Tchaghataï (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tchaghataï
Période XVe – XXe siècles
Pays Asie centrale
Typologie SOV
Classification par famille
Codes de langue
IETF chg
ISO 639-2 chg
ISO 639-3 chg
Étendue Langue individuelle
Type Langue éteinte
Glottolog chag1247

Le tchaghataï ou djaghataï (Jağatāy ; ouzbek : چەغەتاي Chag'atoy ; ouïghour : چاغاتاي Chāghātāy ; turc : Çağatayca) est une langue turque ancienne, nommée d'après le prince Djaghataï, deuxième fils de Gengis Khan et de son épouse principale Börte et parlée au Moyen Âge dans le khanat de Djaghataï, englobant l'Asie centrale, où régnèrent les descendants de ce prince.

Langue littéraire[modifier | modifier le code]

Le tchaghataï, proche de l'ouzbek et du ouïghour actuels, à l'origine langue administrative (1400-1920), servit de langue littéraire au XVe siècle en Asie centrale.

C'est aussi la langue de Musa Sayrami (1836-1917), historien, romancier, Tārīkh-i amniyya et Tārīkh-i ḥamīdi.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]