Thirame

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thirame
Thirame
Identification
Nom UICPA diméthylcarbamothioylsulfanyl N,N-diméthylcarbamodithioate
Synonymes

disulfure de tétraméthylthiurame
disulfure de bis(N,N-diméthylthiocarbamyle
TMTD

No CAS 137-26-8
No EINECS 205-286-2
Code ATC P03AA05
PubChem 5455
SMILES
InChI
Apparence cristaux incolores[1].
Propriétés chimiques
Formule brute C6H12N2S4  [Isomères]
Masse molaire[2] 240,433 ± 0,026 g/mol
C 29,97 %, H 5,03 %, N 11,65 %, S 53,35 %,
Propriétés physiques
fusion 155 à 156 °C[1]
ébullition 129 °C à 2,6 kPa[1]
Solubilité 16,5 mg·l-1 (eau,20 °C)[3]
Masse volumique 1,3 g·cm-3 (solide,20 °C)[3]
d'auto-inflammation 270 °C[3]
Point d’éclair 89 °C (coupelle fermée)[1]
Pression de vapeur saturante 1,73×10-5 mmHg à 25 °C[4]
Thermochimie
ΔfH0solide 40,2 kJ·mol-1[5]
Cp 301,7 J·mol-1·K-1 (solide,25 °C)[5]
PCI -6 525,5 kJ·mol-1[5]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Nocif
Xn
Dangereux pour l’environnement
N



Transport
-
   3077   
SGH[6]
SGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Attention
H302, H315, H317, H319, H332, H373, H410,
Classification du CIRC
Groupe 3 : Inclassable quant à sa cancérogénicité pour l'Homme[7]
Écotoxicologie
DL50 1,25 g·kg-1 (souris, oral)
1 109 mg·kg-1(souris, s.c.)
70 mg·kg-1 (souris, i.p.)[4]
LogP 1,82[1]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le thirame est un fongicide de contact à large spectre. Il agit en bloquant la reproduction des champignons.

Composé de carbamate et de soufre, sa formule chimique est C6H12N2S4.

Toxicité aigüe à mi chemin entre les composés organophosphorés et les organochlorés. Toxique par inhalation. Irritant pour la peau, les yeux, et les voies respiratoires.

Action résiduelle de courte durée dans l'environnement. Toxique pour les abeilles. Dangereux pour les oiseaux, les mammifères.

On l'utilise sur céréales (septoriose, fusariose), soja, colza, pomme et poire (tavelure), pêche (cloque du pêcher), agrumes.

Parfois utilisé comme insecticide, bactéricide, répulsif contre les lapins et les corbeaux.

Règlementation[modifier | modifier le code]

La teneur maximale autorisée en résidus de thirame est de 0,1 mg·kg-1 dans les céréales[8]. Cette valeur correspond au seuil de quantification, ce qui revient à en interdire l'usage.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e THIRAME, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. a, b et c Entrée de « Thiram » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 9 juillet 2009 (JavaScript nécessaire)
  4. a et b (en) « Thiram » sur ChemIDplus, consulté le 9 juillet 2009
  5. a, b et c (en) « Thiram » sur NIST/WebBook, consulté le 9 juillet 2009
  6. Numéro index 006-005-00-4 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  7. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, « Evaluations Globales de la Cancérogénicité pour l'Homme, Groupe 3 : Inclassables quant à leur cancérogénicité pour l'Homme », sur http://monographs.iarc.fr, CIRC,‎ (consulté le 22 août 2009)
  8. « Teneurs maximales en résidus de pesticides admissibles sur et dans les céréales », Arrêté du 17 décembre 2007