The Sphere (World Trade Center)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Sphere
(Große Kugelkaryatide)
TheSphere.jpg
Artiste
Date
Type
Hauteur
762 cm
Localisation
Austin J. Tobin Plaza (WTC) (1971-2001)
Battery Park (2002-2017) Liberty Park (depuis 2017), Drapeau des États-Unis New York (États-Unis)
Propriétaire
Coordonnées

The Sphere (en français : « La sphère »), appelée à l'origine Große Kugelkaryatide (« La Grande cariatide sphérique »), est une grande sculpture métallique créée par le sculpteur allemand Fritz Koenig située au Liberty Park, dans l'arrondissement de Manhattan à New York, aux États-Unis. Elle se trouvait autrefois au milieu de l'Austin J. Tobin Plaza, la place située aux pieds des tours jumelles du World Trade Center, puis dans Battery Park à titre temporaire.

Après avoir été récupérée parmi les décombres des bâtiments du complexe après les attentats du 11 septembre 2001, l'œuvre d'art avait vu son avenir s'obscurcir et avait été notamment démontée.

Six mois après les attaques, à la suite d'un film documentaire sur la sculpture, elle avait été transférée à Battery Park sur une base temporaire, sans aucune réparation, et formellement inaugurée de nouveau avec une flamme éternelle comme un mémorial pour les victimes du 11-Septembre, en attendant le mémorial du World Trade Center. L'œuvre devint ainsi une attraction touristique majeure, due en partie au fait qu'elle ait survécu aux attaques, notamment aux débris résultant des crash aériens et des effondrements consécutifs, avec uniquement quelques bosses et trous dans sa structure.

La sculpture[modifier | modifier le code]

La sculpture, d'une hauteur de 762 cm, est composée de 52 segments de bronze. Fritz Koenig, son concepteur, a estimé qu'il s'agissait pour lui de son « plus grand enfant ». Elle a été assemblée à Brême, en Allemagne, avant d'être livrée à Lower Manhattan[1]. L'œuvre d'art était destinée à symboliser la paix dans le monde par le commerce mondial, et a été placé au centre d'un anneau de fontaines et d'autres touches décoratives conçues par l'architecte du complexe commercial, Minoru Yamasaki, pour imiter la grande mosquée de La Mecque, Masjid al-Haram, dans laquelle La sphère s'élevait à l'endroit de la Kaaba[2].

Mise en place au World Trade Center[modifier | modifier le code]

La sphère de Fritz Koenig, au centre de la place du World Trade Center, en 1979.

L'œuvre a été commandée par le propriétaire du World Trade Center, la Port Authority of New York and New Jersey, en 1966, avant le début des travaux du complexe. Si le choix initial de l'autorité portuaire se portait sur le projet de Henry Moore, celui de Koenig a été choisi après que l'architecte Minoru Yamasaki ait vu une partie de son travail à la galerie Stämpfli à Manhattan.

Koenig a commencé à concevoir la sculpture en 1967, dans sa grange en Bavière, tandis que le World Trade Center commençait à prendre forme ; celle-ci a été terminée quatre ans plus tard, à temps pour l'ouverture des tours. Officiellement intitulé, de l'allemand, Große Kugelkaryatide (« La Grande cariatide sphérique ») par l'artiste, les New-Yorkais la surnomme très vite The Sphere (« La sphère »), plus facile à retenir[1].

La structure tournait sur elle-même une fois toutes les 24 heures, et sa base était devenue un endroit populaire pour déjeuner pour les travailleurs du centre de commerce, les jours où le temps était clément.

Post-11 septembre[modifier | modifier le code]

Un sort incertain[modifier | modifier le code]

Le globe métallique, au milieu des gravats du complexe, quelques jours après les attentats du 11 septembre 2001.

Après les attaques terroristes survenues le 11 septembre 2001 contre le World Trade Center, entraînant l'effondrement complet des deux tours et l'anéantissement total du complexe, lors du déblaiement des gravats, la sculpture a été démontée et envoyée en stockage dans un entrepôt accueillant les débris, près de l'aéroport international John-F.-Kennedy. Son extraction avait été largement couverte par les médias locaux de la zone métropolitaine de New York.

Comme il s'agissait d'un élément mémorable du site des tours jumelles, de nombreuses discussions sont survenues quant à son utilisation comme mémorial, d'autant plus que la sculpture semblait avoir traversé les attaques presque indemne[3].

Le réalisateur allemand Percy Adlon, qui avait auparavant consacré deux films à Fritz Koenig, élabore le documentaire Koenigs Kugel (« La sphère de Koenig ») à un moment où le sort de la sculpture était encore incertain. Dans ce film, l'artiste et le réalisateur visitent le site de Ground Zero, cinq semaines après les attentats, le sculpteur racontant de nouveau l'histoire de sa création. Dans un premier temps, Koenig était opposé à une réinstallation de La sphère, considérant qu'il s'agissait là d'« un beau cadavre »[4].

