Te deum pour un massacre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Te Deum pour un massacre est un jeu de rôle historique français de Jean-Philippe Jaworski publié par les éditions du Matagot en 2005 après une première version amateure sur Internet. Le jeu fut réédité en septembre 2010 dans une édition remaniée et enrichie. Le jeu a pour toile de fond les guerres de religion en France au XVIe siècle.

Le titre du jeu se réfère au massacre de la Saint-Barthélémy et au Te Deum que fit célébrer le pape Grégoire XIII en apprenant les faits.

Le jeu[modifier | modifier le code]

Les personnages[modifier | modifier le code]

Les personnages qu'incarnent les joueurs vont du mendiant roturier à la courtisane noble. La création se fait en répondant à un questionnaire qui retrace le parcours de la naissance jusqu'au moment de l'aventure.[1]

Le système de jeu[modifier | modifier le code]

Les personnages sont définies par 6 caractéristiques (savoir, sensibilité, entregent, puissance, complexion et adresse) dont le score détermine le nombre de faces du (4, 6, 8, 10, 12 ou 20) associé à cette caractéristique. À chaque caractéristique correspond un certain nombre de compétences (baratin, escalade, arquebusade, etc.) qui ajoutent un modificateur au dé. Lorsqu'une action dont l'issue est incertaine est entreprise par un personnage, le joueur doit réaliser un test de caractéristique avec la compétence adéquate. Si le résultat est supérieur à un seuil de difficulté fixé par le maitre du jeu alors l'action est réussie. Lors d'une opposition (lors d'un combat par exemple) le seuil de difficulté est remplacé par le score de l'adversaire.[2]

Les lancer de dé lors de test de compétence sont ouverts : si le résultat du dé est sa valeur maximal (6 pour un dé à 6 faces par exemple) alors le joueur peut relancer ce dé et l'ajouter à son score. Ceci permet d'obtenir des scores très élevés. À l'inverse, si le résultat du dé est sa valeur minimal, le joueur lance un dé négatif qu'il soustrait au score qu'il avait obtenu.

Si le résultat du test correspond au double du seuil de difficulté une réussite critique se produit. Si le résultat du test est négatif un échec critique se produit. Dans les deux cas, quelque chose d'extraordinaire se produit et le personnage gagne un point d'expérience.

Chaque personnage débute avec une grâce, quelque chose d'extraordinaire qui le distingue du commun des mortels (comme l'ambidextrie).

Les points d'expériences sont utilisés pour faire progresser le personnage. Ils permettent d'augmenter le niveau de dé d'une caractéristique, le score d'une compétence et d'acheter des grâces supplémentaires.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Te deum pour un massacre 2e édition, coffret des deux livres de base
  • Le Boutefeu Imprimé - Numéro 1, aide de jeu et scénarios
  • Le Boutefeu Imprimé - Numéro 2, aide de jeu et scénarios
  • Les deux reines, aide de jeu et scénarios sur l'Angleterre et l'Écosse de l'époque
  • Les deux reines - Volume 2, aide de jeu et scénarios sur l'Angleterre et l'Irlande de l'époque
  • Trois Meschantes Affaires, aide de jeu et scénarios

Récompenses[modifier | modifier le code]

Te Deum pour un massacre a reçu le prix Grog d'Argent 2011, décerné par le Guide du Rôliste Galactique[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Philippe Jaworski, Te deum pour un massacre Livre 2, Matagot, , 540 p. (ISBN 9782916323121), p. Chapitre 3
  2. Jean-Philippe Jaworski, Te deum pour un massacre Livre 2, Matagot, , 540 p. (ISBN 9782916323121), p. Chapitre 2
  3. Lauréat du Grog d'or 2011, page du site du Guide du rôliste galactique. Page consultée le 26 décembre 2018.