Titãs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Titãs
Description de cette image, également commentée ci-après
Titãs en concert en 2012.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau du Brésil Brésil
Genre musical Rock alternatif, post-punk, punk rock, pop rock, new wave
Années actives Depuis 1981
Labels Warner Music Group, Walt Disney/Hollywood, Abril Music, Sony Music, Arsenal Music, Som Livre, Universal Music
Site officiel titas.net
Composition du groupe
Membres Tony Bellotto
Branco Mello
Sérgio Britto
Anciens membres André Jung
Arnaldo Antunes
Nando Reis
Ciro Pessoa
Marcelo Fromer
Charles Gavin
Paulo Miklos

Titãs est un groupe de rock brésilien, originaire de São Paulo. Bien qu'à l'origine orienté pop/rock alternatif, le groupe adopte divers autres styles musicaux en 30 ans, variant de la new wave, du punk rock, du grunge, de la MPB à la musique électronique.

Ils sont l'un des groupes de rock les mieux connus du pays, avec 6,5 millions d'exemplaires vendus en 2005[1] et l'un des plus repris par les groupes brésiliens et internationaux[2]. En 2009, ils remportent le Latin Grammy et l'Imprensa Trophy du meilleur groupe à quatre reprises.

En mai 2014, le groupe sort un nouvel album intitulé Nheengatu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

La majeure partie des membres (à l'exception du guitariste Tony Bellotto[3] et du batteur Charles Gavin[4]) se rencontrent au Colégio Equipe de São Paulo à la fin des années 1970, après leur première performance scénique à leur école en 1981. Leur première formation comprend Arnaldo Antunes (chant), Branco Mello (chant), Marcelo Fromer (guitare rythmique), Nando Reis (basse), Paulo Miklos (saxophone, chant), Sérgio Britto (claviers, chant), Tony Bellotto (guitare solo), Ciro Pessoa (chant) et André Jung (batterie). Le groupe est orienté pop/new wave. En 1984, Pessoa quitte le groupe, incapable d'échanger les performances locales pour les émissions télévisées[5]. Peu après, le groupe signe avec le label WEA pour enregistrer un premier album, Titãs, produit par Pena Schimdt, et comprenant des morceaux vocaux de Pessoas. Sans presqu'aucune publicité et en atteignant difficilement le succès, le groupe engendre son premier succès, le single Sonífera Ilha plus tard enregistrer par Moraes Moreira au chant.

En 1985, avec Charles Gavin en remplacement pour André Jung à la batterie (qui ira au sein de Ira!), leur deuxième album, Televisão, produit par Lulu Santos, comprend des arrangements plus légers que le premier album. Le morceau-titre devient un succès, et l'album est grandement promu. Cependant, les chiffres de vente n'atteignent pas les espérances du groupe[5].

Succès[modifier | modifier le code]

En novembre 1985, Tony Bellotto et Arnaldo Antunes sont appréhendé pour possession d'héroïne[6]. Le groupe doit donc faire faire face à sa première crise, qui a démarré avec les faibles ventes des deux premiers albums[5]. Ces événements impacte aussi le troisième album du groupe, Cabeça dinossauro, sorti en juin 1986, comprend plusieurs morceaux critiquant les institutions publiques (Estado violência et Polícia). Les rythmes heavy metal et punk, accompagnés des paroles agressives et puissantes, caractérisent le groupe dans cette phase.

Jesus não tem dentes no país dos banguelas, sorti à la fin de 1987, continue dans la même veine que le précédent album avec des morceaux comme Nome aos bois, Lugar nenhum et Desordem, mais ajoute des samplers dans des morceaux comme Corações e mentes, Todo mundo quer amor, Comida et Diversão. Après quelques concerts à l'international, le groupe enregistre quelques-uns de ces hits au festival de Montreux et sort Go Back en 1988. Le productur Liminha (ancien membre de Os Mutantes) reste associé au groupe depuis Cabeça dinossauro, et cette association mène à l'enregistrement de Õ Blésq Blom, l'un des productions les plus populaires du groupe à cette période. D'autres morceaux importants incluent Miséria, Flores, O Pulso et 32 dentes.

Le groupe atteint un point décisif dans son histoire avec l'album Tudo ao mesmo tempo agora, qui marque un changement de style musical plus agressif et dur, accompagné de paroles scatologiques. L'album est produit par les membres. Insatisfait de la nouvelle direction prise par le groupe, Antunes part pour une carrière solo, mais continue à écrire occasionnellement pour le groupe[5]. L'album qui suit, Titanomaquia, en 1993, continue dans la même lignée, avec ses instrumentations et paroles agressives, produit par Jack Endino, producteur de groupes comme Nirvana, qui contribue à un style plutôt grunge.

