Sur la trace de la chouette d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sur la trace de la chouette d'or (marque déposée) est un jeu de sagacité organisé sous la forme d'une chasse au trésor par Max Valentin. Lancée en 1993, elle n'a pas été résolue à ce jour. Les « chercheurs de chouette » sont habituellement appelés des « chouetteurs ».

Lancement et histoire[modifier | modifier le code]

C’est à la fin des 1970 que Régis Hauser, allias Max Valentin, consultant en marketing et spécialiste de la communication, a l’idée d’un jeu de piste. Le projet se concrétisera réellement dix ans plus tard, lors d’une conversation avec l’artiste Michel Becker.

Max Valentin élabore les énigmes, tandis que l’artiste est chargé de la conception du trésor et des peintures qui illustrent les énigmes. Étant un descendant des Chouans, il opte pour leur symbole, la chouette.

Dans la nuit du 23 au 24 avril 1993, Max Valentin enterre un coffret contenant une chouette en bronze. Personne d’autre que lui ne connaît l’emplacement de la chouette en bronze, qui sert à récupérer la véritable chouette en métaux précieux.

La chasse est véritablement lancée après la publication du livre d’énigme Sur la trace de la chouette d’or, le 15 mai 1993.

Après la parution du livre, qui est publié à 50 000 exemplaires, un serveur Minitel est mis en place. Ainsi, Max Valentin répond directement aux « chouetteurs » qui lui posent des questions, jusqu’en 2001, à la fermeture du service.

En mars 2009, la véritable statuette est restituée aux organisateurs après la liquidation judiciaire de la maison d’édition qui publiait le livre d’énigmes. Cette information va interpeller les chasseurs de trésors, qui n’étaient pas au courant que la chouette était saisie depuis plusieurs années. Ainsi, si une personne avait trouvé la réplique en bronze, elle n’aurait pas pu récupérer le véritable prix.

Dans la nuit du 23 au 24 avril 2009, Max Valentin meurt, seize ans après avoir enfoui la réplique de la chouette d’or. Il laisse une enveloppe cachetée indiquant l’emplacement du trésor à ses héritiers, qui vont la mettre dans les mains d’un huissier de justice, n’étant pas vraiment impliqués dans la chasse.

En juin 2014, les chouetteurs se rendent compte que la fameuse statuette est mise en vente aux enchères par Michel Becker. Pour lui, le jeu est terminé depuis la mort de Max Valentin. Il estime que personne ne peut prouver que la contremarque est encore enterrée. Cependant, la vente est annulée ; la chouette d’or étant encore en jeu, le potentiel acheteur aurait été obligé de l’échanger contre la réplique en bronze si un vainqueur se présentait.

Michel Becker est assigné en justice par une association de chouetteurs mais il sera finalement reconnu propriétaire de l’œuvre jusqu’à ce qu’un vainqueur se présente à lui.

Durée[modifier | modifier le code]

Lancée le , c'est à ce jour la chasse au trésor française ayant la plus grande longévité. À l'origine, son concepteur affirmait l'avoir « programmé » pour une période de huit à quatorze mois[1]. À titre de comparaison, une chasse britannique intitulée Quest : A Zetetic Treasure Hunt a duré treize ans et sept mois ( - )[2].

Fonctionnement du jeu[modifier | modifier le code]

Pour l'emporter, il faut résoudre onze énigmes publiées dans un ouvrage d'une quarantaine de pages (réédité à trois reprises, en 1993[3] et 1994[4] et 1997)[5]. Ce livre vendu à environ 70 000 exemplaires[6] est aujourd'hui épuisé chez ses éditeurs successifs, mais est néanmoins disponible gratuitement en téléchargement[7] avec l'accord de l'auteur.

Chacune des énigmes est constituée d'un titre, d'un texte et d'un visuel. Ces visuels sont la reproduction de tableaux originaux[8] du peintre et sculpteur Michel Becker. Ils ont été composés selon un cahier des charges établi par Max Valentin. Ils participent donc pleinement à la localisation du trésor.

La résolution des onze énigmes permet d'isoler une zone de la taille d'une ville moyenne située en France métropolitaine. Pour localiser le lieu précis de l'enfouissement à l'intérieur de cette zone il convient de résoudre une douzième et ultime énigme « cachée » au sein des précédentes.

La chouette d'or qui constitue le lot principal de cette chasse au trésor est une sculpture réalisée par Michel Becker représentant, comme son nom l'indique, une chouette ailes déployées, d'environ 50 centimètres d'envergure, pour un poids d'environ 10 kg, en or et argent, rehaussée de diamants. Cet objet d'art unique a initialement été estimé à un million de francs (environ cent cinquante mille euros) mais un collectionneur de nationalité suisse[9] est entré en contact avec l'auteur pour proposer au futur découvreur la somme de trois millions de francs français (plus de quatre cents cinquante mille euros).

