Larry Silverstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Larry Silverstein
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (86 ans)
BrooklynVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Le nouveau 7 World Trade Center, construit entre 2002 et 2006.

Larry A. Silverstein (né le 30 mai 1931 à New York) est un milliardaire américain et investisseur dans l'immobilier. La société qu'il dirige se nomme Silverstein Properties. Cet homme d'affaires est également membre du comité de direction de l'université de New York. Silverstein était le loueur (leasing) des bureaux du World Trade Center qui fut détruit lors des attentats du 11 septembre 2001. Il participe actuellement au projet de reconstruction.

Débuts[modifier | modifier le code]

Larry Silverstein est diplômé de l'université de New York depuis 1952. Il se maria en 1956 avec une dénommée Klara avec qui il eut trois enfants (Lisa, Roger et Sharon). Il suivit également une formation à l'école de droit de Brooklyn.

Silverstein s'impliqua dans l'immobilier avec son père Harry G. Silverstein et son beau-frère Bernard Mendik en achetant des immeubles à Manhattan. En 1957, ils fondèrent la société Silverstein Properties en achetant leur premier immeuble. Mendik et Silverstein continuèrent l'affaire après le décès du père de Larry en 1966. En 1977, Mendik divorça de sa femme Annette Mendik Silverstein, ce qui fit également exploser leur partenariat dans la société[1]. Mendik était toutefois déjà en désaccord avec son partenaire car sa stratégie était d'acheter des immeubles alors que Larry souhaitait les faire construire[2].

Leasing du World Trade Center[modifier | modifier le code]

7 World Trade Center[modifier | modifier le code]

L'ancien immeuble n°7.

En 1980, Larry Silverstein gagna le droit des autorités portuaires de New York et du New Jersey de faire le leasing et de développer la dernière parcelle libre d'un terrain en construisant le 7 World Trade Center.

World Trade Center[modifier | modifier le code]

Article détaillé : World Trade Center.

Durant les années 1990, New York souffrait des effets du krach d'octobre 1987 ce qui créait une énorme disponibilité des bureaux dans les immeubles de la ville. George E. Pataki devint le gouverneur de L'État de New York en 1995 grâce à sa campagne basée sur la diminution des dépenses qui était basée en partie sur la revente du complexe d'immeubles World Trade Center. La vente semblant trop compliquée, les autorités portuaires de New York et du New Jersey décidèrent de réaliser un leasing d'une durée de 99 ans[3]. En janvier 2001, Silverstein avec la compagnie Westfield America, firent une offre de 3,2 milliards de dollars pour le leasing du World Trade Center. Vornado Realty aidé de Boston Properties et de Brookfield Properties surenchérirent l'offre de 50 millions de dollars. Plus tard, Vornado se retira et l'offre de Silverstein fut acceptée le soit sept semaines avant les attentats du 11 septembre 2001. C'était la première fois dans son histoire de 31 ans que le complexe changea de direction.

Description du contrat dans un communiqué de presse du 24 juillet 2001 :

« Silverstein Properties, Inc., et Westfield America, Inc. vont faire le leasing des tours jumelles et d'autres parties du complexe pour approximativement 3,2 milliards de dollars – La plus grosse vente d'immobilier de la ville et la plus grande privatisation dans l'histoire de la ville[4]. »

L'accord s'applique aux WorldTrade center I, II, IV et V et à environ 425 000 pieds2 de surface de bureaux. Silverstein n'investit que 14 millions de ses fonds personnels[5]. Il se donna également le droit de reconstruire les structures des immeubles au cas où celles-ci seraient détruites[6].

Autres projets[modifier | modifier le code]

En 1978, Silverstein possédait cinq immeubles sur la Cinquième avenue de New York, comme le 44 Wall Street mais également un centre commercial à Stamford (Connecticut)[1]. En 1980, il fit reconstruire le building de 120 Wall Street qui datait de 1930. La même année, il rénova l'immeuble du 11 West 42nd Street et acquit le leasing du Equitable Building au 120 Broadway. Il fut également impliqué dans le développement du projet Ronald Reagan Building à Washington DC.

D'autres immeubles :

  • One River Place (42nd Street West de la Onzième Avenue)
  • Two River Place
  • 529 Cinquième Avenue
  • 570 Septième Avenue

En novembre 2006, Silverstein accepta d'acheter à Moody's un building situé au 99 Church Street pour un montant de 170 millions de dollars[7]. Moody's devrait déménager son QG au 7 World Trade Center en 2007. Le building au 99 Church Street date de 1951 et dispose d'une surface de bureaux de 441 000 pieds2[8]. Le bâtiment devrait servir pour des bureaux mais aussi pour des appartements[8].

Conséquences des attaques terroristes du 11 septembre 2001[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Attentats du 11 septembre 2001.