Période Acústico MTV[modifier | modifier le code]

Titãs au Foz do Iguaçu, Paraná, en 2006.

En 1995, le groupe fait une pause pendant un an, durant lequel les membres se consacrent à leurs parcours respectifs[5]. Miklos et Reis sortent leurs premiers albums solo, Paulo Miklos et 12 de Janeiro, respectivement ; Britto et Mello forment Kleiderman ; et Bellotto écrit son premier livre, Bellini e a esfinge. Le groupe revient et publie Domingo à la fin de 1995, suivi par Acústico MTV (MTV Unplugged), leur album le plus à succès, publié en 1997, avec 1,7 millions d'exemplaires vendus. Enregistré live, il est lui-même suivi par Volume dois, modelé de la même manière que leur album unplugged, seulement enregistré en studio.

Le 11 juin 2001, Marcelo Fromer est percuté par une moto[7] à São Paulo et meurt deux jours plus tard de mort cérébrale[8],[9]. Cet événement est un coup dur pour le groupe, qui commencera à enregistrer un nouvel album. A melhor banda de todos os tempos da Última semana est publié à la fin de 2001, et fait de Epitáfio un morceau à succès, et son morceau-titre le premier single.

Le groupe assiste au départ de Nando Reis, qui atteindra le succès en solo[10] : « ma décision de quitter le groupe vient uniquement du fait que je ne partage pas la vision d'avenir avec les autres membres lorsqu'il était question de notre nouvel album à venir », explique-t-il. En 2012, il explique qu'il ne se sentait pas prêt à aller en studio après la mort de son ami et les trois tournées consécutives exténuantes[5].

Le groupe recrute le bassiste Lee Marcucci (de Rádio Táxi) pour jouer sur leur album Como estão vocês?. Alors que l'album sort, le groupe continue à jouer durant ses vingt ans de parcours. En 2005, ils sortent un autre album étiqueté MTV, cette fois sans être acoustique. Le 18 février 2006, Titãs ouvre pour les Rolling Stones lors d'un concert gratuit à Copacabana, Rio de Janeiro, devant 1,5 million de perosnnes[11].

Documentaire et Sacos Plásticos[modifier | modifier le code]

Le groupe publie un documentaire retraçant ses 25 années d'existence. Il comprend 90 minutes d'images collectées depuis les débuts du groupe, dont les temps en studio et les concerts. Il s'intitule Titãs - a vida até Pparece uma festa[12]

Pendant la majeure partie de l'année 2008 et au début de 2009, le groupe enregistre son 13e album, le gagnant des Premios Latino[13] Sacos plásticos. L'album est publié le 3 juin 2009, chez Arsenal Music. Le producteur, Rick Bonadio, avait déjà collaboré avec notamment Fresno et NX Zero[14].

Le premier single issu de l'album s'intitule Antes de você[15] et est diffusé à la radio le 7 mai[16]. Il sert de générique à la telenova Caras e Bocas (sur Rede Globo)[15]. Le second single s'intitule Porque eu sei que é amor, qui est inclus dans Cama de Gato (une telenovela brésilienne qui comprend le morceau Pelo avesso en ouverture, issu de leur album Como Estão Vocês?) et atteint la 16e place du Brasil Hot 100 Airplay[17].

Lors d'un entretien au Jornal da Tarde, Bonadio explique qu'« ils ont talent incroyable. Je ne veux pas juste faire un autre album de Titãs. Je voulais essayer les instruments électroniques et ils ont immédiatement accepté. J'ai ajouté des batteries électroniques, entre autres[18]. »

Départ de Gavin et 30e années[modifier | modifier le code]

Le 12 février 2010, Titãs annonce le départ de Charles Gavin pour des raisons personnelles[19]. Gavin explique plus tard que les tournées épuisantes l'ont menées à partir[20]. Le quatuor continue sa tournée Sacos plásticos avec le batteur Mario Fabre[19]. Fabre a été suggéré par Gavin[21].

En janvier 2012, le groupe annonce une performance en compagnie des anciens membres Arnaldo Antunes, Nando Reis et Charles Gavin[22]. Le concert est une célébration de leur 30 ans de carrière, et est enregistré pour la sortie d'un DVD[22]. Cette réunion prend place le 6 octobre 2012, à São Paulo. Pour la première fois depuis Acústico MTV (1997), les sept premiers membres du groupe se réunissent pour un concert[23].

