM27000715, base Palissy, ministère français de la Culture.
  2. Annick Gosse-Kischinewski, Evreux, la légende des pierres, Fromont Glatigny éditeurs, , p. 79-86.
  3. « Le beffroi, ce monument emblématique d’Évreux », sur www.paris-normandie.fr (consulté le )
  4. Notice no PA00099408, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :