Tatsuya Egawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Tatsuya Egawa

江川・達也

Naissance
Nationalité japonaise
Auteur

Œuvres principales

Be Free!

Tatsuya Egawa (江川・達也, Egawa Tatsuya?) est un dessinateur de manga japonais. Il est né le (55 ans) à Nagoya dans la préfecture d'Aichi, au Japon.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'auteur obtient un diplôme d'études supérieures en mathématiques appliquées avant d'enseigner cinq mois à l'université. Puis il quitte le monde de l'enseignement pour celui du manga.

Il sera l'assistant de Hiroshi Motomiya pendant quatre mois. Il prit comme assistant Kōsuke Fujishima[réf. nécessaire].

Ses œuvres peuvent contenir des passages érotiques (ou pornographiques). Il réalisera également un film live pornographique[1] Akogare no Katei-Kyoshi.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • 1984 - 1988 : Be Free!, pré-publié dans le magazine Morning à partir de 1984 (avec l'aide son assistant Kōsuke Fujishima) puis sorti en douze volumes.
  • 1988 - 1992 : Talulu le magicien, pré-publié dans le magazine Shonen Jump avant de paraître en vingt-et-un volumes
  • 1992 - 1997 : Golden Boy, pré-publié dans le magazine Super Jump avant de paraître en dix volumes
  • 1993 - 2000 : Tokyo Daigaku Monogatari, pré-publié dans le magazine Weekly Big Comic Spirits avant de paraître en trente-quatre volumes
  • 1995 : Take-chan to Papa, pré-publié dans le magazine Mamanga
  • 1996 - 1997 : Happy Boy, en trois volumes
  • 1998 - 2000 : Deadman, pré-publié dans le magazine Biweekly Manga Allman
  • 1998 - 2001 : Last Man, en douze volumes
  • 2001 - en cours : Nichiro Sensō Monogatari, pré-publié dans le magazine Weekly Big Comic Spirits
  • 2002 : One Zero Nine, pré-publié dans le magazine Young Jump avant de paraître en quatre volumes
  • 2003 : Yapou, bétail humain (adaptation en manga de l'œuvre de Shōzō Numa)
  • 2010 : Golden Boy II, suite du premier manga créé en 1992, seuls deux tomes ont été créés.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en+de+fr+ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi »,‎ , 576 p., 19,6 cm × 24,9 cm, broché (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 120-123
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)

Liens externes[modifier | modifier le code]