Titãs Inédito et Nheengatu[modifier | modifier le code]

Titãs en 2013. De gauche à droite : Tony Bellotto, Paulo Miklos, Branco Mello, et Sergio Britto.

En 2013, Titãs joue de nouveaux morceaux pendant leur tournée Titãs Inédito[24],[25]. Ilsannoncent un nouvel album courant mai 2014[25]. Miklos dit de l'album qu'il est plus « agressif, sale et mauvais[25]. » Plus tard, Britto confirme la osortie de l'album pour début mai, et qu'il est encore sans titre[26]. En mars, la radio Globo FM annonce qu'i lsera publié en avril et contiendra 14 morceaux[27].

En février 2016, ils ouvrent en concert pour les Rolling Stones cette fois à l'Estádio do Morumbi de São Paulo, à deux dates différenes[28].

Départ de Miklos et opéra rock[modifier | modifier le code]

Le 11 juillet 2016, le chanteur, guitariste et membre fondateur Paulo Miklos annonce son départ pour se consacrer à des projets personnels. Il est remplacé par le membre de session Beto Lee, fils de la chanteuse de rock brésilienne notoire, Rita Lee[29].

La même année, le groupe annonce un nouvel album pour une probable sortie en 2017. Selon Bellotto, il sera un opéra rock[30] et le groupe entrera en studio dès la mi-2017[31]. Inspiré d'albums comme Quadrophenia de The Who et American Idiot de Green Day, avec plus de 30 morceaux[32], l'opéra rock sera écrit par Hugo Possolo et Marcelo Rubens Paiva[31].

En mai 2018, Mello est diagnostiqué d'une tumeur au larynx, ce qui le force à arrêter ses activités pour trois mois. Il reviendra pour le DVD Doze Flores Amarelas[33].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Paulo Miklos - chant, chœurs, saxophone, mandoline, banjo, harmonica, claviers, basse (1981–2016), guitare acoustique et solo (occasionnellement 1981-2001, à plein temps 2001-2016)
  • Charles Gavin - batterie, percussions (1985–2010)
  • Nando Reis - basse, chant, chœurs, guitare acoustique (1981–2002)
  • Marcelo Fromer - guitare solo/rythmique, guitare acoustique (1981–2001, décédé en 2001)
  • Arnaldo Antunes - chant (1981–1992)
  • André Jung - batterie (1981–1985)
  • Ciro Pessoa - chant, chœurs (1981–1984)

Musiciens de session[modifier | modifier le code]

  • Emerson Villani - guitare solo/rythmique, chœurs (1998, 2001–2007)
  • André Fonseca - guitare solo/rythmique, chœurs (2007–2009)
  • Lee Marcucci - basse (2002–2009, comme remplaçant : depuis 2018)
  • Mario Fabre - batterie (depuis 2010)
  • Beto Lee - guitare solo/rythmique, chœurs (depuis 2016)

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Wikitext.svg
La mise en forme de cette section ne suit pas les recommandations concernant la typographie, les liens internes, etc. (juillet 2018). Découvrez comment la « wikifier ».

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • Titãs (1984)
  • Televisão (1985)
  • Cabeça Dinossauro (1986)
  • Jesus Não Tem Dentes no País dos Banguelas (1987)
  • Õ Blésq Blom (1989)
  • Tudo ao Mesmo Tempo Agora (1991)
  • Titanomaquia (1993)
  • Domingo (1995)
  • Volume Dois (1998)
  • As Dez Mais (1999)
  • A Melhor Banda de Todos os Tempos da Última Semana (2001)
  • Como Estão Vocês? (2003)

Albums live[modifier | modifier le code]