Tensions avec les assureurs[modifier | modifier le code]

Silverstein a pris une assurance pour le leasing de 99 ans du World Trade Center. Suite aux attentats, il désirait recevoir le paiement pour la destruction des trois immeubles. Les nombreux assureurs disaient qu'il s'agissait d'un seul accident. Or un simple sinistre impliquait un remboursement de 3,55 milliards de dollars alors qu'un double signifiait un remboursement de 7,1 milliards de dollars. Une procédure judiciaire fut donc lancée contre les assureurs. Le , un jury fédéral remit un verdict en faveur de Silverstein en lui donnant un montant supplémentaire de 1,1 milliard de neuf assureurs en déclarant qu'il s'agissait d'un double sinistre[9] bien qu'un jury avait été favorable aux assureurs le [10]. En , la cour d'appel américaine rendit son verdict qui disait qu'il s'agissait d'un unique sinistre. La cour d'appel leva également la décision précédente de justice qui donnait raison à Silverstein[11]. Finalement, Silverstein reçut près de 4,65 milliards de dollars en dédommagement[12]. Il prévoit de dépenser cette somme dans la construction des nouvelles tours[13].

Le leasing de Silverstein auprès des autorités portuaires de New York et du New Jersey l'oblige à rembourser annuellement 102 millions de dollars[14].

Le nouveau World Trade Center[modifier | modifier le code]

Silverstein qui est l'actuel détenteur des droits de reconstruction du World Trade Center de New York, a annoncé publiquement la sélection de trois architectes parmi les plus renommés (Norman Foster, Fumihiko Maki, et Jean Nouvel[15]) pour concevoir trois des cinq tours issues du projet de définition de l’architecte Daniel Libeskind initialement retenu à l’issue d’une consultation internationale. En 2006, il annonça que le nouveau World Trade Center (Freedom Tower) serait reconstruit en 2012.

Fumihiko Maki et Norman Foster se caractérisent par une architecture rigoureuse, et pour ce dernier à de véritables mégastructures, comme pour le pont viaduc de Millau. Jean Nouvel, auteur dans les années 1990 du projet de la Tour sans Fin, une des premières réinventions contemporaines du gratte-ciel, a terminé en 2004 une tour à Barcelone du nom de Tour Agbar.

Le choix de ces signatures reconnues de l’architecture peut laisser à penser à une prise de distance possible vis-à-vis du projet de définition conçu par l’architecte Daniel Libeskind[16].

Silverstein garderait actuellement les droits pour les tours II, III et IV. La Freedom Tower (ou tour no 1) et la tour V seront propriété des autorités portuaires de New York et du New Jersey[17].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Silverstein Properties, Inc. - Company History », sur Fundinguniverse.com.
  2. (en) Sandra Salmans, « Putting together city's biggest apartment deal », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  3. (en) Paul Goldberger, Up From Ground Zero, New York, Random House, (ISBN 1-4000-6017-6), p. 28.
  4. (en) « Governor Pataki, Acting Governor Difrancesco Laud Historic Port Authority Agreement To Privatize World Trade Center », communiqué de presse des autorités portuaires de New York et du New Jersey, 24 juillet 2001.
  5. (en) Alison Frankel, « Double Indemnity: Was the WTC disaster one incident or two? », The American Lawyer,‎ (lire en ligne).
  6. (en) Paul Goldberger, « Groundwork: How the future of Ground Zero is being resolved », The New York York,‎ (lire en ligne).
  7. (en) Diane Hess, « Moody's to sell headquarters to Silverstein », sur Crain's New York Business, 21 novembre 2006.
  8. a et b (en) « In Brief », Newsday,‎ .
  9. (en) Dean Starkman, « Jury Rules for Silverstein on Trade Center Insurance », The Wall Street Journal,‎ , A11.
  10. (en) Dean Starkman, « Jury's Decision Leaves Rebuilding of World Trade Center in Turmoil », The Wall Street Journal,‎ , A1.
  11. (en) Mark Hamblett, « Circuit Resolves Distribution Of 9/11 Insurance Proceeds », New York Law Journal,‎ (lire en ligne).
  12. (en) « Charges Of Greed Surface Following Breakdown Of WTC Talks », sur le site de NY1 News, 15 mars 2006
  13. (en) Josh Rogers, « 4.65 billion reasons why I should rebuild », Downtown Express, vol. 18, no 35,‎ (lire en ligne).
  14. (en) « Comprehensive Annual Financial Report For the Year Ended December 31, 2001 », autorités portuaires de New York et du New Jersey, 23 avril 2002.
  15. qui n’avait pas participé à la consultation initiale
  16. (en) Mark Egan et Joan Gralla, « Architects in New York unveil new Freedom Tower », Reuters, 29 juin 2006 : « Developer Larry Silverstein, who leased the World Trade Centre shortly before September 11, told reporters that if everything now goes according to plan, "By 2012 we should have a completely rebuilt World Trade Centre more magnificent, more spectacular than it ever was". ».
  17. (en) Nicole Gelinas, « Freeing Us from Freedom Tower », sur le site de City Journal, 21 septembre 2006.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]