Selon l'un des auteurs du jeu, ce n'est pas la chouette d'or elle-même qui a été enterrée, mais sa copie grandeur nature en bronze. La personne qui trouvera cette contremarque pourra l'échanger contre la chouette d'or auprès de l'huissier de justice chargé du contrôle du jeu[10].

Selon les organisateurs du jeu, plus de deux cents mille chercheurs au trésor amateurs (« chouetteurs ») se sont lancés à sa recherche[11].

Repères chronologiques[modifier | modifier le code]

La contremarque a été enterrée le à h 30 du matin[12].

Le [13] Max Valentin ouvre un serveur Minitel (3615 MANYA devenu 3615 MAXVAL) destiné à répondre publiquement ou en privé aux questions des joueurs concernant cette chasse. Ce serveur ferme le . Durant cette période, 38 152 messages publics y auront été composés[14].

Un article[15],[16] de Florence Aubenas du et publié dans le journal Libération est le premier d'une longue liste consacré à ce jeu.

La chasse au trésor, en s'éternisant, donne lieu à des échanges en ligne et à une communauté autour de forums successifs[17]. Un forum sur Club-Internet démarre le . Il cesse de fonctionner le de la même année à cause d'un problème technique qui ne sera jamais corrigé. En , un chasseur de chouette, collaborateur de la société de conseil et de services EdelWeb, ouvre sur le serveur de la société un forum consacré à cette chasse au trésor. Ce forum reste ouvert et d'accès gratuit pendant plus de trois ans. Fin 1999, EdelWeb ferme l'accès au forum faute de collaborateur disponible pour le gérer, mais assure la transition auprès de chasseurs de chouette qui reprennent le flambeau. La plupart des participants se retrouvent sur le forum qui deviendra LaChouette.net[18]. Une association à but non lucratif nommée A2CO[19] (Association des Chercheurs de la Chouette d'Or) est fondée en 2003.

Le , un canular circule, prétendant que la Chouette aurait été découverte en Dordogne[20].

Le , une chasse hommage À la recherche de la mini-chouette d’or est organisée pour célébrer les dix ans du jeu[21].

Le , le message no 73778[22] publié par Max Valentin sur le forum de l'A2CO indique qu'à la suite de la liquidation judiciaire en de la société chargée de la location du coffre-fort renfermant la Chouette d'Or, celle-ci est depuis près de deux ans en la possession d'un liquidateur judiciaire. Diverses procédures judiciaires aboutissent finalement à l'arrêt rendu le par la cour d'appel de Versailles, qui ordonne au liquidateur de remettre la chouette d'or entre les mains de l'huissier de justice chargé de contrôler la bonne fin du jeu[23].

Le , Max Valentin meurt, 16 ans jour pour jour après l'enfouissement de la chouette. En théorie, ce décès ne change rien au jeu et à sa pérennité, Valentin ayant affirmé qu'il avait « pris ses dispositions » en cas de malheur : il aurait donné une enveloppe cachetée avec la solution à un huissier parisien et aurait désigné des membres de sa famille comme ayants droit[24].

Michel Becker, le concepteur du trophée de la Chouette d'or, estime cependant que l'intégrité de la chasse n'est plus assurée, si bien qu'en , il met la sculpture originale en vente aux enchères chez Drouot, mais la vente est annulée[24].

À l'occasion des 25 ans du jeu en 2018, plusieurs articles indiquent que la chasse attire toujours autant mais on se demande si la chouette peut être encore trouvée, on soupçonne sa disparition par une nouvelle construction ou une découverte impromptue. Certains imaginent Valentin qui l'a déterré à la suite de la liquidation judiciaire mais n'a pu la remettre en jeu. D'autres vont jusqu'à se demander si la chouette a été réellement enterrée. D'autres encore réclament l'ouverture de l'enveloppe révélant la cache, possédée par les héritiers de Valentin[25].

Le 9 décembre 2019, le cahier des charges des visuels peints par Michel Becker, et dont l'authenticité est contestée par certains chercheurs, est publié par ce dernier dans son nouveau livre (voir plus haut).