  • Go Back (1988)
  • Acústico MTV Titãs (1997)
  • Sempre Livre Mix - Titãs e Paralamas Juntos ao Vivo (1999)
  • MTV ao vivo Titãs (2005)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Titãs - 84 94 Um (1994)
  • Titãs - 84 94 Dois (1994)
  • Volume Dois (1998)
  • As Dez Mais (1999)
  • E-collection (2000)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) « Vendagem », sur País dos Banguelas (consulté le 2 juin 2015)
  2. (en) Titãs' covers by other artists at País dos Banguelas
  3. (pt) Marcus Preto, « Paulo Miklos », sur Trip (magazine), Trip Editora, .
  4. (pt) Michelotti, Gabriela, Domingão com os Titãs, Grupo Folha, , GR70 p. (lire en ligne), chap. 24651.
  5. a, b, c, d, e et f José Julio do Espírito Santo, « A Festa Parece uma Vida », Rolling Stone Brasil, no 73,‎ (lire en ligne)
  6. (pt) Titãs history at the official website
  7. (pt) José Eduardo Rondon, « Marcelo Fromer, do Titãs, é atropelado em SP e está em estado grave », Folha Online, (consulté le 19 avril 2008)
  8. (pt) « Exames clínicos comprovam morte cerebral do músico Marcelo Fromer », Folha Online, (consulté le 19 avril 2008).
  9. (pt) MARCELO FROMER (03 Dec 1961 - 13 June 2001) - A True Titan - Jack Endino's official website
  10. Marco Antonio Barbosa, « Nando Reis abandona os Titãs », sur Cliquemusic, UOL, (consulté le 28 février 2015)
  11. « Titãs ! Live in Concert ! Brazilian Rock ! », SF Station (consulté le 29 janvier 2009).
  12. (pt) Juliana Alencar, « Documentário sobre os 25 anos dos Titãs resgata história da banda em imagens inéditas », O Globo,‎ (lire en ligne)
  13. (pt) Los ganadores del Latin GRAMMY.
  14. (pt) Raquel Camargo, « Com gravadora nova, Titãs trabalha em seu próximo lançamento », Cifraclub.com, (consulté le 23 octobre 2008).
  15. a et b (pt) « Com novo álbum quase pronto, Titãs anuncia primeiro 'single' », Canal Pop, (consulté le 29 janvier 2009)
  16. (pt) Paola Correa, « "Antes de você" lança nova fase do Titãs », O Diário de S. Paulo (consulté le 8 mai 2009).
  17. (pt) Brasil Hot 100 Airplay.
  18. (pt) Marco Bezzi, « 'Los Hermanos é a banda mais chata que eu já escutei' », Jornal da Tarde, (consulté le 19 février 2009)
  19. a et b Titãs, « Comunicado Titãs », Titãs' official site, (consulté le 12 février 2010).
  20. (pt) André Nascimento, « Titãs: Charles Gavin revela motivos de saída da banda », Whiplash.net, .
  21. (pt) Adriana Del Ré, « Titãs criam crônicas da sociedade atual conduzidas pelo rock pesado », O Estado de S. Paulo, Grupo Estado, (consulté le 22 mai 2014).
  22. a et b (pt) Carlos Eduardo Matos, « 21/01/2012 22h29 - Atualizado em 21/01/2012 22h37 Titãs anunciam show de 30 anos com ex-integrantes no palco », Manaus, G1, (consulté le 22 janvier 2012).
  23. (pt) Pedro Antunes, « "Seria uma estupidez completar 30 anos e não comemorar", diz Branco Mello, do Titãs », Rolling Stone Brasil, (consulté le 21 octobre 2012).
  24. (pt) « Voltar Titãs - Inédito - Metrópolis 15/10/2013 », Metrópolis, TV Cultura, (consulté le 13 novembre 2013)
  25. a, b et c (pt) Kaluan Bernardo, Amado, Miguel et Luz, Camila, « Perdidos entrevista: Paulo Miklos (Titãs) »
  26. (pt) « O rock dos Titãs », Tribuna do Norte, (consulté le 14 février 2014)
  27. (pt) « Titãs vai lançar novo álbum em abril », Globo FM, Organizações Globo (consulté le 11 mars 2014)
  28. (pt) « Titãs, Ultraje a Rigor e Cachorro Grande vão abrir shows dos Stones », sur G1, São Paulo, Grupo Globo, (consulté le 18 février 2016).
  29. (pt) « Paulo Miklos deixa o Titãs, e Beto Lee entra para a banda », sur G1, São Paulo, Grupo Globo, (consulté le 12 juillet 2016)
  30. (pt) « Grupo Titãs prepara ópera de rock com filho de Rita Lee, e ele corrige: 'Ela que é mãe do Beto Lee' »
  31. a et b Lucas Brêda, « Com Beto Lee, Titãs planeja disco de "ópera rock" e tem ajuda de Marcelo Rubens Paiva », Rolling Stone Brasil, Grupo Spring de Comunicação, (consulté le 18 décembre 2016)
  32. (pt) Grupo Folha, « Com apresentação intimista, show dos Titãs terá performances individuais », sur Folha de S.Paulo, (consulté le 25 avril 2017).
  33. (pt) Grupo Globo, « Branco Mello, dos Titãs, tem tumor na laringe e ficará três meses sem fazer shows para tratamento », sur G1, .

Liens externes[modifier | modifier le code]