Syndicat intercommunal de gestion informatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sigi (homonymie).

SIGI
Situation
Région Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Création 1982
Type Syndicat intercommunal
Domaine Gestion des systèmes informatiques des communes luxembourgeoises
Siège Contern (Sandweiler)
Coordonnées 49° 35′ 43″ N, 6° 13′ 06″ E
Langue Français, luxembourgeois
Organisation
Membres 101 communes
Président Yves Wengler (lb)
1er vice-président Nico Jacobs
2e vice-présidente Josiane Di Bartolomeo-Ries

Site web www.sigi.lu

Géolocalisation sur la carte : Luxembourg

(Voir situation sur carte : Luxembourg)
SIGI

Géolocalisation sur la carte : Canton de Luxembourg

(Voir situation sur carte : Canton de Luxembourg)
SIGI

Le Syndicat intercommunal de gestion informatique, abrégé en SIGI, est un syndicat intercommunal luxembourgeois qui développe des services informatiques pour assister ses communes membres dans leurs tâches quotidiennes qui regroupe la quasi-totalité des communes du grand-duché, à l'exception de Luxembourg.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le SIGI est créé par l'arrêté grand-ducal du 31 mars 1982[1]. L'objectif initial est de doter la ville d'Esch-sur-Alzette d'un réseau informatique ; le syndicat est créé avec les communes de Remich et Wiltz, rejointes deux ans plus tard, en 1984 par 44 autres communes[2].

Le premier siège du SIGI était un appartement au Val Saint-André, aménagé de façon sommaire ; le siège est déplacé en 1987 dans des locaux adaptés[2].

Fin 2010/début 2011, il met en en place dans les communes pilotes de dudelange et Hesperange macommune.lu, un portail destiné aux citoyens afin qu'ils puissent télécharger ou remplir et signer des documents administratifs tels que des permis de construire ou l'historique de sa consommation d'eau[2],[3].

Le SIGI compte 94 communes membres en 2012[2] puis 100 communes l'année suivante (sur les 106 que comptait le pays à cette époque)[4].

Le syndicat[modifier | modifier le code]

Missions[modifier | modifier le code]

L'objet et les missions du SIGI sont définis par les statuts du 31 mars 1982[1]. Le SIGI accompagne les communes membres luxembourgeoises, une cinquantaine de syndicats intercommunaux, les offices sociaux des communes et les maisons relais et collabore ainsi avec l'entièreté des communes du pays et avec différents ministères. Par exemple, le SIGI assure la gestion de près de 80 sites internet communaux[1].

Territoire[modifier | modifier le code]

En 2019, le SIGI regroupe 101 des 102 communes du Luxembourg ; la seule commune non-membre est la capitale Luxembourg qui dispose de son propre service informatique[1],[5].

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège du SIGI est situé rue de l'Étang à Contern, commune de Sandweiler[1]. Une antenne nommée SIGI Nord est implantée sur Lisseneck à Hoscheid, commune de Parc Hosingen, et a pour but de s'occuper des communes du nord du pays[1].

Bureau et comité[modifier | modifier le code]

L'administration du syndicat est assurée par trois organes, plus le président[6] :

  • Le comité, constitué de 47 délégués représentant une commune ou une circonscription ;
  • Le bureau, constitué de sept membres dont le président ; en dehors de ce dernier, deux membres portent le titre de vice-président ;
  • Le comité de direction, constitué de sept membres.

Présidence[modifier | modifier le code]

Liste des présidents du SIGI
Période Identité Étiquette Qualité
  En cours Yves Wengler (lb)    

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « À propos du SIGI », sur http://www.sigi.lu (consulté le 20 janvier 2019)
  2. a b c et d « Le SIGI, 30 ans d’histoire d’informatique communale », sur https://www.itnation.lu, (consulté le 3 février 2019)
  3. « Franc succès pour le portail citoyen, macommune.lu », sur https://www.itnation.lu, (consulté le 3 février 2019)
  4. « Le SIGI : 100 communes membres à travers le pays », sur https://www.itnation.lu, (consulté le 3 février 2019)
  5. « Accusé de détournements, le SIGI se défend », sur http://www.lessentiel.lu, (consulté le 3 février 2019)
  6. « Organisation », sur http://www.sigi.lu (consulté le 20 janvier 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]