Le 31 octobre 2021, les éditions de la chouette d'or publient une vidéo face caméra de Michel Becker, dans laquelle il affirme avoir contractualisé avec les héritiers de Valentin et qu'il a eu accès aux solutions cachetées possédées par ceux-ci. Il serait alors allé à la position de la chouette d'or en présence d'un huissier et aurait déterré une contremarque en métal ferreux extrêmement corrodée mais qui n'est pas le tirage n°1 de la chouette. Il affirme avoir remplacé cette contremarque par le tirage n°2 de la chouette afin que la chasse puisse continuer. Il affirme par ailleurs que la position indiquée dans les solutions est exacte et est décrite au centimètre près. [26]

Publications[modifier | modifier le code]

Le livre comportant les 11 énigmes a été édité à quatre reprises :

  • Sur la trace de la chouette d'or, Ottawa./Levallois-Perret, Manya, , 42 p. (ISBN 2-87896-067-X)
  • Sur la trace de la chouette d'or, Paris/Malakoff, Hermé & Max Valentin, , 54 p. (ISBN 2-86665-170-7)
  • Sur la trace de la chouette d'or, Michel Lafon & Editions du Trésor, , 63 p. (ISBN 2-84098-304-4)
    Cette troisième édition comporte également l'intégralité des 26 I.S. (Indications Supplémentaires[27]) officiellement diffusées dans différents médias entre 1993 et 1996.
  • Sur la trace de la chouette d'or-Les cahiers secrets, Éditions de la Chouette d'Or, (ISBN 978-2-9568629-0-1 et 2-9568629-0-1)
    Michel Becker publie dans cette quatrième édition l'intégralité du contenu des trois précédentes éditions. Les visuels ne sont, cependant pas, au bon format. Il y ajoute le cahier des charges que Max Valentin a rédigé pour les tableaux.[28],[29] Il y raconte l'histoire de la chouette, sa génèse, les coulisses, sa relation avec Max Valentin, des informations annexes afin que tous les chercheurs soient logés à la même enseigne, ainsi qu'un chapitre intitulé "l'aventure continue" qui mentionne ses objectifs et projets liés à la Chouette d'Or
  • Patrick Schmoll, Chasseurs de trésors. Socio-ethnographie d'une communauté virtuelle, Strasbourg, Néothèque, , 145 p. (ISBN 978-2-35525-052-1)
  • Collectif, La chouette, 20 ans après, Paris, Éditions du Trésor, , 77 p. (ISBN 979-10-91534-03-1)
  • Simon Juliac, L'Univers des Chasses au Trésor, Paris, CreateSpace Amazon LLC, Charleston, , 103 p. (ISBN 978-2-9557288-0-2)
  • Kaspius, La chouette histoire du rocher de Dabo, Tarquimpol, Kaspius, , 102 p. (ISBN 978-0-244-05689-6)
  • Gérard Marty, L’Énigme de la Chouette d'or : laré-solution + poèmes solubles, Edilivre, 2018, (ISBN 9782414181025)
  • Philippe Debras, Sur les pas de Max Valentin, Biot, Philippe Debras, , 290 p. (ISBN 978-2-9569356-0-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir : Question n° 30 du 26 juillet 1995
  2. The Armchair Treasure Hunt Club - Hunts for the General Public
  3. « Notice bibliographique », sur Catalogue BnF (consulté le )
  4. « Notice bibliographique », sur Catalogue Collectif de France (consulté le )
  5. « Notice bibliographique », sur Catalogue de la BnF (consulté le )
  6. Voir : Question n°27 du 23 mars 1999
  7. Sur lachouette.net
  8. Voir Exemples
  9. Voir : Question n°21 du 8 avril 1997
  10. Règlement du jeu
  11. Chasse au trésor - Le créateur de « la Chouette d'or » est mort, lepoint.fr, consulté le 30 avril 2009.
  12. Le Blog du chercheur : article sur Le Figaro magazine du 21 juin 1997 par Kaspius
  13. Voir : Question n° 20 du 4 septembre 1996
  14. Archives Minitel
  15. Des hommes à tête de chouette (1e partie)
  16. Des hommes à tête de chouette (fin)
  17. Patrick Schmoll (2007), Chasseurs de trésors. Socio-ethnographie d'une communauté virtuelle, Strasbourg, Néothèque.
  18. Patrick Schmoll (2007), Chasseurs de trésors. Socio-ethnographie d'une communauté virtuelle, Strasbourg, Néothèque, p. 37-39.
  19. A2CO
  20. Le chat du 4 décembre 2002
  21. La Chouette, Fête des Dix Ans -- Les chouetteurs
  22. Synthèse des réponses de Max Valentin sur la procédure judiciaire en cours
  23. La « Chouette d'or » libérée par la justice sur le Figaro.
  24. a et b Fabrice Drouelle, « La chouette d'or, ce curieux objet du désir », émission Affaires sensibles sur France Inter, 19 décembre 2018, 32 min 05 s.
  25. « Vingt-cinq ans plus tard, où en est la mystérieuse chasse à la chouette d'or ? », sur Libération,
  26. « Communiqué des Éditions de la Chouette d'Or® La Chouette d'Or® est là pour vous ou pour l'éternité » (consulté le )
  27. Chouette - Les I.S.
  28. « Boutique - Lingot d’Art », sur Lingot d’Art (consulté le ).
  29. « Les Cahiers Secrets de la Chouette d’Or », sur Chasses-au-tresor.com (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]