Styphnolobium japonicum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Styphnolobium japonicum, le « Sophora du Japon » ou arbre à miel, est une espèce d'arbre de la famille des Fabaceae. Il est aussi appelé Pagode japonaise, Arbre aux pagodes. Il doit ses surnoms au fait qu'il fait partie des arbres traditionnels installés à proximité des pagodes.

Il a été introduit en Europe en 1747 par le Père d'Incarville.

Répartition[modifier | modifier le code]

Le sophora du Japon est originaire des plaines arides de Chine mais est naturalisé ou cultivé ailleurs.

Description[modifier | modifier le code]

Sophora du Japon en été (aspect général)
Fleurs
Feuilles
Gousse

Le Sophora est un arbre au port majestueux, large et arrondi. Cet arbre à croissance rapide, robuste et vigoureux, peut mesurer jusqu'à 25 m de hauteur. Son enracinement est superficiel et traçant. Il est plutôt adapté aux grands jardins ou parcs sauf si on choisit des cultivars de taille réduite.

Ses grandes feuilles composées (30 cm environ) sont imparipennées à 7-9 folioles.

Sa floraison en panicules blanc crème parfumés apparaît en milieu ou fin d'été sous réserve que l'été soit bien chaud.

Elle donne de longues gousses (6-8 cm de long) charnues moniliformes contenant des graines toxiques.

Culture[modifier | modifier le code]

C'est un arbre rustique (zone USDA 4-10 appréciant tous types de sols drainants et une exposition en plein soleil.

Il supporte bien la taille mais son bois devient cassant avec l'âge. Il vaut donc mieux lui éviter un emplacement venteux.

Multiplication par semis mais ne fleurit qu'à partir de sa vingtième année.

Propriétés[modifier | modifier le code]

En 1938, un nouveau diholoside, isomère du saccharose (sucre de table), a été isolé à partir de la gousse immature de cet arbre, et nommé sophorose. Depuis le sophorose a été trouvé dans de nombreuses plantes[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Supportant bien la pollution atmosphérique, il est assez utilisé comme arbre d'alignement ou d'ornement.

Autrefois les japonais utilisaient son bois principalement comme bois de charpentes.

Les chinois, quant à eux, se servaient des boutons floraux pour teindre la soie en jaune et employaient également les fleurs dans des produits cosmétiques ou en beignets.

C'est un arbre mellifère de première importance car sa floraison a lieu dans une période creuse pour la floraison. La fleur est odorante et fournit du nectar en quantité.

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Sophora japonica L.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) JB Harborne Flavonoid sophorosides. Cellular and Molecular Life Sciences, Volume 19 (1), 1963, 7-8. DOI:10.1007/BF02135323

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :