Terre battue (bâtiment)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue rapprochée d'un sol en terre battue. (Photo prise le 21 octobre 2008)
Japon: Ancienne maison familiale Suzuki, dont le sol est en terre battue. (Photo prise le 29 août 2015)

La terre battue est un type de sol préparé avant la construction d'un bâtiment.

La réalisation des sols des maisons ou bâtiments publics se fait de trois manières principales selon le taux d'argile dans la terre crue.

  • S'il y a un taux moyen[évasif] d'argile la terre est humidifiée jusqu'à devenir une boue épaisse qui est étalée. Le séchage doit se faire lentement.
  • S'il y a un fort taux d'argile, la terre est utilisée telle que retirée du sol – 7 à 10 % d'humidité – et compactée par foulement aux pieds, au pisoir ou au fouloir pneumatique.
  • S'il y a un faible taux d'argile on rajoute de la paille ou du foin et de fiente ou de la bouse (torchis).

La batte était anciennement, un maillet plat et ferré ou non, emmanché obliquement, dont on se servait pour battre le ciment, les aires de granges, etc. (dans Morisot J.M., Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment, Carilian, 1814. Lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]