The Germs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Germs
Description de cette image, également commentée ci-après

The Germs au Sala Boite à Madrid, en 2009.

Informations générales
Surnom Sophistifuck and the Revlon Spam Queens
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Punk rock, punk hardcore
Années actives 19771980, 20052009, 2013
Labels Slash Records, What? Records; Mohawk/Bomp! Records
Composition du groupe
Anciens membres Darby Crash (†)
Pat Smear
Michelle Baer
Dinky (Diana Grant)
Lorna Doom
Dottie Danger (Belinda Carlisle)
Donna Rhia (Becky Barton)
David Winogrond
Cliff Hanger
D. J. Bonebrake
Nicky Beat
Don Bolles
Rob Henley
Shane West
Charlotte Caffey

The Germs, ou tout simplement les Germs, est un groupe de punk rock américain, originaire de Los Angeles, en Californie. La formation principale se composait du chanteur Darby Crash, du guitariste Pat Smear, du bassiste Lorna Doom et du batteur Don Bolles. Ils publient leur album studio, (GI) en 1979, produit par Joan Jett.

Biographie[modifier | modifier le code]

Première période (1977–1980)[modifier | modifier le code]

En 1977, deux amis, Paul Beahm, alias Darby Crash, et Georg Ruthenberg, alias Pat Smear, décident de monter un groupe. Ils s'entourent de Belinda Carlisle alias Dottie Danger et de Lorna Doom à la basse. Le groupe ne tarde pas et sort un premier album live Forming/Sexboy suivi de Lexicon Devil, un premier EP. Le groupe sort son premier album sur le label Slash Records durant l'année 1979, Germs Incognito plus connu sous le nom de (GI). L'album est produit par Joan Jett et connaît un bon succès. Il sera suivi d'un second album live. À la suite d'une première séparation, The Germs se reforme pour un ultime concert le au cours duquel Darby Crash annonce sa fin prochaine.

Darby Crash se suicide par overdose d'héroïne le 7 décembre 1980 à l'âge de 22 ans[1]. Sa mort, largement éclipsée par l'assassinat de John Lennon le lendemain, met fin momentanément à l'existence du groupe. Après The Germs, Smear joue avec Nina Hagen[réf. nécessaire], Nirvana et les Foo Fighters. Sous le nom de Belinda Carlisle, Dottie Danger forme The Go-Go's puis a entamé une carrière solo.

Deuxième période (2005–2009)[modifier | modifier le code]

Le groupe s'est reformé en 2005 avec Don Bolles et Shane West en tant que nouveaux membres mais sans Belinda Carlisle. Ils jouent au Warped Tour en 2006 et tournent localement aux États-Unis pendant l'été, et encore une fois en 2007. Ils jouent encore au Warped Tour à l'édition 2008, sur le Vans Old School Stage[2].

En juillet 2009, Bolles annonce un coffret CD d'anciennes chansons réenregistrées intitulé Lest We Forget: The Sounds of the Germs[3]. Le groupe réarrangera des chansons issues de l'album live Germicide et des sessions Cruising. Les enregistrements live seront effectués pour le reste du coffret que Bolles espère voir sortir en 2010[3]. Deux chansons, Out of Time et Beyond Hurt – Beyond Help, seront à l'origine écrites par Crash (avant sa mort) et Smear, mais ne seront jamais enregistrées. Les chansons sont enregistrées avec West au chant[4]. Cependant, West quitte les Germs en 2009.

En décembre 2013, Charlotte Caffey (des Go-Go's) joue de la basse pour un concert à la mémoire de Bill Bartell. Le groupe se sépare définitivement cette même année[5],[6].

Membres[modifier | modifier le code]

Derniers membres[modifier | modifier le code]

  • Pat Smear (Georg Ruthenberg) – guitare, chant (1977–1980, 2005–2009, 2013)
  • Lorna Doom (Teresa Ryan) – basse (1977–1980, 2005–2009)
  • Don Bolles – batterie (1978–1980, 2005-2009, 2013)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Darby Crash (Jan Paul Beahm) – chant (1977–1980, décédé en 1980)
  • Michelle Baer – batterie (1977)
  • Dinky (a.k.a. Diana Grant) – basse (1977)
  • Belinda Carlisle (Dottie Danger) – batterie (1977)
  • Donna Rhia (a.k.a. Becky Barton) – batterie (1977)
  • David Winogrond – batterie (1977)
  • Cliff Hanger – batterie (1977-1978)
  • D. J. Bonebrake – batterie (1978)
  • Nicky Beat (Nickey Alexander) - batterie (1978)
  • Rob Henley – batterie (1980)
  • Shane West – chant (2005–2009)
  • Charlotte Caffey – basse (2013)

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Forming/Sexboy (7" live)
  • 1978 : Lexicon Devil (7" EP)
  • 1979 : (GI)
  • 1980 : The Decline of Western Civilization Soundtrack (live tracks) (album live)
  • 1981 : What We Do Is Secret (EP)
  • 1981 : Live At The Whisky, First Show Ever
  • 1985 : Germicide
  • 1993 : Germs (MIA) - The Complete Anthology (compilation)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Watt and Mascis on Germs tribute » (consulté le 2 août 2016).
  2. (en) « Germs Bassist Lorna Doom on Movie About Her Band: "It's a Good Crazy" », The Riverfront Times, (consulté le 4 juillet 2016).
  3. a et b (en) Riot Fest, « The Germs », sur Circle Two, .
  4. (en) Jason MacNeil, « Billy Corgan's Label Releasing New Germs, Strawberry Alarm Clock Material », CHARTattack, (consulté le 29 juin 2012).
  5. Parish Matt, « Spreading Germs: No act: Shane West enjoys fronting veteran hardcore band », (consulté le 2 août 2016)
  6. (en) Harrington Richard, « A Punk Legacy Takes New Form », The Washington Post, (consulté le 2 août 2016).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Brendan Mullen ; et al. (2002). Lexicon Devil: The Fast Times and Short Life of Darby Crash and the Germs. Feral House. (ISBN 9780922915705).

Liens externes[modifier | modifier le code]