Utilisation comme mémorial temporaire des attaques[modifier | modifier le code]

La sphère avec sa flamme éternelle à Battery Park.

La sculpture est finalement revenue sur l'île de Manhattan, et le , six mois jour pour jour après les attentats, fut érigée à Battery Park, à proximité du Hope Garden, à quelques centaines de mètres de l'endroit où elle se trouvait autrefois. Fritz Koenig lui-même a supervisé les travaux ; il a fallu quatre ingénieurs et quinze ouvriers métallurgistes pour créer une nouvelle base à l'œuvre. Le maire de la ville, Michael Bloomberg, son prédécesseur, Rudolph Giuliani (en poste au moment des attaques) et d'autres responsables locaux rappelèrent, lors de la cérémonie d'inauguration, qu'elle était désormais destinée à être un mémorial pour les victimes.

Pour Koening, « c'était une sculpture, maintenant c'est un monument », évoquant au passage la façon dont le globe de métal relativement fragile avait survécu au cataclysme. « Elle a maintenant une autre beauté, celle que je n'aurais jamais pu imaginer, elle a sa vie propre - différente de celle que je lui ai donnée. »

À son ancien emplacement de Battery Park, une plaque commémorative annonçait :

« Pendant trois décennies, cette sculpture était sur la place du World Trade Center. Intitulée « La sphère », elle a été conçue par l'artiste Fritz Koenig comme un symbole de paix dans le monde. Elle a été endommagée durant les événements tragiques du 11 septembre 2001, mais reste un symbole d'espoir et de l'esprit indestructible de ce pays. La sphère a été placée ici le 11 mars 2002 en tant que monument commémoratif temporaire pour tous ceux qui ont perdu la vie dans les attaques terroristes contre le World Trade Center.

Cette flamme éternelle a été allumée le 11 septembre 2002, en l'honneur de tous ceux qui ont disparu. Leur esprit et leur sacrifice ne sera jamais oublié[5],[Note 1]. »

Une pétition en ligne, initiée par les familles de victimes du 11-Septembre, réclamant le retour de la Sphère sur son lieu d'origine, et donc le mémorial sur l'ancien site du World Trade Center, avait récolté des milliers de signatures en 2011[6]. Mais les représentants du mémorial ont annoncé qu'ils ne voulaient voir aucun artefact des attentats encombrer les 8 hectares du Memorial Plaza, autour des deux bassins rappelant les Twin Towers. Malgré tout, Liberty Park ne faisant pas partie du site du mémorial, La sphère pouvait à terme s'y trouver[7],[8].

Déménagement à Liberty Park[modifier | modifier le code]

Le Liberty Park, au sud du mémorial et jouxtant le nouveau WTC 5, lieu d'aménagement de l'œuvre de Koenig.

Après des années de débat, et peu de temps après l'ouverture du Liberty Park en Juin 2016, la sculpture est finalement réexpédiée au niveau du site du World Trade Center le soir du 16 août 2017, emplacement qu'elle avait occupé naguère, il y'a presque 16 années de cela. La Port Authority of New York and New Jersey se chargea du transfert.[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [Traduction de l'inscription originale] : « For three decades, this sculpture stood in the plaza of the World Trade Center. Entitled "The Sphere", it was conceived by artist Fritz Koenig as a symbol of world peace. It was damaged during the tragic events of September 11, 2001, but endures as an icon of hope and the indestructible spirit of this country. The Sphere was placed here on March 11, 2002 as a temporary memorial to all who lost their lives in the terrorist attacks at the World Trade Center. This eternal flame was ignited on September 11, 2002 in honor of all those that were lost. Their spirit and sacrifice will never be forgotten. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Percy Adlon, « Koenig’s Sphere », sur Percyadlon.com
  2. (en) Laurie Kerr, « The Mosque to Commerce: Bin Laden's special complaint with the World Trade Center », sur Slate.com,
  3. (en) Robert Kolker, « The Grief Police; No one says the 9/11 families aren't entitled to their pain. But should a small handful of them have the power to reshape ground zero? » dans New York Magazine, 28 novembre 2005
  4. (en) Percy Adlon, « Koenig's Sphere: The German Sculptor Fritz Koenig at Ground Zero » dans Bayerischer Rundfunk, le 15 décembre 2001
  5. (en) Scandblue, « Memorial Plaque at Battery Park, beneath "The Sphere" Sculpture, now a Temporary Memorial », sur Flickr.com,
  6. (en) Peter Haskell, « Effort Underway To Return Iconic Sphere Sculpture To World Trade Center », sur NewYork.CBSlocal.com,
  7. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées 9/11 Family Members Start Petition to Save World Trade Center Sphere
  8. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées World Trade Center Sphere's Uncertain Fate Worries 9/11 Families
  9. (en) « World Trade Center’s Liberty Park is now home to iconic ‘Sphere’ sculpture », ny.curbed.com, New York,‎ (lire en ligne).